• Potins pour cinéphiles ...

    Même pour un acteur qui a de la bouteille, pleurer sur commande c’est pas facile. Chacun a ses petites techniques, mais parfois, il faut un petit coup de pouce pour bien chialer et que ça paraisse vrai à l’écran. C’est pour ça que certains réalisateurs emploient des astuces pour faire pleurer leurs acteurs. Sauf que parfois, ça va un peu trop loin, et on est quand même à la limite du sadisme. (topito)

    8. Stanley Kubrick a fait jouer 127 fois la même prise à Shelley Duvall dans Shining ...

    Le tournage de Shining a été long et éprouvant pour l’actrice, et la scène où elle devait tenir Jack Nicholson a distance avec une batte de baseball en est le meilleur exemple. Pour que Shelley Duvall aille jusque dans ses retranchements, Kubrick lui a demandé de rejouer la scène encore et encore, sans jamais lui donner d’explication. A l’époque, Duvall était déjà un peu instable sur le plan psychologique, et aujourd’hui elle est dans un état de fragilité psychique très avancé. Le tournage a peut-être participé à la fragiliser un peu plus.

     

    Potins pour cinéphiles ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :