• Les jours s'écoulent tranquilles.
    Les balades canines se suivent ...
    Tout baigne !
    Bonne soirée !
    Les programmes pédagogiques ont été refaçonnés
    pour répondre à la doxa écologique, antiraciste et féministe.
    C’est de la propagande.
    Eric Zemmour

    Moins de soleil, plus de douceur ...


    votre commentaire
  • Ecoute ... écoute ...


    Écoute un peu tomber la pluie.
    Ces mots gouttent sur la vitre.
    Ils ne cachent pas, ne montrent pas,
    ils brouillent un peu le paysage.
    Ils répètent nos yeux pleins de larmes.
    La pluie qui nous coule au-dedans.
    L'averse douce et très intime,
    par où le regard s'ouvre puis se referme à la lumière.
    Jean-Michel Maulpoix



    votre commentaire
  • Je t'aime ...


    Je t'aime.
    Je connais tout le poids de ce mot  
    l'horreur et l'émerveillement  
    pourtant je vous le dis,
    presque calmement.
    Je l'ai si peu utilisé dans ma vie,
    et si mal,
    qu'il est aussi nouveau pour moi.
    Cesare Pavese


    votre commentaire
  • Les pavés de Paris ...


    sur les quais de Seine,
    l'enfant s'amuse à prendre du sol un pavé
    entre ses mains
    pour le lâcher ensuite de toute sa hauteur  
    il ne réalise pas qu'il joue ainsi à la révolution,
    ces pavés qui n'ont pas seulement un poids physique
    mais aussi un poids historique,
    son geste qui s’inscrit dans l’histoire longue de la ville capitale
    Pierre Cressant


    votre commentaire
  • Pour l'homme qui étudie pour mieux comprendre, les livres et les études ne sont que des échelons de l'échelle sur lesquels il grimpe au sommet de la connaissance.

    Dès qu'un échelon l'a élevé d'un cran, il le laisse derrière lui.

    Par contre, ceux qui étudient pour remplir leur mémoire n'utilisent pas les échelons de l'échelle pour grimper, mais les enlèvent et s'en chargent pour emporter, se réjouissant du poids croissant du fardeau.

    Ils restent en-dessous pour toujours, car ils portent ce qui aurait dû les porter.
    Arthur Schopenhauer

    Lecture intelligente ...


    votre commentaire
  • Des milliers d'espèces de poissons font face à un déclin «catastrophique» - menaçant la santé, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance de centaines de millions de personnes dans le monde. De nouvelles recherches montrent qu'un tiers de tous les poissons d'eau douce sont aujourd'hui menacés d'extinction.

    Selon un rapport publié mardi par 16 groupes mondiaux de conservation, 18 075 espèces de poissons d’eau douce habitent nos océans (?), ce qui représente plus de la moitié du total des espèces de poissons dans le monde et un quart de tous les vertébrés sur Terre. Cette biodiversité est essentielle pour maintenir non seulement la santé de la planète, mais aussi la prospérité économique des communautés du monde entier.

    Environ 200 millions de personnes en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud dépendent des pêcheurs d’eau douce pour leur principale source de protéines, ont déclaré des chercheurs dans le rapport «The World’s Forgotten Fishes». Environ un tiers de ces personnes comptent également sur eux pour leur travail et leurs moyens de subsistance.

     

    L'iceberg de notre Titanic approche ...


    votre commentaire
  • Quand la moutarde vous monte au nez, votre registre lexical s’appauvrit et vous vous abandonnez sans vergogne à un flot de jurons horriblement communs ? Laissons les insultes vulgaires au vulgum pecus ! Préférons les injures rares et choisies. Certaines obsolètes au possible n’en ont que plus de charme. La preuve avec cette sélection dont vous pourrez user et abuser.

    17. Pleutre ...

    Plus connu mais toujours un régal, le pleutre est le dégonflé par excellence, le gros lâche en fait.


    Insulter, oui, mais avec classe ...

    Insulter, oui, mais avec classe ...

     

    18. Crapulard ...

    Comme une crapule mais en plus drôle.

     

    Insulter, oui, mais avec classe ...


    votre commentaire
  • Après tout pourquoi penserions-nous à aller sur des planètes éloignées du système solaire si nous n’avions pas déjà tout vu sur Terre ?
    Pour une raison quelconque, cependant, de nombreux endroits de notre planète n'ont pas encore été explorés et de nombreuses espèces d'organismes n'ont pas encore été documentées. Ce n’est pas dû à l’incompétence de nos scientifiques et explorateurs. Les conflits politiques, les climats rigoureux et d'autres conditions locales ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles ces endroits ne sont pas touchés par le contact humain. (listverse)

    Parc national du Fiordland (Nouvelle-Zélande) ...

    Quiconque a visité la Nouvelle-Zélande vous dira que c'est l'un des plus beaux endroits du monde. Malgré tout, le parc national de Fiordland, à l'extrémité sud-ouest du pays, se distingue par l'ampleur et la beauté de son paysage.

    Nommé d'après ses fjords - les imposantes structures glaciaires que certains pensent ne se trouver qu'en Scandinavie - le Fiordland est le plus grand des parcs nationaux de Nouvelle-Zélande. Si vous avez du mal à l'imaginer, pensez simplement au Seigneur des Anneaux, car une grande partie a été tournée là-bas.

    Bien que le Fiordland contienne de nombreuses attractions touristiques, elles ne forment qu'une petite partie du parc national, car la quasi-totalité de celui-ci est un territoire inexploré en raison de son inaccessibilité, de son climat inhospitalier et de sa taille énorme. Pour ceux qui peuvent le gérer, une pléthore de choses jusqu'alors inconnues y résident, y compris de nouvelles espèces animales et végétales et des lieux que personne d'autre n'a vus auparavant.

     

    Jouons aux explorateurs ...


    votre commentaire
  • Le photographe autodidacte James Kerwin passe son temps derrière l'objectif à capturer des images époustouflantes d'espaces abandonnés et de reliques et ruines négligées. Originaire de Norwich au Royaume-Uni, il a depuis quitté sa maison pour parcourir le monde, capturant certains des endroits les plus reculés, uniques et beaux que cette planète a à offrir. Désormais basé dans la région du monde où se rencontrent l'Europe et l'Asie, le photographe de voyage s'est lancé dans sa dernière série intitulée Inhabité .

    Un projet en cours que Kerwin prévoit de poursuivre au cours des quatre prochaines années, Uninhabited  transportera les téléspectateurs vers des villes fantômes, des villages et des villes du monde entier. Les images incroyables qu'il a capturées jusqu'à présent - dans les déserts de sable de Namibie et du Moyen-Orient, ainsi que dans la ville de Pripyat en Ukraine - offrent une vue singulière sur la solitude magnifique et particulière de ces lieux.
    https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fmymodernmet.com%2Fjames-kerwin-uninhabited-ghost-town-photography-series%2F&prev=search

     

    Villes fantômes ...


    votre commentaire
  • Edward Willis Redfield (18 décembre 1869 - 19 octobre 1965) était un peintre paysagiste impressionniste américain et membre de la colonie artistique de New Hope, en Pennsylvanie. Il est surtout connu aujourd'hui pour ses scènes impressionnistes de la région de New Hope, représentant souvent la campagne enneigée. Il a également passé ses étés à Boothbay Harbor, dans le Maine, où il a interprété le littoral local. Il peint fréquemment l'île Monhegan dans le Maine.
    http://www.artnet.com/artists/edward-willis-redfield/

     

    Le monde d'Edward ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires