• Chapelle bretonne ...


    C’est un petit chemin verdoyant
        Qui monte et serpente sur la colline
        Où le soleil au zénith fait grandir dans l’ombre lutine
        Des anges déchus aux reflets d’or flamboyants

        Au sommet se trouve une vieille chapelle
        Dont l’antique porte grince mélancoliquement
        Et frotte sur les grosses dalles horriblement
        Quand je la pousse pour me rendre à l’autel

        Comme un pénitent en joignant mes mains priantes.
        Et alors que je tombe à genoux sur la pierre froide
        Je sens venir par la porte ouverte, l’effluve odorante

        De la mer de Bretagne aux douces salaisons
        Tandis que l’astre lumineux colorent les vitraux
        Et marque sur le sol la palette des saisons.
        Guillaume Prével


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique