• Vous avez demandé à la présidente du Conseil régional d’inviter une femme voilée présente pour accompagner des enfants à sortir de la salle.
    24 heures après, assumez-vous ces propos ?

    J’ai les assume complètement. Je suis un élu de la République et j’ai agi en républicain, pour défendre les principes de laïcité et la neutralité religieuse au sein des institutions de la République dans le cadre des sorties scolaires. Le Conseil régional de Franche-Comté est une institution de la République. Ces débats ont été posés et ouverts par Jean-Michel Blanquer. Il s’était prononcé en disant que le voile n’était pas souhaitable dans la société. J’espère qu’à la suite de ces mots et de cette polémique, des décisions claires du gouvernement seront tranchées et que nous allons légiférer pour interdire le port de signes religieux ostensibles aux parents d’élèves accompagnant les sorties scolaires. Cet avis est partagé par une majorité de Français. D’après un dernier sondage de l’IFOP, 66 % des Français sont favorables à cette interdiction et à la neutralité religieuse dans le cadre de l’éducation nationale.


    Selon vous, que représentait cette femme voilée accompagnant des enfants à une sortie scolaire ?

    Cette visite était organisée dans le cadre d’un programme d’éducation civique intitulé « la République et moi ». Cette femme décide d’accompagner un groupe scolaire en étant voilée en sachant pertinemment qu’elle se rend dans une enceinte démocratique. Elle sait aussi que nous sommes dans un contexte extrêmement houleux et difficile après les événements à la Préfecture de Police et la polémique concernant cette affiche scandaleuse de la FCPE. Soit c’est de la naïveté et dans ce cas c’est très grave de sa part, mais aussi de la part du corps éducatif qui ne lui a rien dit. Soit c’est une provocation islamique et elle vient en conscience.
    Zohra Bita qui s’exprimait dans les Grandes gueules disait : « Ce n’est pas un voile anodin, c’est le voile noir du salafisme. Je ne sais pas si cette personne est proche de la mouvance salafiste, mais en tout cas le voile qu’elle portait n’est ni un vêtement banal ni un signe religieux anodin, c’est un symbole politique de l’islam politique et radical.» Quand on vient avec ce symbole-là, j’estime que c’est une provocation.
    https://www.bvoltaire.fr/julien-odoul-je-suis-un-elu-de-la-republique-et-jai-agi-en-republicain/

     

    Si j'ai tout compris :vive Odoul ... parce que y en a marre !!!


    votre commentaire
  • Éric Zemmour avait le meilleur rôle : constamment attaqué, il se contentait de répliques bien placées. Son contradicteur ne lui laissait jamais le temps de développer son argumentation.

    À ce jeu, son expérience de polémiste lui a été très utile puisqu’il insistait sur le factuel quand Sifaoui voulait imposer les sujets périphériques. L’exemple de la maman voilée en Bourgogne a permis de clarifier les postures. Le factuel pour Zemmour, qui a déploré la situation dans laquelle s’est mise la mère, mais a accusé la République d’en être responsable puisque le législateur laisse des doutes dans les textes. En face, Sifaoui joue sur le périphérique, l’enfant qui pleure, vous n’avez pas de cœur M. Zemmour… pfff !

    Mohamed Sifaoui avait aussi contre lui la parfaite maîtrise de certaines sourates du Coran par Éric Zemmour. Ainsi, lorsque le polémiste citait celles qui valident et encouragent la radicalisation dans cette religion, la réponse consistant à dire que cette vision rigoriste ne concerne qu’une infime partie des musulmans ne pouvait pas tenir. Soit le Coran est le livre sacré de tous les musulmans, soit il faudra que les modérés réécrivent le leur, car certains passages guerriers donnent raison à Zemmour.
    https://www.bvoltaire.fr/zemmour-sur-cnews-a-mis-sifaoui-ko/

     

    J'ai tout compris : vive Zemmour ...


    votre commentaire
  • Je ne suis pas une victime. Mais des millions de femmes le sont.
    C’est un fait et non un jugement moral ou une essentialisation des femmes.
    Et en moi, palpite la peur de toutes celles qui, dans les rues de milliers de villes du monde, marchent la tête baissée.
    Celles qu’on suit, qu’on harcèle, qu’on viole, qu’on insulte, qu’on traite comme des intruses dans les espaces publics. En moi résonne le cri de celles qui se terrent, qui ont honte, des parias qu’on jette à la rue parce qu’elles sont déshonorées.
    De celles qu’on cache sous de longs voiles noirs parce que leurs corps seraient une invitation à être importunée. Dans les rues du Caire, de New Delhi, de Lima, de Mossoul, de Kinshasa, de Casablanca, les femmes qui marchent s’inquiètent-elles de la disparition de la séduction et de la galanterie ?
    Ont-elles le droit, elles, de séduire, de choisir, d’importuner ?

    Leïla Slimani

     

    Femmes de tous les Pays ...


    votre commentaire
  • Pendant que les télés bavassent sur Dupont de Ligonnès et le voile, des « jeunes » attaquent violemment policiers et pompiers !

    Pendant que toute la presse et toutes les télés vous faisaient tourner en boucle le vrai faux retour de Dupont de Ligonnès et qu’on débattait mollement, une énième fois, sur ce voile « pas souhaitable pour notre société” (Jean-Michel Blanquer) mais qu’on laisse de fait s’imposer, samedi soir, une banlieue s’enflammait.

    Dans le quartier du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, des groupes de « jeunes » nombreux, et particulièrement violents, s’en sont pris sans raison à une voiture de police qui patrouillait. D’après Le Parisien, « une cinquantaine de jeunes, décrits comme excités et très agressifs, se mettent à agresser les fonctionnaires qui se trouvent dans leur véhicule. Des projectiles et une dizaine de mortiers de feux d’artifice sont lancés sur eux ». Les policiers ont été contraints d’effectuer « un tir de lanceur de 40 mm pour disperser leurs agresseurs » et ont dû quitter le quartier !

    Mais les choses n’en sont pas restées là : une heure plus tard, rebelote ! Une nouvelle voiture de police prend en chasse une Clio ayant refusé un contrôle. Les policiers sont de nouveau la cible de projectiles. Contraints de nouveau de battre en retraite, ils endommagent leur véhicule…

    Il y a eu, malheureusement, un troisième acte. Le Parisien rapporte qu’« à minuit, une autre patrouille est violemment prise à partie sur le boulevard Charles-de-Gaulle qui traverse le quartier. Le pare-brise du véhicule, pourtant renforcé, est brisé par des tirs de mortiers. »

    Une voiture est incendiée. Les pompiers, à leur tour, ne peuvent pénétrer dans le quartier et doivent laisser la voiture brûler.

    Bilan de la soirée : pompiers et forces de l’ordre sont tenus en échec.

    Le Parisien ajoute, sans détailler, que « des violences similaires se sont produites dans la nuit aux Mureaux et à Trappes obligeant les forces de l’ordre à intervenir ».

    Et à reculer ?

    Le ministre de l'intérieur a-t-il réagi ?
    Brd Voltaire

     

    Ces médias avides et aveugles ...


    votre commentaire
  • L'histoire revue et corrigée par l'Europe, pantin des amerloques ...

    L’histoire de la deuxième guerre mondiale vient d’être entièrement revue par le parlement européen.

    Jusqu’à maintenant, il était communément admis que les russes et les américains s’étaient alliés contre l’Allemagne nazie pour venir à bout d’Hitler. Certains vont même jusqu’à dire que Roosevelt et Staline s’étaient pour cela rencontrés à Téhéran, à Yalta et à Potsdam.

    C’est une grave erreur.

    Il y a eu en effet un accord entre deux grandes puissances mais cet accord unissait les forces du mal (Allemagne et Russie) contre les forces du bien (Amérique...).
    Il s'agit de l'accord du 23 août 1939 connu sous divers noms :

    - le pacte de non-agression ;

    - pacte germano-soviétique ;

    - pacte Molotov-Ribbentrop.

    Ce pacte donne le véritable sens de la deuxième guerre mondiale qui fut donc une guerre opposant d'un côté les forces des deux totalitarismes « nazi » et « communiste » et de l'autre côté les forces du bien et de l’idéal de vertu représenté par l’Amérique.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/importance-de-la-memoire-218530

     

    Merci aux Russes d'avoir tant aidé à notre libération ...


    votre commentaire
  • avec de faibles averses.
    J'ai pu promener le Bidule, qui semble épuisé.
    Bonne soirée !
    Quel mérite un politicien a-t-il de se situer à gauche
    lorsque la gauche lui apporte – via le pouvoir –
    toutes les conditions de vie (palais, limousines, domesticité) des grossiums de la droite ?

    Philippe Bouvard

    Il a fait vraiment gris ...

     


    votre commentaire
  • Mais les religions ça suffit !!!

    Ça suffit ! Cette ingérence des religions est de plus en plus insupportable. Au nom de quoi ces dignitaires auraient-ils le droit de s’ingérer dans le débat public, et de réclamer pour eux-mêmes un respect que l’histoire entière des religions dément ? Leur dernier sophisme consiste à faire croire que la laïcité elle-même serait une conviction parmi d’autres. Ce n’est évidemment pas le cas : la laïcité est un principe politique qui assure la liberté de conscience et permet donc à chacun de se forger ses opinions propres.

    Dans les débats sociétaux, les dignitaires religieux se présentent comme des représentants de communautés dont personne ne sait vraiment qui les constitue : combien d’agnostiques, d’athées, de non-pratiquants parmi les prétendus chrétiens, juifs ou musulmans ?
    https://www.humanite.fr/lingerence-des-religions-est-insupportable-569032

    Ces religions, qui prônent un Dieu d'amour, ne sont plus là que pour nous pourrir la vie et causer des guerres immondes.

     

    Vous avez le droit de croire en une Puissance Supérieure ...

     


    votre commentaire
  • Depuis  des années vous nous avez mis dans la merde à vous de nous en sortir ...

    Notre président a l’intelligence sans la conviction. Il invite les citoyens à la suspicion généralisée, alors que la France aurait besoin d’un plan global de lutte contre les menées des islamistes

    La République en proie à une idéologie concurrente puissante

    Mais ce qui fait surtout défaut, c’est une conception globale de l’offensive islamiste, c’est une conviction forte du bien-fondé de la lutte contre toute atteinte à l’esprit laïque c’est-à-dire à la défense et de la libre pensée et de la libre disposition de son corps. C’est en effet une lutte idéologique qu’il s’agit de mener contre l’islamisme. Car l’islamisme est un mouvement politico-religieux polymorphe qui vise à imposer non seulement à tous les musulmans une lecture unique et rigoriste du Coran, mais aussi à imposer à l’ensemble des populations non musulmanes des normes issue de cette interprétation intégriste : notamment la séparation des sexes dans l’espace public (les rues, les stades, les plages, les piscines, les écoles, les transports, etc…) mais aussi la reconnaissance du délit de blasphème entravant la liberté d’expression, ou l’introduction de droits spécifiques (tenues vestimentaires, menus halal, espace de prière sur les lieux de travail, etc…).

    Il s’agit donc de cesser de se leurrer aussi bien avec l’hypothèse du « déséquilibré » qu’avec cette notion confuse et inefficiente de « radicalisation ». Le terroriste qui passe à l’action ne peut le faire que parce qu’il est masqué, protégé et encouragé par un ensemble complexe, fait d’acteurs islamistes déterminés, de mentalités victimaires tous azimuts, de négligences, de lâchetés et de renoncements de la part des pouvoirs publics et des responsables politiques, ainsi que de complicité, de connivence et de naïveté coupable de la part d’intellectuels, de médias et d’universitaires. C’est là que réside le combat auquel doit nous inviter le Président de la République, un combat pour la défense de la République laïque, et non pas nous convier à la suspicion généralisée voire pire à la délation.
    https://www.causeur.fr/macron-radicalisation-islamisme-prefecture-police-attentats-167192

     

    Ce n'est pas à nous de faire ça ...

     


    votre commentaire
  • Cette histoire de Ligonnès mais quelle bévue !
    Ce monstre s'en sortira ? j'espère qu'il est mort !
    Belle soirée !
    Le communisme a eu à l'origine des idéaux élevés et des conceptions magnifiques
    mais par la faute des politiciens égoïstes,
    il a été dénaturé et dévoyé.
    Haruki Murakami

    Un bel après-midi ...


    2 commentaires
  • Quand Sibête Ndiaye affirme tranquillement que le pays va devoir accueillir des mouvements « sans doute massifs de population » dans les prochaines années, ne faut-il pas s’en inquiéter?


    Le 16 septembre 2019, le président de la République Emmanuel Macron a exhorté sa majorité à adopter une attitude moins laxiste vis-à-vis de l’immigration. Cependant, quasiment « en même temps », à l’issue du conseil des ministres du 18, Mme Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, a déclaré : « Notre pays sera confronté dans les années à venir à des mouvements sans doute massifs de population. »

    Cette phrase lourde de conséquences, et peut-être même de menaces, a provoqué beaucoup moins de réactions que la sortie de Mme Ndiaye sur le kebab si apprécié des Français.
    https://www.causeur.fr/sibeth-ndiaye-mouvement-massifs-population-immigration-2-167065

     

    Nous, les pauvres petits Blancs ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique