• No pasaran ... Pour qui sonne le glas ?

    Ils ne passeront pas ? Mais ils sont déjà passés, M. Macron !

    Publié le 19 octobre 2020 - par

    En France il est désormais possible de mourir d’une façon atroce victime d’une fatwa.

    Aurore Bergé a parlé de lynchage, mais pas n’importe quel lynchage !

    Une fatwa !

    À force de nous engluer dans le déni de réalité qui est un déni de guerre, une victimisation et une déresponsabilisation de l’agresseur, la barbarie a droit de cité dans notre pays !
    Victime d’un attentat horrible qui suscite indignation, effroi et colère, un enseignant a été exécuté parce qu’il croyait à la liberté d’expression, la liberté de croire et de ne pas croire et à l’esprit critique !

    La décapitation, oui il faut employer ce mot, est un acte infâme et barbare. Il suscite un sentiment d’horreur et de révolte.

    Comme de nombreux Français, je rends hommage à cet excellent professeur d’histoire- géographie lâchement décapité et je salue sa mémoire. Mes pensées vont à sa famille, ses proches et à tout le corps enseignant traumatisé par cet attentat odieux.
    https://ripostelaique.com/ils-ne-passeront-pas-mais-ils-sont-deja-passes-m-macron.html

     

    No pasaran ... Pour qui sonne le glas ?

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :