• Nos Gaulois n'étaient pas en peine ...

    Les Gaulois buvaient-ils du vin au cannabis ?

    Par Guillet Emmanuel

    Les fouilles du site des Montels III à Cébazat ont mis au jour un vase de vin infusé de chanvre au sein d'une tombe. Décryptage de l'importance de cette découverte et de ces pratiques avec Matthieu Poux, professeur d'archéologie à l'université Lyon II.

    De manière générale, concernant les vins antiques, les différentes recettes qui nous sont parvenues et les analyses qui ont été menées montrent que pratiquement toutes les plantes aromatiques ont été testées. Parce que le problème de ce vin, c'est qu'il tourne rapidement au vinaigre. Donc pour pouvoir le boire, on y mettait un peu de tout, du plâtre, de l'eau de mer, de l'herbe à chameau, du fenugrec (une plante herbacée, ndlr)... Certaines plantes ont des vertus aseptisantes, qui ralentissent l'effet des bactéries (c'est le cas du fenugrec par exemple). Cet effet désinfectant, aseptisant, peut s'ajouter à un effet simplement aromatique. Parce que c'est agréable d'avoir un vin qui a l'odeur de résine, de thym ou autre…

    A l'époque gauloise, le premier usage du chanvre - la plante qui donne le cannabis - est l'usage textile. Mais, compte tenu du nombre d'espèces végétales et d'arômes divers qu'on peut trouver dans le vin, ce n'est pas étonnant qu'on y découvre parfois du chanvre. La recherche de l'effet psychotrope n'est pas prouvée par la seule présence de cette plante. Après, le chanvre, ce n'est pas innocent et peut-être que dans ce cas, les Gaulois recherchaient ces effets-là.
    Matthieu Poux



    Nos Gaulois n'étaient pas en peine ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :