• Nos lendemains vont chanter, ou se terrer ???

    Avec Macron, le tribalisme subsaharien menace la France

    Que devons-nous sauver – ou tenter de le faire – dimanche 24 avril 2002 sinon une certaine idée de notre civilisation ? Car, au risque de m’attirer les foudres des bien-pensants, il s’agit, entre autres, d’opposer une culture supérieure au tribalisme qui envahit de plus en plus rapidement notre pays. Tout nous oppose et, malgré cela, on nous impose ce tribalisme qui fait des ravages. Tout comme on nous impose les visées islamiques, irrémédiablement ennemies de nos us et coutumes.

    Le tribalisme s’exprime le plus manifestement dans la violence. Il n’est qu’à lire la presse régionale pour constater que ce phénomène touche toute la France dans ses moindres recoins. Non pas qu’il n’y ait jamais eu de violence parmi les autochtones, mais celle-ci s’estompait à mesure que le niveau de vie des Français s’améliorait.

    Le tribalisme s’exprime même entre quartiers, et l’on est bien loin des querelles de clochers d’autrefois, comme l’explique si justement cet édito de Sud Radio : « Oui la France devient tribale car comment expliquer que d’une commune à l’autre ou d’une cité à l’autre on règle ses comptes à coups de barres de fer ou de couteaux. Comment des gens qui se haïssent pour habiter dans des lieux parfois distants de 500 mètres peuvent faire corps avec le reste de la communauté nationale ? Comment parler d’intégration, on n’ose même plus parler d’assimilation, quand on voit ces règlements de compte qui nous font regretter le bon vieux temps où toutes les populations cohabitaient dans les quartiers populaires sans heurts ni violences ? Un temps que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaître. »

    Ce qui est « amusant » c’est que, malgré eux–, les médias immigrationnistes – ils le sont presque tous – exhibent chaque jour la violence des contrées dont nous recevons – contraints et forcés – les habitants chez nous, avec des égards dont n’oseraient même pas rêver les Français jetés à la rue par les aléas de la vie. Là-bas, en Afrique subsaharienne, une rencontre de football, une fête, un rassemblement, etc., occasionnent régulièrement des morts. Et ils arrivent chez nous armés de ces mœurs violentes.
    https://ripostelaique.com/le-tribalisme-subsaharien-menace-la-france.html

     

    Nos lendemains vont chanter, ou se terrer ???

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :