• Il est tombé trois gouttes, juste au moment où je commençais à arroser.
    J'ai continué l'arrosage, j'ai bien fait.
    Le jardinier vient demain, au moins la terre sera plus tendre.
    Belle soirée !
    Merci Monsieur Ventilo !
    Vous savez ce qu’il y a de pire ? C’est pas forcément le chômage,
    c’est pas forcément les salaires, évidement c’est terrible.
    Mais c’est un vaste sentiment d’impuissance qu’on a aujourd’hui,
    comme si il y avait l’impossibilité de reprendre en main notre destin commun.

    François Ruffin

    Il fait lourd, mais lourd ...

     


    votre commentaire
  • Détournement de fonds publics ?

    vendredi 5 juillet 2019
    popularité : 69%

     

    Au nom de la protection de la biodiversité, le Conseil Régional d’île-de-France a l’intention d’allouer au lobby chasse une somme de 57.500 euros destinés à financer l’achat de milliers de faisans d’élevage pour alimenter le stand de tirs des tueurs agréés.

     Cette historiette en dit long sur la nocivité de la chasse et l’irresponsabilité des politiciens totalement décalés par rapport aux aspirations de l’opinion publique. Certains élus, par mépris du peuple, n’ont pas encore compris que le loisir de mort n’était plus prisé que par une infime minorité de la population (moins de 2 %). Les chasseurs ne sont plus un million trois cent mille comme ils l’affirment encore parfois, mais moins d’un million et leur nombre diminue chaque année. Toutes les enquêtes révèlent qu’une grande majorité de Français condamne la chasse. Mais pour les élus, le peuple français demeure un ramassis de tueurs d’oiseaux, de tortionnaires de blaireaux, d’assassins de renards, de piégeurs cruels. Comment peut-on affecter de l’argent public à l’achat de malheureuses volailles offertes aux pulsions des chasseurs ? Le tir du faisan de cage constituerait-il un acte en faveur de la préservation nécessaire de la biodiversité ?

    Français, voyez comme ils vous méprisent ces élus qui vous confondent avec des chasseurs ! Voyez ce qu’ils font de l’argent public dont ils sont si avares lorsqu’il faut créer des emplois publics et améliorer le sort des personnels !

    ecologie-radicale.org
    Altermonde-sans-frontières

     

    Le vol à la tire ... c'est le moment de le dire ...


    votre commentaire
  • Mouvement des Gilets jaunes : savoir reconnaître ses leaders, ses héros

    Par Pierrick Tillet

     

    Si le mouvement des Gilets jaunes veut perdurer, s’il veut garder le soutien de la population et ne pas s’enfermer dans des discussions en interne sans lendemains, il va devoir reconnaître ses leaders, célébrer ses héros.

     

     « Le mouvement des Gilets Jaunes a été sublime, comme celui de Mai 68, mais il a aussi marqué les mêmes déficiences bien françaises du genre pas de chef, le pouvoir à tous, moins on sera capables de décider, mieux on se portera » (Emmanuel Todd lors d’un débat « Gilets jaunes » organisé par Le Vent se lève et Le Média le 28 juin 2019). En réalité, aucun mouvement de l’histoire ne s’est jamais imposé sans leaders qui galvanisent et fédèrent les troupes, sans héros qui cimentent et rassemblent les populations. Pas de Révolution française sans Robespierre, Danton ou Saint-Just, pas de Résistance française sans De Gaulle et Jean Moulin, pas de mouvement de libération des noirs américains sans Martin Luther King et Malcom X, pas de lutte victorieuse contre l’apartheid sud-africain sans Nelson Mandela.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41684

     

    Vive les gilets jaunes, offrons-nous une rentrée forte ...


    votre commentaire
  • Je viens de regarder un film français sur le prêtre pédophile de Lyon
    qui a causé tant de problèmes à Barbarin.
    Il y en a eu tant, jamais punis, brisant tant de vies.
    Bonne soirée !
    Tu veux mentir légalement, fais de la politique.
    Raymond Barre et tous les autres ...

    Tous ces donneurs de leçons qui nous mentent et nous plument depuis de Gaulle ...

    Le père la vertu ...

    Bon sang il a encore fait bien chaud aujourd'hui ...


    votre commentaire
  • Les rodéos sauvages, les voitures hurlantes des raps vengeurs contre nous, ces baragouinages au téléphone dans le tram, ces jeunes sans éducation qui braillent dans nos rues et sur nos places ...

    Coassement des grenouilles, chant des coqs et des cigales, cloches des vaches et des églises... Sonorités typiques pour certains, nuisances sonores pour d’autres, qui n’hésitent plus à saisir la justice pour obtenir le silence.

    «Situé entre vignes et mer, il fait bon vivre au Beausset, au son des cigales!» Sur le site officiel du village provençal du Beausset (Var), l’attachement des locaux à ces insectes, véritables symboles du sud de la France, est fièrement affiché.

    Alors quand, à l’été 2018, des vacanciers sont venus trouver le maire de la commune pour se plaindre du bruit incessant des cigales, Georges Ferrero n’en a pas cru ses oreilles. «J’ai été très choqué. Qu’est ce que ce sera la prochaine fois? Quand on vient dans le Midi, on sait qu’il y a des cigales! On est fiers de les avoir», déclarait-il en août 2018 à France Bleu.
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/ces-bruits-du-quotidien-qui-desormais-derangent-20190704

     

    Moi c'est le bruit de la racaille qui me dérange ...


    votre commentaire
  • Au fil de ces dernières décennies les propriétaires ont vendu leurs terrains encadrés par les PLU des communes et donc des élus. Les propriétaires des terrains ont bien valorisé leurs biens en appliquant les hausses successives du marché qui se créait avec eux. Certaines familles d’ostréiculteurs propriétaires de nombreux terrains, vendaient au gré de leurs besoins et des évolutions du marché. Les parcelles en bord de mer notamment étaient prisées et vendues en conséquence, jusqu’à ce que la loi littorale freine leurs droits à construire. Ce sont les résidents secondaires, groupés en association qui préservent maintenant le littoral contre les appétits des anciens propriétaires qui ont attendu trop longtemps que les prix montent encore pour vendre. Certains spéculateurs marris agissent donc auprès des députés pour rogner la loi littorale dans l’espoir de vendre toujours plus cher.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sale-temps-pour-les-residences-216339

    Quand mon mari vivait, c'était notre coin de villégiature de week-end ou de petites vacances. Chaque année des prés disparaissaient pour de nouvelles cités résidentielles ou des maisons individuelles. Je n'ose savoir comment c'est maintenant. Mais c'est pour toutes les côtes pareil. Une année nous avions loué à Carnac avec notre fille cadette qui venait d'avoir son aînée. Donc nous nous promenions beaucoup autour de notre location, c'était une cité résidentielle de maisons particulières de belles tailles avec des jardins magnifiques, tout était fermé. Ces maisons ne sont ouvertes qu'un mois l'été. Mais pourquoi faire tout ce béton ? ce désir de posséder ?

     

    S'il n'y avait que la presqu'île de Rhuys ...


    votre commentaire
  • Ca serait bien, brumiser tous les soirs ça ne sert pas à grand chose,
    à part me rassurer ...
    Je suis en attente de nouvelles lunettes, il est temps ...
    Bonne soirée.
    Vainement les épouvantails des champs ouvrent leurs bras au vent
    Meryem Lahlou , Maroc

    Désolée, mais une belle journée de pluie par semaine ...


    votre commentaire
  • Avec déjà un quart de leur territoire sous le niveau de la mer, les Pays-Bas innovent tous azimuts pour rester au sec. Enquête sur la nation qui sait comment sauver l’humanité du déluge.

    Quand ils regardent le Waal, un bras du Rhin aux eaux émeraude, nombreux sont ceux parmi les 170 000 habitants du bourg de Nimègue qui se demandent s’ils ne rêvent pas : ici, dans l’est des Pays-Bas, tout a changé en seulement quatre ans. Certes, dominant la rive gauche, le centre historique a conservé sa superbe, avec sa majestueuse église Saint-Etienne et ses ruelles pavées qui grimpent jusqu’à la place du marché. Et en contrebas, le long des quais, le trafic est toujours aussi intense : des dizaines de péniches continuent de passer chaque jour. Mais pour le reste, quel chambardement ! Sur la rive droite, la plus ancienne cité du pays, fondée à l’époque romaine, à plus de 150 kilomètres des côtes de la mer du Nord, a désormais des airs de… Saint-Tropez.
    https://www.geo.fr/environnement/montee-des-eaux-comment-la-hollande-se-prepare-194824

     

    Quand la mer monte ...


    votre commentaire
  • Cependant la polémique enflait sur les réseaux sociaux et, deux jours plus tard, la piscine a été momentanément fermée pour des questions de sécurité. Le maire EELV de Grenoble, Eric Piolle, a évidemment réagi à cette provocation, condamnant une stratégie du choc et une atteinte au règlement intérieur. Quant à Marlène Schiappa, la secrétaire d’état à l’égalité des femmes et des hommes, elle a dénoncé dans cette intrusion une atteinte au droit des femmes à porter un maillot normal - c’est dire dévoilant plus le corps qu’il ne le cache.

     

     Tout cela serait aussi risible qu’un canular de potache s’il n’y avait derrière l’ombre d’une idéologie menaçant nos valeurs démocratiques. Du reste, comment peut-on logiquement s’indigner d’être reflué(e) d’un espace de baignade où la semi-nudité est de règle quand on s’y présente vêtu(e) de pied en cap ? Car comment, dans ces conditions, pouvoir bénéficier des bienfaits de l’eau et du soleil conjugués, ce qui est quand même le but recherché quand on va dans une piscine ou à la plage ? Et, accessoirement, montrer ainsi qu’on ne porte rien de douteux sur soi.

     

     Le motif d’islamophobie est parfaitement hypocrite et déplacé ; car c’est d’abord une simple question d’hygiène. Si un homme - ou une femme – voulait entrer dans une piscine avec un pantalon de jogging et un tee-shirt, personne ne s’étonnerait qu’il ne soit pas accepté. On ne verrait là qu’une forme d’excentricité de sa part. Alors pourquoi devrait-on arguer un pseudo droit à la liberté religieuse quand il s’agit de femmes musulmanes qui se comportent de façon aussi provocatrice ?

     Personne n’est astreint à se baigner en été et on peut très bien rester chez soi, dans la tenue de son choix, si on estime que se dénuder en public est immoral.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tempete-dans-une-piscine-216337

     

    Dieu veut-il qu'on se baigne en maillots ou habillées de pied en cap ?


    votre commentaire
  • Nous vivons en France en 2019 une époque extraordinaire où l’élite autoproclamée, socialiste ou libérale, s’effondre après avoir mené de concert le pays au désastre. Elle réagit pour survivre en générant de nouvelles religions émergeant toutes par leur pire côté dogmatique obligatoire.

    La religion de l’Europe, antichambre du mondialisme, qui doit être puissante face à tous les autres continents. Cette religion ne se fonde que sur l’instinct grégaire qui pousse à se sentir fort quand on se voit entouré de gens qui ont aussi peur que soi.

    La religion climatique qui, n’arrivant pas à faire le moindre lien entre l’activité humaine et les causes des déplacements des anticyclones, seuls responsables intermédiaires de l’évolution du climat, se réduit à agonir d’injures ceux qui tentent de réfléchir et qui deviennent coupables de négationnisme, mot magique qui exclut de la liberté d’expression tant vantée, toute interrogation sur un dogme prédéfini quel qu’en soit le domaine.

    La religion transhumaine qui, avec l’intelligence artificielle, va tout résoudre sans s’interroger sur l’origine de l’argent qui lui est indispensable tellement elle en consomme.

    La religion des ondes mortelles que de méchants pervers utiliseraient pour dépeupler la Terre et qui pousse à se méfier de tout, même de son ombre, de son téléphone et de son micro-ondes.

    La religion du savoir qui prétend que connaissance entraîne reconnaissance, ce qui est rarement vrai car la reconnaissance est liée à une utilité reconnue que le savoir apporte de moins en moins, n’étant plus qu’un hobby chronophage.

    La religion de la monnaie qui transforme tout en richesse et que l’on fabrique à la pelle pour se croire riche.

    La religion de l’accueil de toute la misère du monde fondée à la fois sur une définition bien commode de la misère comme une incapacité à dépenser et sur une réduction dogmatique du rôle de la femme à aller chercher des enfants sur mer ou outremer plutôt que de les concevoir.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-fondamentaux-interdits-216291

     

    Toutes ces religions qui nous pourrissent la vie et vont tuer la planète ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique