• Nous avons les dirigeants que nous méritons ...

    Quand le grand méchant loup, toujours un peu brun, mange le petit chaperon bien moins rouge

    Par Gérard Charollois

     

    Les peuples auraient-ils les dirigeants politiques qu’ils méritent ? Les régions pâtissent de présidents contre nature et des partis politiques aux ordres d’une infime minorité de féodaux de la finance recueillent les voix de citoyens abusés. Ainsi, la région Auvergne-Rhône-Alpes offre à Laurent Wauquiez, émule de Trump, l’occasion de distraire trois millions d’euros d’argent public au profit d’associations de chasseurs. Que fait la cour des comptes ?!

     

     Le personnage s’illustre par ses déclarations tonitruantes et maladroites à dessein, histoire de faire peuple et de « parler vrai » en disant n’importe quoi, y compris en incriminant ses petits copains politiques, s’assurant ainsi un superbe vacarme médiatique. Au salon de l’agriculture où il est de bon ton de donner dans la grasse « beauferie » et de vilipender « l’environnement qui commence à bien faire », ce contempteur de protecteurs de la nature aurait, selon la presse, déliré sur le thème : « le loup en France : cela finira lorsqu’un enfant aura été victime de cet animal ». Son ami politique, donc son rival irréductible, Christian Estrosi, président de la région Alpes-Provence-Côte d’Azur, accusait les gardes du parc du Mercantour d’avoir introduit les loups et son ex-ami conservateur, devenu son dénonciateur, Xavier Bertrand, président de la région Nord-Picardie, supprime les subventions au centre de soins de la faune sauvage accusé d’antichasse, l’homme, si possible chasseur, primant sur la nature.
    https://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37301

     

    Nous avons les dirigeants que nous méritons ...


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :