• L'amour ...


        L’amour est privilège de gens mûrs
        étendus sur le plus étroit des lits,
        qui se change en couche ample et verdoyante
        frôlant le ciel du corps en chaque pore.
        C’est cela, l’amour : le gain non prévu,
        la prime souterraine et coruscante,
        lecture d’un éclair énigmatique,
        décodage après quoi plus rien n’existe
        valant la peine et le prix du terrestre
        fors la minute dorée de la montre
        minuscule vibrant au crépuscule.
        L’amour est ce qui s’apprend en limite,
        une fois achevé tout le savoir hérité, reçu.
        L’amour tard commence.
        Carlos Drummond De Andrade


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique