• Ma ville ...

    Ma ville ...


    il y a des villes qui vous renvoient plus que d'autres à votre propre destin,
    à vos propres choix ou absences de choix,
    à votre propre condition ;
    et plus vous vous promenez en leur cœur
    et plus vous semblez immobile,
    dans ce temps qui n'est plus celui du présent, prisonnier ;
    la mémoire des douleurs a cette capacité de réduire les lieux,
    de les limiter,
    de les simplifier à quelques lignes,
    qui chantent et rechantent à merveille la souffrance
    Pierre Cressant


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :