• Leur façon de voir la démocratie ...

    Est-ce ainsi que nous voulons vivre ?

    Par Philippe Ricordeau

     

    Dans l’Allier, la réouverture de la carrière d’Archignat semble justifiée par le projet du grand Paris. Or la décision d’autoriser cette carrière s’apparente à un déni de démocratie tant les oppositions locales étaient unanimes. De plus, l’instruction du dossier de dérogation à la loi de l’environnement pour destruction d’espèces protégées s’est faite de manière rocambolesque... Ambiance !

     C’est une histoire comme on aimerait ne plus avoir à les raconter… Elle commence il y a quelques années et s’accélère en 2015 quand la société Orbello Holding Financière, qui gère déjà plus de quinze carrières en France, dépose une demande d’exploitation de l’ancienne carrière d’Archignat, dans l’Allier, près de Montluçon. Le projet que propose l’exploitant est impressionnant car il prévoit une emprise foncière de 78 hectares de terres agricoles et une extraction de 400 à 500 000 tonnes de granulats par an ; les matériaux transportés étant susceptibles d’engendrer une moyenne de 60 rotations de camions par jour. Évidemment bien davantage en pic de production. Les nuisances prévisibles, pour les habitants et l’environnement, sont tout aussi impressionnantes car les camions sont supposés devoir traverser le village d’Archignat et celui d’Huriel, labellisé « ville et métiers d’art », puis longer le groupe scolaire et le collège local. Il faudrait aussi ajouter la pollution liée aux particules fines, les nuisances sonores, la dégradation inévitable des infrastructures routières sur financement public, etc. Une histoire triste et banale, en somme...
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34733

    Leur façon de voir la démocratie ...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :