• Ne dénigrons pas toujours les espèces invasives ...

    Les espèces non indigènes ou envahissantes sont souvent considérées comme ne faisant que nuire aux écosystèmes qu'elles habitent. Alors que certaines espèces envahissantes causent en effet beaucoup de destruction, il existe des exemples d'espèces non indigènes introduites dans un écosystème et faisant du bien - dont plusieurs ont contribué à sauver une espèce en voie de disparition.
    (listerse)

    Abeilles domestiques en Amérique du Nord ...

    L'abeille domestique est devenue tellement partie intégrante de l'écosystème nord-américain qu'il est facile d'oublier qu'il s'agit d'une espèce non indigène. Les colons européens qui ont émigré en Amérique du Nord dans les années 1600 ont amené les abeilles avec eux. L’arrivée de l’abeille était si étroitement associée à l’arrivée des Européens que les Amérindiens appelaient les abeilles les «mouches de l’homme blanc».

    Maintenant que la survie de l'abeille domestique est menacée en Amérique du Nord par le syndrome d'effondrement des colonies, l'agriculture industrielle, les acariens et la déforestation, on s'inquiète beaucoup de la façon dont la perte de l'abeille domestique affectera un écosystème qui en est venu à dépendre d'elle pour polliniser un grande variété de vie végétale. Le fait que cela soit le cas malgré le statut de l’abeille domestique en tant qu’espèce envahissante illustre l’impact positif que certaines espèces non indigènes peuvent avoir sur l’écosystème dans lequel elles sont introduites.

     

    Ne dénigrons pas toujours les espèces invasives ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :