• Les "vieux" vous emmerdent Mossieu Macron, vous et votre vieille !!!

    Depuis l’annonce par Emmanuel Macron d’un probable déconfinement le 11 mai, le débat va bon train sur le maintien de l’« assignation à résidence » des personnes à risque dans le cas d’une contamination par le Covid-19. Ce débat tourne même à la polémique, non seulement dans les populations concernées, mais également chez les sommités scientifiques, comme l’illustre le duel qui, par le truchement des médias, oppose Jean-François Delfraissy à Axel Kahn

    A partir du 11 mai, « les personnes d'un certain âge, donc au-dessus de 65 ou de 70 ans » devront rester confinées après le 11 mai. Et pas seulement elles : seront également concernées par la prolongation sine die du confinement « les personnes qui ont des infections de longue durée, qui ont des multi-pathologies, insuffisances respiratoires, cardiaques, etc. » Sans oublier « les sujets jeunes ayant une pathologie », de même que « [les] obèses, parce que c'est un facteur de [risque accru] pour les formes graves ». Des préconisations en forme d’injonctions que le Pr Delfraissy, toujours sur un ton égal dans la forme, mais péremptoire sur le fond, a conclues ainsi : « De toute façon, nous avons à la sortie du confinement 18 millions de personnes qui sont à risque d'être contaminées et de continuer à développer une forme grave. Donc ces 18 millions de personnes, ce n'est pas un scoop, continueront le confinement. »
    Autre cloche, autre son avec le Pr Axel Kahn. Ce généticien de renom et humaniste respecté, est à son tour intervenu dans les médias par l’intermédiaire d’Europe 1 à qui il a donné une interview le jeudi 16 avril. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il n’était pas du tout sur la même ligne que son « ami » (sic). Certes, le Pr Kahn a commencé par un préambule consensuel : « Jean-François Delfraissy a tout à fait raison d’avertir les personnes d’un certain âge qu'elles font partie des personnes à risque, et [de] leur donner des conseils ». Mais c’était pour mieux porter l’estocade en prenant aussitôt le contrepied des propos du Pr Delfraissy en évoquant un obstacle juridique : « Si cela devait aboutir à une mesure administrative faisant que ces personnes, au-delà d’un certain âge, d’un certain poids, d'un certain nombre de mois de grossesse, [aient] une amende si elles sortaient de chez elle, ce ne serait pas possible : ce serait anticonstitutionnel. » Une inconstitutionnalité également évoquée, ici et là, par des juristes, notamment dans les associations, vent debout contre une « discrimination » potentiellement périlleuse pour leur survie, eu égard au fort engagement des personnes âgées dans la vie associative.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/11-mai-2020-quid-du-maintien-en-223376

     

    Les "vieux" vous emmerdent Mossieu Macron, vous et votre vieille !!!


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :