• Les propriétaires sont devenus des comptes en banque sans réflexion, sans respect pour les habitants de leur ville, sans respect pour leur ville.

    Ce qui se passe en Grèce, se passe à Lisbonne, à Paris, partout ...

    La location à court terme de propriétés sur des plates-formes, comme Airbnb, a commencé à poser des problèmes au marché de la location à long terme traditionnel, selon une étude sur les conséquences de l’économie de partage réalisée par Grant Thornton à la demande de la Hellenic Chamber of Hotels.

    Présentée aux médias mardi à Athènes, l'étude a révélé que les revenus du marché locatif à court terme en Grèce ont atteint 1,9 milliard d'euros, soit 10% des dépenses annuelles des touristes étrangers en Grèce.

    L’étude a mis en évidence le fait que de plus en plus de propriétaires retirent du marché des logements locatifs qui logeaient auparavant des locataires à long terme et choisissent de louer à court terme leurs appartements ou leurs maisons aux touristes. La raison : les locations à long terme ont généralement un loyer mensuel standard tandis que les locations à court terme permettent de facturer des frais de loyer journaliers, qui peuvent varier (en clair de plumer le client et d'avoir autant de revenus en louant 4 mois que toute une année à un habitant de la ville).

    L'étude a montré que le taux de croissance annuel des loyers à court terme en Grèce a atteint environ 25%, ce qui a entraîné une augmentation de 9,3% des loyers à long terme.

    On loue son jardin pour des campeurs, on trouve ça vachement intéressant. Je ne veux pas dire que les taxis, les locations, les hôtels officiels ne sont pas des voleurs, mais c'est une réflexion à court terme qui fragilise les habitants des centres villes touristiques ...

     

    Le profit mène le monde ...


    votre commentaire
  • Je suis heureuse, Macron a découvert l'eau chaude.

    L'ascenseur social est en panne, il est bloqué sur la descente.
    Je suis tombée, hier, en plein discours électoral, sous prétexte de Grand débat sur un Macron qui venait de découvrir les difficultés des "jeunes retraités" ... 63 ans maintenant alors que dans le monde du travail vous êtes senior à 50 ans.
    Il découvrait donc que ce fameux jeune retraité se trouvait à la tête d'une entreprise familiale. Souvent il a encore ses parents, qui peuvent être à charge dans une maison de retraite trop chère pour eux, ses enfants qu'il a envie d'aider parce qu'un couple avec un ou deux salaires minimums, leur vie est difficile et il a aussi des petits enfants qu'il aime gâter à Noël et aux anniversaires ... et là, tout à coup ... 
    Et puis, il aura peut-être besoin  d'aller en maison de retraite ? encore plus chère ....
    Merci Macron, ben il ne peut plus.

    Parfois, je me demande pourquoi ces personnages importants qui nous gouvernent ? escroquent ? ne viennent pas me demander ce qui va mal parce que les parents et les enfants qu'il faut aider, ça ne date pas d'hier et que toute cette classe moyenne qui vivait bien se paupérise ...
    Le Freluquet avoue son innocence sur les problèmes des Français alors que tous nos gouvernements de droite et de gauche on fait en sorte d'en arriver là.
    La mondialisation, le libéralisme ils savaient tous que ça allait leur rapporter et nous soumettre.

    Ne pas débattre ... COMBATTRE !!!

     

    Edito de Joie ...


    votre commentaire
  • Le mode d‘action et de mobilisation des Gilets Jaunes intrigue et donc inquiète tous ceux qui ne savent marcher et penser que dans les clous. Comment un mouvement qui est le fait de personne(s), qui ne vient de nulle part, qui ne suit pas un penseur patenté, qui ne lit pas l’avenir dans l’horoscope des médias officiels, qui n’a pas des troupes de communicants à son service, qui n’est pas traversé par les clivages habituels... comment a-t-il pu naître, se développer, mettre la France sens dessus dessous, se maintenir… ?

    D’où les affirmations officielles pour le diviser, le dénigrer et même le cogner fortement pour le déconsidérer, l’affaiblir aux yeux de la population. Malgré tout, celle-ci reste encore plus sensible à ses revendications qu’aux efforts du gouvernement et de ses supports habituels pour le déconsidérer. Malgré le silence de beaucoup qui se voulaient l’avant garde populaire et sont effrayés de ce qui naît à côté d’eux, en dehors d’eux.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-couleur-des-gilets-jaunes-212380

     

    Demain samedi ...


    votre commentaire
  • Je vous parle régulièrement de l'émission "C à voir" à 19 h sur la 5.
    Pour ce qui est du divertissement, ils sont bons. Quand il s'agit de politique ? odieux !
    Hier soir, ils recevaient Edwy Plenel au sujet des bandes sons entre les "mignons" de la ripouxblique où ils parlaient du "patron", notre Freluquet, qui les protégeait, et de la tentative d'intimidation de Freluquet, hors justice, pour connaître les sources de Plénel ... toute l'équipe, surtout Cohen, était odieuse, mais, comme François Bégaudeau l'autre jour, pour faire taire Plénel il faut de plus grandes pointures.

    Un autre soir, ils ont reçu cette sociologue, je vous en avais déjà parlé, parce que, là aussi, ils avaient été en dessous de tout, mais là encore, cette femme tranquille leur a tenu tête avec calme et ironie, elle connaissait bien son sujet "Manu le président des hyper-riches", sur le bout des doigts ...
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40400

     

    La télé faite par les ultra-riches et leurs pantins ...


    votre commentaire
  • Loi « anticasseurs » : la honte de La République en Marche

    Par Manuel Jardinaud

    Le 5 février, en première lecture à l’Assemblée Nationale, les députés ont adopté la proposition de loi visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs. Seuls 50 élus de LREM se sont abstenus. En adoubant ce texte qui porte atteinte aux libertés fondamentales, la majorité présidentielle bascule dans l’indignité.

     Rien n’y aura fait. Ni les critiques constructives, ni les dénonciations pertinentes, ni les coups de gueule incisifs. Le parti majoritaire, La République en Marche, a voté le 5 février à l’Assemblée Nationale la proposition de loi (PPL) visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs. Cette loi contre les libertés, dite loi « anticasseurs », a été adoptée à 387 voix (92 contre, 76 abstentions). Seuls 50 députés LREM, croyant sauver à peu de frais les valeurs qu’ils pensent encore porter haut à coups de tweets et de justifications bancales, se sont abstenus. Aucun ne s’y est opposé. Avec ce vote, La République en Marche bascule dans l’indignité.

    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40396

     

    Les mafieux en marche

    En MARCHE vers la vraie DIKTATURE ...

     

     


    votre commentaire
  • Monsieur le Président,

    Je suis pupille de la Nation. Mon père, lieutenant dans la Résistance, a été fusillé par les Allemands en 1943, à Nantes. Celui-ci a écrit une dernière lettre juste avant de mourir et dans cette lettre il donnait sa vie pour que ses enfants et petits enfants puissent vivre dans une belle France sans guerre.

    Je suis retraité, ma retraite est de 1.592, 92 euros. Nous sommes deux, ma femme et moi, à vivre de cette retraite. Pas de restaurant, pas de cinéma, aucune sortie, rien. Nous vivons, ma femme et moi, de notre télévision.

    Alors, Monsieur le Président, si mon Père revenait sur terre celui-ci donnerait-il sa vie pour cette France-là ? Je le le pense pas.
    Cette lettre a été postée sur le forum de Ouest-France.

    Tous ces hommes morts ou qui ont eu 6 années de leur vie prises, comme mon Père, pour cette guerre, s'ils savaient maintenant que l'Allemagne écrase l'Europe économiquement, non ils ne sortiraient même pas de leur maison.

    C'est comme en 1789, le peuple s'est battu poussé par la faim  et les bourgeois qui, ensuite, ont pris la place des rois et nous traitent de la même façon, alors débattre n'est que du temps de perdu, de l'enfumage.

    Monsieur le Président, je vous fais une lettre ...

     


    votre commentaire
  • Plutôt que de s'émouvoir de la perquisition ubuesque à Médiapart (voir à ce lien), en contradiction formelle avec tous les principes censés régir ce pays, il faudrait presque s'en réjouir plutôt que d'hurler à la dictature. Car finalement c'est bon signe, cela signifie que l'on perd ses nerfs chez Freluquet et sa cour à cause de l'affaire Benalla, que tout ce monde s'affole et court dans tous les sens comme après un bon coup de pied dans la fourmilière. Vous savez cette affaire qui s'est terminé en juillet dernier selon Gilles le Gendre le chef de file des LREM à l'Assemblée Nationale, on le connait bien, celui qui n'est pas la moitié d'un con et qui se voit comme trop intelligent (sic) (voir à ce lien).

    Chez tous ces types venant des "quartiers" la "caillera" finit toujours par ressortir derrière les beaux atours, les jolies coiffures et le langage plus policé à force d'entrainements.

    Quand on lit leurs échanges on a l'impression d'entendre deux petites frappes se vanter d'être les obligés d'une autre petite frappe encore moins scrupuleuse qu'eux. On voit crûment toute la médiocrité de ces deux personnages mais pas qu'eux. Et sa mèr...femme s'en inquiète elle qui se sent à l'Elysée comme dans sa maison familiale de bonne bourgeoise, la faisant refaire avec le même manque de goût que n'importe quel parvenu.

    Ils ont bien sûr du mal à mentir car Benalla a des "dossiers" sur eux tous. Et c'est pour ça qu'ils s'affolent. Ils ont cru à la métamorphose des cloportes, que ceux-ci pouvaient donner de jolis petits papillons, hélas, trois fois hélas pour eux...
    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/on-s-affole-chez-freluquet-212367

     

    On s'affole chez Freluquet 1er ...


    votre commentaire
  • Selon la formule d'Abraham LINCOLN, la démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.

    Il existe 4 types de gouvernances principales.

     La MONARCHIE qui peut être absolue et virer à la tyrannie

    La DEMOCRATIE le peuple décide des lois en partie par référendum

    L'ARISTOCRATIE le pouvoir aux meilleurs

    OLIGARCHIE le pouvoir exercé par un petit nombre

    Ce ne sont que des bases restreintes d'appréciation, car il existe une multitude de déclinaisons, de variantes et de mélanges. Cela peut aller du despote éclairé à la parodie de démocratie, car il y a souvent vote des peuples sans véritable choix démocratique.

    Autre variante, les démocratie ou la représentation véritable de l'éventail de la diversité de la population est absente et le pouvoir concentré entre quelques mains.

    C'est notre cas.
    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-illusion-de-la-democratie-212356

     

    L'Illusion qu'ils tentent d'entretenir : nous serions en démocratie ...

     


    votre commentaire
  • Macron, le marchand de sable
    par olivier cabanel (son site)

    Guillaume Meurice, l’humoriste persifleur de France Inter, a résumé récemment assez bien la situation créée par le débat national lancé par le chef de l’état : «  il vendrait du sable au Sahara  »... mais le marchand de sable, c’est aussi celui qui permet de nous endormir...

    Vielle légende qui remonte au 17ème siècle, qui raconte que, lorsque la fatigue commence à se faire sentir, avec les yeux qui piquent, c’est qu’on avait « du sable dans les yeux », à cause d’un personnage, le marchand de sable, qui jetait du sable dans les yeux des enfants...lien

    Le marchand de sable est donc passé, sous la forme d’un « grand débat national », et on verra bien si, à la fin mars, les français se seront rendormis, ou si, bien au contraire, la colère qui mène leur détermination persistera.

    Au-delà de ça, quelques intellectuels s’interrogent sur la « méthode macron », celle qui lui a permis de gagner le poste suprême, et celle qui aujourd’hui continue d’agir sur une partie des électeurs.
    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/macron-le-marchand-de-sable-212366

     

    Se battre, ne pas débattre avec eux, ils nous ensablent ...

    Se battre, ne pas débattre avec eux, ils nous ensablent ...


    votre commentaire
  • Pour l’interdiction des Flash-Ball et des grenades de désencerclement

    La répression contre les Gilets Jaunes a été massive. Les chiffres en donnent toute l’étendue : plus de 5 600 interpellations et gardes à vue, plus de mille condamnations. Le bilan officiel fin 2018 recensait environ 3 000 blessés et mutilés. Des femmes et des hommes dont la vie aura été brisée.

    Le gouvernement a fait le choix d’un maintien de l’ordre brutal et disproportionné face au mouvement : dispositifs policiers démesurés, journalistes bousculés et empêchés de travailler, gardes à vue et arrestations préventives, gazages et matraquages systématiques, évacuations violentes, tirs de Flash‐Ball et de grenades de désencerclement, drones et hélicoptères, déploiement de blindés… En annonçant le retour de la loi « anti‐casseurs », invention de la droite après Mai 68, le Premier ministre affiche la couleur. La désescalade n’est pas l’option du gouvernement. La matraque est désormais sa seule réponse politique ! Le choix de la force et de l’affrontement est toujours la tentation d’un pouvoir affaibli, ébranlé par une exigence démocratique et sociale qui vient des profondeurs du pays, et qui le conteste. L’escalade répressive et l’utilisation intensive des moyens de police finissent d’ailleurs par mettre en danger les gendarmes et les policiers eux‐mêmes.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40374

     

    Leur démoncrassie ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique