• N'achetez plus de roses ...

    Aux abords du lac Abijata, en Éthiopie, le sol craque sous les pas du promeneur comme s’il était tapissé de chips. Impossible de s’avancer trop près des centaines de flamants roses sans prendre le risque de voir la terre se fissurer et laisser jaillir de l’eau. Et pour cause ! Cette étendue blanchie par le sel appartenait autrefois au lac, dont la taille a diminué de moitié en trente ans. Entre 1973 et 2006, sa surface a fondu, passant de 197 à 88 kilomètres carrés, selon les images satellites recueillies par le chercheur Debelle Jebessa Wako. Entre 1970 et 1989, la profondeur des eaux est tombée de treize à sept mètres. Les poissons ont disparu, succombant à une salinité qui a augmenté à mesure que la quantité d’eau diminuait. La même menace pèse sur les autres lacs de la partie centrale de la vallée du Grand Rift (Ziway, Shalla et Langano).

    À l’origine du problème, le « développement à l’éthiopienne », l’envers du « miracle économique » porté aux nues par les économistes dominants.
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/GERAND/59721

     

    N'achetez plus de roses ...


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :