• Bygmalion affirme qu’elle a fait payer par l’UMP des factures de meetings organisés pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Objectif supposé : aider le candidat à respecter le plafond des dépenses autorisées. Le Conseil constitutionnel était loin du compte. En contrôlant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, les "Sages" avaient déjà déniché 1,6 million d’euros de dépenses dissimulées. En réalité, ils seraient passés à côté de « onze millions » de frais cachés, liés aux meetings présidentiels organisés par Bygmalion, la société de communication préférée du candidat et de l’UMP.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26013
    Mathilde Mathieu

     

    Sarko le retour ... mais est-il vraiment parti ?

     


    votre commentaire
  • Le gouvernement islandais tire un trait sur une partie des crédits immobiliers des ménages. Ces derniers ont juste à déposer leur dossier sur le site Internet. Une moyen, pour le pays, de relancer la consommation.

     Le gouvernement islandais tient parole. Il avait promis, pendant la campagne électorale, d’effacer une partie de la dette immobilière des ménages. Le processus est bel et bien lancé depuis dimanche 18 mai. Le fisc a ouvert un site Internet sur lequel les Islandais peuvent désormais déposer leur dossier, une mesure spectaculaire. Le gouvernement a décidé de frapper fort pour éviter une flambée des impayés. Il va tout simplement tirer un trait sur une partie des crédits immobiliers des ménages. Au total, ce sont 900 millions d’euros qui vont être effacés, ce qui représente 13 % de la dette immobilière des ménages.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26016
    Caroline Morisseau

     

    Cette sacrée dette ou cette dette sacrée ?

     


    votre commentaire
  • Il est temps, de nettoyer, d’essorer et surtout de balayer tous ces politiques qui ne font plus qu’aggraver le déficit d’une confiance quasi disparue des Français envers eux. Passer à la machine pour retrouver toutes les couleurs d’origine, celles du vrai sens de l’irréprochabilité, de l’exemplarité, notions tellement galvaudées et usées qu’elles ne veulent plus rien dire aujourd’hui. Les affaires s’enchaînent, année après année, décennie après décennie, l’une après l’autre, on parle d’inculpations, parfois de garde à vue, et finalement, toutes ou presque font "pschitt" sans que cela ne semble offusquer personne. Au mieux on s’insurge, au pire on s’en amuse.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26010
    Il est temps d’avoir une politique irréprochable et pour cela des politiques exemplaires, et pas que sur le papier. Des politiques qui soient passibles de sanctions en cas de manquements à l’éthique, des politiques susceptibles de devoir rendre des comptes, même pour un foutu centime d’euro, du moment qu’il vient de nos poches, et non de la leur.

    Dom Bochel Guégan

    Nettoyons nos écuries ...


    votre commentaire
  • L’humain éprouva de la solidarité, successivement, pour sa horde, sa tribu, puis sa cité, puis sa nation, puis sa race, puis pour l’humanité entière, reconnaissant en tout homme un semblable. Nous appelons à élargir ce cercle d’élection de l’empathie à tout être vivant sensible. L’anthropocentrisme invite à dresser une barrière ontologique entre l’espèce humaine et le reste de la biosphère dont elle n’est pourtant qu’un élément. Notre vocation est d’abattre cette frontière en proclamant l’unité du vivant et en invitant à la compassion à l’égard de tout être éprouvant le principe du plaisir déplaisir.

     Nous récusons l’anthropocentrisme. Nous affirmons notre humanisme nouveau. Notre tâche est immense car, contre nous, pèsent des siècles d’obscurantisme qui, du fait des religions, puis de la théorie de l’animal machine, empêchèrent la compréhension de cette unité du vivant.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26000
    Gérard Charollois

     

    Tout le Vivant ...

     


    votre commentaire
  • Écrit le lendemain des élections européennes, le texte de Philippe Marlière est marqué par l’émotion compréhensible suscitée par le seul résultat du FN. J’ai envie de dire qu’il a écrit trop vite. Car son analyse oublie totalement les 58 % de celles et de ceux qui se sont abstenus et qui, pour beaucoup, ont manifesté de la sorte leur déception suite aux reniements du PS. Pas une seule fois, il n’évoque ces centaines de milliers de femmes et d’hommes du peuple de gauche qui se sont abstenus parce qu’ils ne pouvaient plus voter pour le PS.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26001
    Raoul Marc Jennar

     

    Il faut sauver la vraie gauche ...

     


    votre commentaire
  •  UN TAUX DE CHÔMAGE CONFORME AUX RECOMMANDATIONS DE LA BCE

     L’organisme de coopération et de développement économique (OCDE) et la Banque centrale Européenne (BCE) publient chaque année un indice établissant un lien entre taux de chômage et inflation. Celui-ci, le « Non accelerating inflation rate of unenployement » ou Nairu, indique à chaque pays développé, le taux de chômage minimum nécessaire à la stabilisation de l’inflation. Selon ce postulat, une baisse du chômage pourrait faire augmenter les salaires, donc les coûts de production, puis les prix de vente. L’augmentation des salaires pourrait faire croître la demande et ainsi impacter les prix de vente. Ces deux facteurs (augmentation des coûts et de la demande) seraient générateurs d’inflation et de dépréciation des capitaux. Cependant, si l’on considère que la plupart de nos biens de consommation ne sont plus produits en France, la théorie perd de sa cohérence.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article25990
    Aujourd’hui, bon nombre de leurs enfants ont hérité de cette précarité. La paupérisation semble maintenant s’être définitivement installée dans de nombreux territoires entièrement dévastés et économiquement exsangues. La délocalisation n’épargne aucun secteur : produits de transition énergétique, hautes technologies, automobile, électroménager, industrie pharmaceutique, luxe, hélicoptères et avions Airbus ou Dassault, TGV, énergie et centrales nucléaires, R&D, services etc. Les transferts de technologies de nos derniers fleurons, l’absence d’aide à l’industrie manufacturière traditionnelle et la vente à nos concurrents, des dernières usines et de leurs savoir-faire, pourraient bientôt, si la France ne change pas fondamentalement sa politique économique, venir à bout de ce qu’il reste de l’industrie et de la population ouvrière mais ainsi condamner définitivement notre pays au chômage de masse et à la régression sociale.

     

     

    Vous avez dit crise ?

     

     


    votre commentaire
  • Par Patrick Mignard

    Quelle démonstration faut-il encore faire ? Quelle alarme doit-on encore actionner pour avertir du danger ?... Dire que cette soi-disant démocratie dans laquelle nous vivons nous conduit à la catastrophe était, jusqu’à aujourd’hui, inconvenant, excessif, extrémiste… Et pourtant, regardons la réalité en face. Ce ne sont pas celles et ceux qui s’abstiennent qui amènent le néofascisme au pouvoir, mais celles et ceux qui durant des années ont aveuglément reconduit systématiquement les mêmes politiciens qui, de promesses en crises, nous amènent… là où nous sommes aujourd’hui.

    Oui, bien sûr, toutes celles et tous ceux qui font le choix – électoral – du néofascisme n’en sont pas… mais l’Histoire nous montre que ce sont ces « braves gens » qui en votant, se précipitent et nous avec, dans l’engrenage infernal... Après il est trop tard ! L’addition se paie cash ! Demandez aux Allemands ! Le Front National a su, et sait, parfaitement surfer sur les conséquences de la crise, les colères et le désarroi de millions de citoyens piégés par une classe politique parasite, incapable de les sortir de la situation où ils végètent (et peut-être même n’a-t-elle pas l’intention de les en sortir ?).

     

    Le mécanisme a été maintes fois expliqué, et il se reproduit aussi ailleurs ; la médiocrité de la vie politique, l’inexistence du vrai débat politique, remplacé par les jeux télévisés, les scandales politico-mondains et le sport-spectacle font que l’immense majorité du peuple, ne comprend rien à ce qui se passe, capitule ou vote n’importe quoi en croyant au Père Noël, pardon ! à la famille Le Pen. Nous arrivons indubitablement au bout d’une logique, à la fin d’un système à bout de souffle. Il n’y a plus d’échappatoire, le vieux monde politique/politicien s’effondre, mais il s’accroche encore à nous pour reculer l’échéance ; il nous culpabilise, nous fait croire au chaos, alors qu’il est le chaos. Si nous continuons à croire en lui, il nous entraînera dans l’abîme.

    L’indignation n’est plus aujourd’hui suffisante, il va nous falloir agir par nous-mêmes, pour nous-mêmes, ne plus faire confiance aux vieilles « lunes officielles »… Créer nous-même un lien social qui n’existe plus dans cette société en décomposition.

    Patrick Mignard
    28 mai 2014

    Voir aussi :
    Décadence
    Libéralisme et/ou néo-fascisme

    Il faudra nous le dire combien de fois ...


    votre commentaire
  • J'ai trouvé cette image fort belle ...

    L'intolérance ...

    A l'heure où on veut redécouper les sols
    Alors que c'est l'esprit des gens qu'il faudrait redécouper ...


    Est-ce de l'orgueil que de vouloir que son pays devienne moins archaïque, moins corrompu et moins violent ? Est-ce de l'orgueil ou de l'intolérance que de ne pas vouloir se contenter d'une démocratie approximative et d'une paix civile intermittente ?
    Si c'est le cas, je revendique mon péché d'orgueil, et je maudis leur vertueuse résignation.
    Les désorientés
    Amin Maalouf

    Est-ce de l'orgueil que de vouloir que son pays devienne moins archaïque, moins corrompu et moins violent ? Est-ce de l'orgueil ou de l'intolérance que de ne pas vouloir se contenter d'une démocratie approximative et d'une paix civile intermittente ? Si c'est le cas, je revendique mon péché d'orgueil, et je maudis leur vertueuse résignation.

    Les désorientés
    [ Amin Maalouf ]
    Read more at http://www.dicocitations.com/citations-mot-intolerance.php#RzRZwLBVlTLeXMrX.99

    votre commentaire
  • Les résultats des européennes constituent évidemment un séisme, mais rien n’indique que les responsables soient capables d’en tirer une conséquence sérieuse.

    Ces résultats posent en effet, de façon particulièrement visible, la question de l’illégitimité :
    - Illégitimité du Parlement européen à l’élection duquel la majorité des français refusent de participer.
    - Illégitimité de la classe politique dans son ensemble et du jeu politique qui subit une fois de plus un rejet manifeste.

     

    Élection après élection, la démocratie n’est plus qu’un théâtre d’ombres. Élection après élection, les gouvernements en place sont sèchement sanctionnés, les institutions nationales autant qu’européennes vivement contestées, les politiques d’austérité violemment condamnées. Si le vrai vainqueur des européennes est l’abstention, si le Parti du gouvernement reçoit un tel désaveu, il n’y a pas obligatoirement là la marque d’un désintérêt vis-à-vis de la politique, ni d’attitudes antieuropéennes ; il y a par contre certainement le rejet d’institutions européennes autant que d’un pouvoir national incapables de représenter la volonté populaire, ni même de se préoccuper de ce que pensent les citoyens.

    Faute de regarder en face cette réalité, faute d’accepter la remise à plat de la vie politique par l’élection en France d’une Assemblée constituante au suffrage universel, la solution autoritaire s’imposera malheureusement de plus en plus comme la sortie de la crise politique.

    pouruneconstituante.fr

    Aux VRAIES urnes, Citoyens ...


    votre commentaire
  • Que n’a-t-il encore fallu entendre comme inepties lors de la soirée électorale d’hier, de la part des ténors politico-médiatiques, sur les plateaux télévisés !? Chacun y est allé de sa petite phrase, de son mot voire de sa mise en scène pour qualifier la victoire du FN. En tentant de trouver LA formule qui allait être plus forte et se démarquer de celle de son voisin, pour indiquer combien l’évènement tenait de l’impossible. De l’irréparable. Du cataclysme planétaire…

     Depuis la gauche de Jean-Luc Mélenchon dont on se demandait s’il répétait une tragédie de Shakespeare, en passant par les éléphants des partis traditionnels marmonnant toujours les mêmes creuses rengaines râpées, et jusqu’à celle qui se prend pour la diva sur le retour Ségolène Royal déclarant que le choc était « à l’échelle du monde »… rien que ça !
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article25981
    Tout en se rappelant que le chantier sera d’autant plus long que les décideurs mettront du temps à le mettre en œuvre… en commençant, comme toujours par se remettre en question eux-mêmes, ce qui au vu de ce que l’on a entendu hier soir, est loin, très loin d’être gagné. Et c’est bien le drame français !

    Daniel Vanhove
    Observateur civil

    Il n'est pire sourd ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique