• Mai ...

    Mai ...


    Rien n'y fait.
    Le soleil peut briller à nouveau,
    les hirondelles glisser plus haut
     pour cueillir dans le vent leur nourriture invisible.
    Rien n'y fait.
    Le mur se lézarde comme s'il ne pouvait tenir la promesse
    de sceller un toit pour abriter les jours
    qui de l'un à l'autre nous tenaient le bras.
    Quelques soupirs, le silence a glissé sur nos vies comme un fer.
    Le temps.
    Le temps de nous voir plus pâles, plus raides,
    à tenter encore de repasser le temps.
    Philippe Mathy


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :