• J'ai même réussi à sortir le Bidule sous le soleil ...
    La semaine prochaine Manu nous dit tout le bonheur qu'ils va nous donner !
    Belle soirée pleine de rêves !
    Ca c'est tout not' Manu :
    "Qui veut faire parler de soi, fait débat autour de soi."
    Serge Zeller

    Pas pire, comme disent les Québécois ...

     


    votre commentaire
  • Le gouvernement macronien a mis tous sont poids sur la cocotte-minute que représentent les gilets jaunes. Mais le moindre faux pas de ces mafieux, la cocotte explose, comme je dis souvent, ce qui en sortira ne sera plus jaune mais vert de rage.
    Les européennes avec tous leurs mensonges ... aller voter ? mais j'ai dit NON à cette dictature du fric ... alors je n'irai pas.
    "Je me sens tout à fait dans le camp identitaire. Je préfère ce terme à celui de populiste. Je crois qu’il y a un certain espoir en Europe. Il y a d’abord les réactions des pays du groupe de Visgrad, de la Pologne et de la Hongrie avec Orban. Il y a aussi un réveil identitaire dans notre pays. Je pense aussi aux Pays-Bas et à l’Italie. Je crois que la chance serait que tous ces hommes et ces femmes soucieux de l’identité de leur nation et de l’identité européenne, qui est évidemment inséparables de leur identité nationale, se retrouvent au Parlement européen en nombre important face au magma mondialiste, qui, jusqu’ici a gouverné les choses à Bruxelles.
    dit Jean-Yves Le Gallou ...
    Quand je sors de ma maison je me sens happée par ce magma mondialiste.
    Dans le quartier central du magma mondialiste, le centre du groupe HLM, ils  ont installé une caméra mais de magnifiques magnolias gênaient la vue donc ils les ont arrachés. Pourquoi ?  puisque la vente de drogue se fait à ciel ouvert, cage 2, là où sont regroupés 24/24 les migrants noirs qui ont compris comment ça marchait pour eux "le magma mondialiste".

     

    Edito de Joie ...


    votre commentaire
  • Européennes : la tentative de sursaut ratée des vieux partis politiques

    Par Pierrick Tillet

    Ringardisés par le soulèvement populaire des Gilets jaunes, les vieux acteurs des vieux partis politiques du monde d’avant tentent de profiter des prochaines européennes pour essayer de reprendre la main. Le triste spectacle offert lors de L’Émission Politique du 4 avril montre que pour ceux-là, c’est loin d’être gagné !

    Tout n’était pas de la faute des participants, d’ailleurs. Pas eux qui décidèrent de l’ordre des sujets traités, faisant passer en prime time le bâton merdeux de l’émigration pour reléguer en seconde partie, sinon en fin de soirée, les sujets autrement plus importants que sont l’écologie ou les problèmes sociaux. Pas eux qui imposèrent ce jeu infantilisant des “objets signifiants” qu’on les invita à présenter…

    Mais c’est eux qui se prêtèrent sans moufter à cette comédie grotesque, eux qui apportèrent passoire, pain, menottes… et morceaux du mur de Berlin (!) pour montrer patte blanche médiatique, eux qui se conformèrent servilement à cette mise en scène débilitante. Comment imaginer que des personnages aussi immatures, aussi soumis à un ordre médiatique caricatural, soient en mesure de modifier la face du monde, fût-il limité au carcan de l’Union européenne, ou aux frontières effacées de leur propre pays ?

    Un bide retentissant

    Leur prestation à tous fut lamentable, insignifiante, désolante – je ne donne pas d’exemples, faute de pouvoir les citer tous : ils étaient douze à se ridiculiser ! Le spectacle qu’ils donnèrent fut chaotique, inconsistant, creux à s’en désespérer. Et de fait, l’émission fut un véritable bide : 1,9 millions de spectateurs, 8,6 petits % de part d’audience, quatrième place de la soirée, qui fondirent comme neige au soleil à mesure que cette très pénible soirée s’avançait.

    On s’étonnera après que le peuple des Gilets jaunes préfère se passer de ces spectres inconsistants pour reprendre son destin en main.

    yetiblog.org
    Altermonde-sans-frontières

     

    Tous ceux que j'ai entendus, hier, s'accordaient à dire que le poulain de Marine était le meilleur lol
    Second le jeune communiste ...

     

    Le bel avenir qu'ils nous ont priposé ...

    Le bel avenir qu'ils nous ont priposé ...

     


    votre commentaire
  •  La plupart des gens pensent qu'ils ont la possibilité de donner leur avis uniquement quand ils déposent leur bulletin dans l'urne. En réalité, ils votent tous les jours.

    La loi inéluctable de la concentration

    Le progrès des sciences et des techniques vont généralement dans le sens de la complexité. Il y a deux cent ans, un agriculteur pouvait réparer facilement ses outils, alors qu'aujourd'hui c'est hors de question. Comme nous tous, il est donc entièrement dépendant de la disponibilité et du prix des machines dont il a besoin pour travailler.
    Ce n'est pas un problème lorsque les échanges sont équitables et que chacun y retrouve son compte, les acteurs économiques sont tour à tour producteurs et consommateurs, c'est la base même du commerce. Mais la recherche de la productivité et du profit ne s'arrête jamais et conduisent inéluctablement à des concentrations d'unités de production et de capitaux de plus en plus grands, en déséquilibrant complètement les échanges.
    En théorie, des lois existent permettant de lutter contre les monopoles, mais en réalité elles ne sont pas appliquées, parce que les nations n'ont plus les moyens de faire plier des multinationales qui gèrent des budgets souvent plus grands que la plupart des états, et d'autre part, ils risqueraient de mécontenter leurs électeurs qui sont drogués à la course de produits à bas prix.
    C'est ainsi que l'on maintient un semblant de concurrence entre deux avionneurs, Boeing et Airbus, qui se partagent l'essentiel du marché mondial. Dans le domaine de l'électronique grand public, il y a peut-être une vingtaine de fabricants de premier plan, et dans celui de l'informatique, c'est le règne presque sans partage de Windows.
    par Gilles Mérivac
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nous-votons-tous-pour-notre-declin-214079


    Nous votons tous pour notre déclin et notre asservissement

     


    votre commentaire
  • Gilets jaunes : tout faire pour échapper au nassage médiatique

    Par Pierrick Tillet

    Touchée, ébranlée, la classe dominante déploie ses dernières forces pour tenter d’enrayer la révolution Gilets jaunes. Parmi ses forces, outre les répressions policière et judiciaire, la répression médiatique. Or c’est en contrecarrant la répression médiatique dont ils sont victimes que les Gilets jaunes parviendront à rallier définitivement l’opinion publique et à gagner la guerre qu’ils mènent désormais ouvertement contre un pouvoir failli.

    Un nassage médiatique pour couper les Gilets jaunes de l’opinion publique

     La répression médiatique consiste essentiellement en un nassage du soulèvement des Gilets jaunes pour le couper de l’opinion publique :
    Les faux chiffres du ministère de l’Intérieur sur la participation aux différents actes du samedi : chiffres ridicules, d’accord, mais tout de même repris en boucle par les “grands” médias.
    Le silence médiatique des médias sur ces différents actes : pratiquement aucune une sur les manifestations de la veille dans les journaux télévisés, radiophoniques ou dans les suppléments dominicaux des quotidiens papier.
    L’arrêt des invitations de Gilets jaunes dans les émissions mainstream : le dernier passage de Maxime Nicolle à l’émission d’Ardisson, Salut les Terriens, a purement et simplement été coupé sur pression de LREM et de l’Élysée (photo).
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40920

     

    Merci à ceux qui ont enfilé leur gilet jaune ...


    votre commentaire
  • Sera-t-il jaune aussi ?
    Morose ?
    La dictature est pour demain ?
    Ce sera la fin de notre arbre dont nous avons scié toutes les branches ...
    Belle journée et profitez bien !
    Le langage politique est destiné à rendre vraisemblable les mensonges,
    respectables les meurtres,
    et à donner l'apparence de la solidité à ce qui n'est que vent.
    George Orwell
    La vérité en politique n'est que pour les 1 % qui nous exploitent !

    C'est parti pour ub samedi gris ...


    votre commentaire
  • J'ai réussi à trouver un créneau pour le Bidule ...
    Je n'avais pas à sortir ... donc j'ai regardé de ma fenêtre !
    Bonne soirée !
    Les sauvages ne sont contents que lorsqu'ils mangent leurs ennemis,
    et les passions politiques tiennent du sauvage.
    Victor Cherbuliez

    Bon, une journée dégueulasse ...


    votre commentaire
  • Gilets Jaunes, fin de partie ?

    par Michel DROUET (son site)

    C’est du moins ce que souhaite Macron, et avec lui tout le gotha du monde économique et financier ainsi que nos élites autoproclamées, chantres de la mondialisation, qui savent si bien gérer le pays. Y arrivera-t-il ? Rien de moins sûr, sauf à renverser la table, ce qui serait surprenant.
    Alors, on prend les mêmes et on recommence ?
    Après avoir snobé et méprisé le petit peuple pendant le début de son quinquennat et ignoré les institutions sauf l’Assemblée Nationale avec ses godillots en marche, Macron a entrepris une calinothérapie avec les Maires au cours de réunions marathon et reçu en son palais quelques associations d’élus.
    Par contre, les autres corps intermédiaires, comme on dit, ont été superbement ignorés, en particulier les syndicats représentatifs des salariés, étant entendu que les syndicats patronaux et autres lobbies bancaires ont vraisemblablement été reçus discrètement et nuitamment à l’Elysée.
    Mis à part cette dernière catégorie au-dessus de tout qui ne semble que moyennement concernée à partir du moment où elle sera libre de faire ce qu’elle veut et continuer à toucher les milliards du CICE sans contreparties, ce sont donc les élus locaux qui ont été désignés pour monter au front et calmer le petit peuple autrement qu’avec des flash Ball.
    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/gilets-jaunes-fin-de-partie-214051

     

    Un Pays est au Peuple, pas aux oligarques ...


    votre commentaire
  • 1,27 milliard pour les 0,01 % les plus riches : le gros cadeau de Macron enfin chiffré

    Par Emmanuel Lévy

    Le Laboratoire sur les inégalités mondiales, notamment dirigé par Thomas Piketty, a actualisé les données sur les inégalités du système de prélèvement. Alors que la progressivité s’était améliorée entre 2013-2016, elle s’est détériorée depuis l’arrivée de Macron. En moyenne, les 5 034 Français les plus riches ont chacun économisé 253 800 euros.

     La récente note de la Fondation Jean-Jaurès avait, croyait-on, fini d’enfoncer le clou. Intitulée Réforme de la fiscalité du capital : la sécession des riches, elle dénonçait un coût de "4,5 milliards d’euros par an au budget de l’État" mais surtout le fait que "ces mesures profitent principalement à moins de 400 000 ménages parmi les plus riches". "Il s’agit de la baisse d’impôt par contribuable la plus forte jamais réalisée en France", pouvait-on lire. Soit une économie de 10.000 euros par an, tout de même, pour chaque ménage appartenant aux quelque 1 % les plus riches. Mais depuis les recherches de Thomas Piketty et de ceux qui on repris le flambeau comme Gabriel Zucman - un de ses anciens thésards aujourd’hui professeur à Berkeley - on sait qu’il est nécessaire de sortir une loupe pour regarder comment cela se passe précisément au sein même de cette population des 1 %. Les plus riches des plus riches y sont vernis.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40906

     

    C'est qu'il les aime ses riches, le paltoquet qu'ils ont mis au pouvoir ...


    votre commentaire
  • Depuis les années mi 1980 nous sommes entrés dans ce que le sociologue Gérard Mermet nommait "L'Egologisme" la flatterie constante l'individualisme consumériste.
    Comme toute chose, y compris la morale, l'organisation pour accéder aux ressources nourricières fondent nos comportements.
     C'est sur ce socle que l'offre c'est substituée à la demande en s'appuyant sur l'individualisme, posséder pour soi seulement. L'élite et les initiés n'ignoraient pas cela ce fut un choix délibéré pour favoriser la croissance et l'emploi. Il fallait suppléer à la fin de l'essor de l'économie d'après guerre.
    Certes l'humain ignore qu'il a plus de besoins potentiels que de temps nécessaire pour les réaliser, mais nous savons que les ressources minières ne sont pas extensibles sauf en quittant la planète ou s'enfonçant sous les océans. 
    C'est dans cet environnement critique que le capitalisme a trouvé dans l'analyse des comportements cognitifs les bases de l'addiction à la consommation par un chantage constant à l'emploi.
    En observant l'essor ce sont de grands groupes, des oligarchies, des ploutocrates qui ont profité au mieux de la consommation humaine en récupérant le double des sommes qu'ils redistribuaient pour satisfaire les besoins jouissifs du paraître, sans se soucier des fractures conséquentes qui s'élaboraient (gilets jaunes).

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-egologistes-213971

     

    La France est gouvernée par des égologistes ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique