• Des habitants de Vannes (Morbihan), ont trouvé une façon originale d'alerter les autorités et forces de l'ordre sur le trafic de drogue qui a lieu dans un parc de la ville.

    «Recherche activement dealer/guetteur». C'est l'intitulé des affiches placardées dans des arrêts de bus de Vannes (Morbihan) samedi 7 septembre, a raconté Ouest-France. L'objectif de ces petites annonces ironiques était d'interpeller sur le trafic de stupéfiant qui a lieu dans le parc de Kermesquel. Ces affiches émanent de riverains excédés par les nuisances du deal qui en appellent aux autorités et forces de l'ordre.

    Plusieurs missions sont proposées aux candidats apprentis dealer. Parmi elles, «avertir le plus rapidement possible de l'arrivée de la police», «accueillir les clients (100 à 200 par jour)», «intimider les riverains» et «détériorer au maximum l'espace naturel avec vos détritus».
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/a-vannes-des-petites-annonces-pour-devenir-dealer-de-drogue-20190913

     

    Les Vannetais ont de l'humour ... faisons comme eux ?


    votre commentaire
  • Gérard Collomb, en soutenant l’un des premiers Macron, avait annoncé le « nouveau monde ».
    Il est, depuis, retourné à son port d’attache de Lyon.
    Il est vrai que le monde de Macron n’est pas l’Amérique et ressemble beaucoup à l’ancien, en plus moche.
    Sans doute a-t-il amélioré sa productivité, car depuis le vote de la loi initialement dite de « moralisation de la vie publique » et le départ précipité de son père porteur, François Bayrou, accompagné de son inséparable Murielle de Sarnez, pour cause d’emplois fictifs au MoDem, la liste s’allonge des élus de la majorité qui, à défaut de moraliser la politique, démoralisent l’opinion publique.
    https://www.bvoltaire.fr/le-nouveau-monde-lancien-en-plus-moche/

     

    Ils nous offrent la guerre des mondes pourris ...


    votre commentaire
  • Top 3 des arguments foireux de la majorité pour défendre Richard Ferrand
    Les copains et les coquins
    Par Chez Pol

     

    Certaines explications avancées par la majorité pour défendre le président de l’Assemblée nationale, mis en examen, sont étranges. Richard Ferrand mis en examen pour prise illégale d’intérêts dans l’affaire des mutuelles de Bretagne, la majorité s’est rapidement mise en branle ce jeudi matin pour porter secours au soldat attaqué. Et expliquer qu’il n’a aucune raison de quitter son poste de président de l’Assemblée nationale. Sauf que les arguments sont parfois douteux. En voici trois :

    Il est loyal, il a quitté le PS !
     

    On peut parler d’Éric Woerth aussi

    Bonus track : il a la confiance de Macron

    En revanche, on en voit certains par ici qui n’en ont pas grand-chose à faire de la séparation des pouvoirs et de l’habeas corpus. Et ils sont… à l’Élysée. « Richard Ferrand dispose de toute la confiance du Président », indique ainsi le Château à LCI ce jeudi matin. Sauf que le président de l’Assemblée n’est pas nommé par le chef de l’État, mais bien élu par ses pairs députés (même si le « Préz » a bien sûr toujours SON candidat qui finit par être élu.)

    (Note d’Altermonde : On s’en fout de votre bord politique, ma bonne dame Sibeth, la bien prénommée. Notre seul, mais important constat, c’est que "votre bord" n’est en fin de compte pas plus probe que les autres contrairement à ce que vous avez tenté de nous faire croire durant ces deux années et demi. Point. Et c’est cela l’important pour nous citoyens électeurs, et ce dont nous nous souviendrons.)

    (Illustration : Le si, tellement, absolument, tout-à-fait très honnête président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand, et pourtant mis en examen pour prise illégale d’intérêt. Paraît que la macronie fait bloc autour de lui. C’te bonne blague ! Ils sont tous à son image avec la même mentale tordue !)
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42137

    Les copains des coquins ...


    votre commentaire
  • Le Gouvernement rend-il fou ? La question est légitime tant les écarts de conduite des ministres présents et passés sont légion. La Macronie a toutefois atteint un niveau jusqu’alors impensable qui semble même toucher ceux qui étaient perçus comme intègres et sincères. La dernière victime en date de cette honteuse maladie n’est autre que l’ultime entrant au Gouvernement : Jean-Paul Delevoye. Le Monsieur retraites du Gouvernement est un homme heureux, car en plus de sa rémunération de ministre délégué, il reçoit sa généreuse retraite d’élu local…

    Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont recruté un champion hors catégorie. Son nom est désormais connu de tous : Jean-Paul Delevoye. Ce spécialiste respecté a mené à bien la première phase de la future réforme des retraites et pour éviter que son travail ne tombe entre des mains incompétentes il a accepté l’invitation de devenir membre du Gouvernement avec pour unique mission de terminer ce qu’il a commencé. Et comme tout travail mérite salaire, le nouveau ministre délégué reçoit un salaire brut de 10 135 euros mensuels. C’est très bien surtout pour un homme de 70 ans appelé à couler une retraite heureuse.
    https://24heuresactu.com/2019/09/12/delevoye-un-cumulard-qui-noffrira-pas-aux-francais-le-systeme-dont-il-beneficie/

     

    Avec sa belle tronche de faux-cul ...

    Le bal des vampires : Delevoye dit grosse retraite qui va donner des miettes aux Français ...

     


    votre commentaire
  • Brest: une compagnie de CRS pour mettre un terme à la guerre des bandes

    La ville est le théâtre de règlements de compte depuis plusieurs semaines.

    Une compagnie de CRS est arrivée mercredi 11 septembre à Brest afin de sécuriser le quartier de Kerourien, théâtre depuis plusieurs semaines de règlements de comptes qui ont déjà fait cinq blessés par balles, selon une information publiée par France Bleu. Des opérations de contrôle, des fouilles et des inspection de cages d'escalier ont également été conduites par la police nationale dans ce quartier de 1500 habitants.

    Trois hommes ont été blessés dimanche soir à Brest, après des faits similaires survenus fin août dans le même quartier dans ce qui s'apparente à un affrontement entre bandes rivales, a appris l'AFP lundi auprès du parquet de Brest.
    www.lefigaro.fr/flash-actu/brest-3-hommes-blesses-par-balle-dans-un-probable-reglement-de-comptes-20190909

    On pourrait aussi parler de Nantes, de Quimper, d'Angers, de Grenoble, du 9.3, sans oublier Marseille, Toulouse, Bordeaux ...
    Enfin toute la France qui est gangrenée par une racaille incivile, à qui on chercher beaucouo moins de noises qu'aux gilets jaunes ...

     

    Voilà où en est la France ...


    votre commentaire
  • Nous en sommes là : la France se fait donner des leçons de morale par des footballeurs, des joueurs de tennis, des patineurs sur glace, des actrices de cinéma, des ministres à voix de fillette et des animateurs de shows télévisés. On dirait que tout ce que le pays compte d’abrutis s’est donné le mot. Leurs interventions sont d’ailleurs remarquablement identiques, presque interchangeables : c’est comme si elles étaient tirées d’un Catalogue de la Bienpensance, nouvelle bible des nouveaux cons, permettant d’aborder chaque domaine avec la certitude d’y dire une connerie ou d’y être infâme. Remarquons que la passion raciale se donne désormais libre cours. La France de 2019 est gangrenée par cette obsession non pas tant par la faute des racistes, minorité qui existe partout, sous toutes les latitudes (au Rwanda par exemple) et dans tous les peuples, que par celle des AODP, qui ne parlent et ne pensent et n’interviennent et n’agissent que pour promouvoir leur fond de commerce délétère. Comme un acharné de philatélie ramène tout à sa passion, ces névrosés de la race voient le monde à travers son unique prisme, et tartinent leur quotidien des aventures de Raciste 1er, roi des Blancs ! Race matin, midi et soir ! Ils entendent des gros supporters de foot pousser des cris de singe, et en déduisent que c’est l’indice du racisme de « la culture blanche » ! Leur objectif unique est de victimiser la moitié de l’humanité en condamnant l’autre, faisant de tout individu, selon sa couleur de peau et par héritage, un ange ou une ordure.
    Les Français blancs ne le supporteront plus longtemps. Être accusés de racisme par des gens qui sont décorés de la Légion d’honneur, qui cumulent des postes officiels et palpent du gros pognon sans complexe (on se souvient du refus de Thuram de venir enseigner l’antiracisme à des élèves à moins de 20 000€ l’heure), ça suffit. Quand on met trop d’énergie à prendre les gens pour des cons, ils n’ont pas le choix, ils le deviennent. A force de harceler ceux qui ne leur répondent jamais vraiment, les AODP les poussent à une réaction. Ils subiront un jour, je l’espère, la révolte des ordures.
    http://beboper.blogspot.com/2019/09/la-revolte-des-ordures.html#more

     

    Le retraité de la bipédie à 20.000 balles de l'heure lol

    Quand le footeux devient donneur de leçon ...


    votre commentaire
  • Aujourd’hui, c’est la note interne du président de la cour d’assises qui alerte sur un autre problème, autrement plus inquiétant à notre avis : est-il encore possible de rendre la justice au tribunal de Bobigny ? À le lire, on en doute fortement.

    Ce que dénonce le magistrat, c’est, plus que la loi du silence, la corruption organisée des jurés qui rend désormais impossible la condamnation des criminels.

    Preuve flagrante de ce qu’il avance, un jugement ahurissant rendu en février dernier et à l’issue duquel, sur huit accusés pour « enlèvement, séquestration, actes de tortures et de barbarie » dans le cadre d’un trafic de drogue durant l’été 2014, seuls deux (qui se trouvaient déjà en prison pour trafic de drogue) ont été condamnés. Les cinq autres, contre lesquels avaient été requises des peines de 8 à 18 ans de prison, ont été relaxés.

    À la stupéfaction de ce jugement inique s’est ajoutée une autre surprise : le verdict avait fuité dans la salle avant d’être rendu ! Ce qui a entraîné l’ouverture d’une enquête pour corruption, laquelle vient d’aboutir à la mise en examen de trois personnes, dont l’un des jurés de ce procès d’assises pour « violation du délibéré ». « Dans les annales judiciaires, on n’avait vu ça que dans le banditisme corse », écrit la journaliste du Parisien qui relate la chose.
    https://www.bvoltaire.fr/est-il-encore-possible-de-rendre-la-justice-dans-le-9-3/

     

    Le 9.3 est-il encore la France ?


    votre commentaire
  • Greta, la pucelle écolo indifférente au CETA

    Toutes les croisées ne se valent pas


    En visite en France cet été, Greta Thunberg, interrogée sur ce qu’elle pensait du CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement), la veille du vote, a déclaré qu’elle n’avait pas d’avis sur la question. Une béance révélatrice.


    L’été se termine, les vacanciers sont rentrés chez eux à pied, à cheval, en voiture ou en bateau à voile chantait Yves Montand. Greta Thunberg a choisi la voile. Pas pour rentrer en Suède mais pour continuer son périple et porter la bonne parole climatique. Pourquoi pas, c’est chic, ça pollue peu. Dommage que le reste de son « équipe » ne lui ait pas emboîté le pas et ait choisi l’avion. Bilan carbone négatif.

    Pas le choix dans la date

    La jeune fille était d’abord passée par la France. L’ironie, et surtout une invitation de députés membres du collectif transpartisan « Accélérons », la firent transiter sous nos latitudes autour du 23 juillet, journée fatidique où fut adopté par une Assemblée désunie le fameux CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement, en français l’Accord Économique et Commercial Global), accord de libre-échange visant à faciliter (c’est-à-dire augmenter à hauteur de 25%) les échanges commerciaux entre les États membres de l’Union Européenne et le Canada (mais aussi, de facto, les États-Unis, tant leurs économies sont mêlées).
    https://www.causeur.fr/greta-thunberg-ceta-climat-165557

     

    Qu'avons-nous besoin de ces robots médiatiques ?


    votre commentaire
  • Traitement médiatique d’un attentat : une mécanique bien huilée

    Si le « fait divers » ne peut être balayé par d’autres actualités importantissimes (le transfert d’un joueur de foot ou le récit de vacances bucoliques dans le Vercors d’un groupe de randonneurs sympathiques), il faut réussir à faire passer les choses “en douceur”. On explique alors les incohérences des propos du prévenu, un déséquilibré errant dont la vie chaotique a conduit à commettre l’irréparable (muni d’un couteau de boucher, ou parfois d’une camionnette). Il ne faut évidemment pas faire « d’amalgames » ou de stigmatisation. D’ailleurs, la preuve : le mobile terroriste ne sera souvent pas retenu par la justice.

     

    On se garde, du mieux possible, de montrer les visages des victimes. Il faut que ce terme « victime » reste un mot abstrait. L’image est porteuse d’affects et d’émotions. On évitera aussi certains termes trop durs, préférant certaines périphrases ou autres euphémismes, tel « poignardé au cou » plutôt que de dire “égorgé”.

     

    On recueille simultanément des témoignages (souvent, comme par hasard, de personnes “issues de la diversité”) qui expliquent ce qu’ils ont vu. Cerise sur le gâteau, on trouve parfois « un jeune » qui a participé de près ou de loin à la neutralisation du criminel.
    https://www.bvoltaire.fr/traitement-mediatique-dun-attentat-une-mecanique-bien-huilee/

     

    Ca n'est pas grave, dormez braves gens ...

     


    votre commentaire
  • Mon mari étant d'origine Guadeloupéenne, par son père, nous avons eu le plaisir d'y passer, une année nos vacances d'été. Bon, c'est une île antillaise où la majorité des gens que vous croisez sont colorés, du plus léger café au lait au noir le plus profond. Entre eux, c'est un sacré problème, la goutte de lait qui fait que vous êtes plus clair fera que vous serez mieux vu dans votre famille. Nous deux, faisant la queue à la poste, la postière sentant que mon mari, bien que métis, était métropolitain, faisait comme si nous n'existions pas, tous les îliens de couleur passaient avant nous ...

    Alors les Thuram, riche à millions pour un foutu ballon, qu'ils aillent donc faire leur fausse morale ailleurs. Qu'on laisse entrer des gens avec ces idées là dans les écoles n'apportera rien à l'affaire.

    Le racisme est un mal international, regardez les tueries en Afrique, au Rwanda, et ce mot cache plus de l'ignorance et de l'intoléraence à la culture de l'autre, quand l'"invité", dans notre pays se conduit comme il le faisait dans sa brousse ou son bled.

    Arrêtons de nous laisser culpabiliser, nous peuple, par tous les maux de la terre provoqués par nos gouvernements.
    https://www.bvoltaire.fr/le-saviez-vous-lilian-thurman-et-rokhaya-diallo-vont-precher-la-bonne-parole-dans-les-ecoles/

     

    Ca commence à bien faire ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique