• Nos élites scélérates ...

    Ils sont le peuple 

    Ce qui frappe, chez les Gilets jaunes, c’est non seulement leur détermination, leur méthode délibérément sans méthode, mais aussi leur composition sociologique, et la nature de leur révolte. Contrairement à ce qu’affirment ceux qui sont dérangés par cette forme incongrue de rébellion (politiciens LR-PS-LREM, chroniqueurs, syndicats), il s’agit d’un mouvement majoritaire et soutenu à 70/80% par la nation. Opposer Paris et la province revient à opposer 12 millions à 55 millions de Français. À supposer que le grand Paris n’ait aucun problème socio-économique ce qui est le grand mensonge médiatique que l’on entend parfois. En outre c’est à une énorme sous-estimation du nombre des manifestants que le pouvoir s’est livré. S’il a reconnu au maximum 131 000 manifestants, qui peut croire, s’il est allé sur le terrain, la fable que dans chacun des 100 départements il n’y avait que 1300 participants en moyenne aux norias de Gilets jaunes qui se relayaient ou klaxonnaient sur les giratoires ? Comment peut-on fantasmer aussi une opposition entre des élites urbaines, connectées, mondialisées, métissées, et en même temps diffamer des ruraux, des beaufs, ou des chemises brunes ?
    https://www.causeur.fr/noel-gilets-jaunes-ronds-points-157420

     

    Nos élites scélérates ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :