• Plaisir ...

     

    Plaisir ...

     

    Dans le plaisir
    l’âme est suspendue
    comme si elle eût trouvé un bien où se reposer ;
    elle est donc au plus haut point
    empêchée de penser à un autre bien ;
    après la jouissance d’autre part
    vient une extrême tristesse qui,
    si elle ne suspend pas la pensée,
    la trouble et l’émousse.
    Spinoza

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :