• Macron, le président de trop ...

    Ralliant certes toutes les forces néo-versaillaises, voire néo-vichystes de France par sa politique antisociale, antinationale et liberticide, mais honni par le monde du travail et par tous les citoyens qui gardent au cœur l’idéal républicain, Macron entreprend de se poser en chef de file continental des euro-fédéralistes  ; c’est-à-dire en particulier de tous ceux qui, dans l’Hexagone et ailleurs, veulent enterrer l’idéal d’une République française sociale et indépendante pour mettre en place ce que B. Lemaire n’a pas honte d’appeler cyniquement l’ « empire » européen. Court-circuitant l’électorat français pour s’adresser directement aux élites européennes nanties que privilégie l’UE, Macron ne se contente plus dans sa récente encyclique européenne…

    • de prôner la « défense européenne », le « gouvernement de la zone euro », la « souveraineté européenne » (en violant la constitution qui parle de « souveraineté de la nation ») ;
    • ni de détruire la SNCF, l’EDF, le Code du travail, le lycée à la française, etc. en appliquant servilement les euro-directives ;
    • ni de s’apprêter à liquider le statut de la fonction publique et les retraites par répartition hérités du CNR pour instituer des systèmes régressifs de type anglo-saxon,
    • ni de privilégier à toute occasion l’anglo-américain aux dépens de la langue française,
    • ni de substituer l’euro-régionalisation de la France aux communes et aux départements républicains ;
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/non-moins-illegitime-en-europe-qu-213411

     

    Macron, le président de trop ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :