• Ode à la bicyclette ...

    Ode à la bicyclette ...


    J’allais sur le chemin crépitant :
    le soleil s’égrenait comme maïs ardent
    et la terre chaleureuse était un cercle infini
    avec un ciel là-haut, azur, inhabité.

    Passèrent près de moi les bicyclettes,
    les uniques insectes
    de cette minute sèche de l’été,
    discrètes, véloces, transparentes :
    elles m’ont semblé simples mouvements de l’air.

    Ouvriers et filles allaient aux usines,
    livrant leurs yeux à l’été,
    leur tête au ciel, assis
    sur les élytres des vertigineuses
    bicyclettes qui sifflaient passant
    ponts, rosiers, ronces
    et midi.
    Pablo Neruda (extrait)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :