• Mourir à Venise ...

    chaque jour des morts
    entre le cimetière insulaire de San Michele
    et la fondamenta nuove, la ville,
    on a construit,
    élevé sur l’eau,
    le plus beau lien que l’on puisse dessiner entre les morts et les vivants, 
    ce pont de fortune
    que l’on confiait à de petites barques
    pour former un passage éphémère et fragile à l’appui de l’eau,
    le lien entre les deux mondes qui ce jour là,
    de la plus émouvante des manières,
    n’en formait plus qu’un seul
    Pierre Cressant

    Mourir à Venise ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique