• Notre exodus à nous ...

    Plein les mirettes : Exodus

    Par Bob Solo

    Je l’entends dire, je le lis ici et là, on me le raconte, des gens en parlent, témoignent, et puis je le vois de mes yeux, je le constate réellement, il y a tous ces z’urbains, tous ces citadins, citadines, hommes et femmes et jeunes et moins jeunes, qui quittent les villes et du même coup leur appart’, leur maison, leur job, bref “tout”, pour aller vivre “à la campagne”, terme qui en lui-même ne veut rien dire mais qui de façon générique se comprend assez bien.

     Pour y faire quoi ? Mille choses diverses et variées, ce ne sont pas les idées ni la besogne qui manquent, croyez-moi, mais peu importe, l’essentiel semble t-il est ailleurs : quelles que soient les formes que ça prenne, il y a comme un fond commun, une quête de quelque chose, un appel peut-être, un désir sans doute, qui sait un besoin, une recherche en tous cas. Peut-être tout simplement (mais à bien y réfléchir ce n’est pas si simple) un élan qui pousse à redonner du sens à son existence, à se réapproprier sa vie en quelque sorte, son temps, son espace, son propre rythme, à tenter d’y retrouver une forme de liberté, d’autonomie, à s’émanciper de certaines aliénations, de certaines normes, à vivre “autrement”, avec d’autres valeurs, d’autres rapports aux êtres et aux choses. Et à soi-même, avant tout. Parce que c’est sans doute ce qui se produit le plus rapidement : ça vous change. Qu’on le veuille ou pas, qu’on en soit conscient ou non. Évidemment, mieux vaut le vouloir et le savoir. Accompagner ce changement. Sur ce chemin, on peut certainement découvrir plus aisément de quoi on est fait, de quoi on est capable, comme de quoi on est vide. On peut y trouver la vérité de ce qu’on est, à ce moment-là, et du coup y changer ce qu’on aimerait y changer.

    Parce que cette vie “loin des villes” est riche d’enseignements sur soi-même. Il y a là une qualité de silence à apprivoiser, à apprécier, un silence qui est un bienfait dont on sera bien avisé de se nourrir, parce que c’est en lui qu’on entend parfois de nouvelles choses, ou d’ailleurs d’anciennes choses, qui cherchaient à se faire entendre mais jusque là n’étaient pas entendues.

    Bob Solo : Autodidacte en tout, café-théâtre, chanson française (auteur-compositeur-interprète), sculpture, photo, écriture, et même agriculture, en rupture de ban avec "le système", je me cantonne désormais à produire de la pensée et de l’émotion. Je n’attends pas de jours meilleurs (ils seront pires) mais j’en fabrique comme je peux...

    yetiblog.org
    Altermonde-sans-frontières

     

    Notre exodus à nous ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :