• Pauvres Françaises bloquées en Ukraine avec leurs bébés conçus par GPA !

    L’Ukraine, cette usine à bébés, fait partie de ces pays ayant autorisé la GPA pour les couples hétérosexuels ayant prouvé leur infertilité. L’agence de « maternité de substitution » VittoriaVita propose des offres variées allant de 36.000 euros pour le programme de GPA « Soin » (transfert de vos propres embryons congelés + mère porteuse) à 50.000 euros pour le programme de GPA « Garantie » (FIV avec les ovules d’une donneuse + mère porteuse). Elle indique pouvoir leur fournir des certificats de naissance et un passeport pour l’enfant « dans lequel vous serez indiqués en tant que maman et papa, même si la maternité de substitution est interdite dans votre pays ». Notre loi française est donc bien contournable avant qu’elle ne finisse par l’autoriser.

    Pendant le confinement, des images de bébés emmaillotés et alignés dans des couveuses tels des produits entreposés en attente d’être livrés ont ému les réseaux sociaux. Mais cette indignation collective n’aura servi qu’à débloquer la situation et accorder des autorisations de voyage aux couples pour récupérer leur « achat ». Des embryons seront fabriqués, implantés, voire réduits pour limiter les risques, des femmes enceintes seront parquées dans des appartements loin des leurs en attendant d'accoucher, mais les questions éthiques liées à l’abandon ou la vente d’enfant, les risques psychologiques tant pour la mère que pour le bébé seront balayés du revers de la main dans l’opinion publique.
    Iris Bridier
    https://www.bvoltaire.fr/pauvres-francaises-bloquees-en-ukraine-avec-leurs-bebes-concus-par-gpa/

     

    Pauvres Françaises bloquées en Ukraine avec leurs bébés conçus par GPA !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :