• Mais à quoi servent ces pauvres spectacles ?

    A engraisser des Foresti ?

    Venir présenter la cérémonie des César alors qu’un délinquant sexuel risque d’être récompensé. Il en fallait du courage. Et de l’abnégation, aussi. Dès son monologue de début de soirée, le confesse à son public : « Je suis très courageuse d’être là. » Après quelques secondes, déjà une récompense. Auto-décernée, d’accord, mais tout de même. La soirée commençait fort.

    Pour braver ces 12 nominations ignominieuses du film J’accuse, prendre le risque que son metteur en scène, son preneur de son ou même une simple maquilleuse se voie attribué un César quelconque, Cyril Hanouna a dévoilé que la cascadeuse de la moralité avait perçu la somme rondelette de 130.000 euros. Le courage a un prix. Et puis, il y a les accessoires. Les gousses d’ail pour éloigner les esprits maléfiques, les crucifix, les pieux en bois à planter ici et là, les marabouts spécialisés dans le désenvoûtement… Des frais et encore des frais. Sans oublier les 30.000 euros pour rétribuer les petites mains chargées de peaufiner les textes, trouver des idées, des gags et surtout encourager la va-t-en-guerre. Un verre de gnôle entre chaque séquence pour se donner du cœur au ventre : 45 €. La facture se corse !
    https://www.bvoltaire.fr/florence-foresti-couverte-dor-pour-sa-magnifique-indignation/

     

    Mais à quoi servent ces pauvres spectacles ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :