• J'en reprendrais bien quelques unes ...
    Bonne soirée !
    Nul ne sait de quel rêve s'éprend une branche
    une fois que l'oiseau l'a quittée.
    Gilles Baudry

    Une bien belle journée ...


    votre commentaire
  • La femme et l'arbre ...


    Je découvre dans tes branches rassemblées

    la fleur qui s’étale comme une vague sur tes épaules
    Ton visage s’est ouvert et l’ombre secrète
    s’est bleuie de ton image lumineuse

    Je t’aime quand tu nais tournée vers ta lumière
    Ton ignorance est la musique des sources
    sur ton front courent les nervures de l’eau
    sur ton visage affleure un timbre de mercure

    Et toute la part d’ombre en toi
    semble se rassembler et pressentir l’arbre
    qui loin d’éblouir est douceur et mort
    plus unanime en son automne que la lumière sans ombr
    António Ramos Rosa


    votre commentaire
  • J'étais enfant ...


    J’étais enfant. Je me souviens,

    j’étais allé cueillir des roses sauvages.
    Elles étaient tout hérissées d’épines,
    mais je n’ai pas voulu les enlever.
    je croyais que c’étaient — des bourgeons
    qui un jour fleuriraient.

    Plus tard je t’ai rencontrée. Ô, que d’épines,
    que d’épines te hérissaient,
    mais je n’ai pas voulu te les arracher —
    je pensais qu’un jour elles fleuriraient.

    Aujourd’hui, tout cela me revient
    en mémoire et je souris. Je souris
    et je vais par les vallées
    jouant avec le vent. J’étais enfant.
    Lucian Blaga


    votre commentaire
  • Les larmes et les mots ...


    Comme les larmes montent aux yeux
    puis naissent et se pressent,
    les mots font de même.
    Nous devons seulement les empêcher de s'écraser
    comme les larmes,
    ou de refouler au plus profond.
    Un lit en premier les accueille : les mots rayonnent.
    Un poème va bientôt se former,
    il pourra,
    par les nuits étoilées,
    courir le monde,
    ou consoler les yeux rougis.
    Mais pas renoncer.
    René Char


    votre commentaire
  • Les courtines sont des nattes constituées de lamelles de roseaux applaties et tressées. Leur fabrication était une spécialité de St Jean de Boiseau du XVIIème au XIXème siècle. Le roseau étant imputrescible, les courtines étaient utilisées pour isoler de l'humidité. Elles étaient vendues aur armateurs nantais qui les utilisaient pour emballer les marchandises.
    Elles connurent leur apogée à l'époque où les armateurs nantais étaient très demandeurs de fibres végétales entrelacées pour tapisser les coques des navires en bois, peu étanches et protéger ainsi de l'humidité les denrées périssables. Cette demande n'a pu être satisfaite que par l'augmentation des roselières dans la vallée de l'estuaire de la Loire.
    Les courtines avaient également des usages domestiques comme tapisser les murs humides et les fonds de meubles, protéger les lits contre la poussière et la suie des cheminées, garnir les fenêtres comme pare-soleil, couvrir les sols de terre battue, ou faire des grossières couchettes. En outre, elles pouvaient avoir occasionnellement des fonctions décoratives.
    La coupe a lieu en septembre, lorsque le roseau est suffisamment dur mais encore vert.
    Toute la famille participe. Il faut d'abord recouper le roseau à la longueur voulue, puis le nettoyer de son écorce. Ensuite, il faut le fendre sur toute la longueur avec un fandouere puis ouvrir le roseau à l'aide d'un pouzier en insistant sur les noeuds. Ensuite il faut le torper (l'écraser) pour l'assouplir. Lorsque les roseaux sont prêts, les femmes peuvent courtiner.
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-jean-de-boiseau-44640/annie-bertet-tisse-des-courtines-5254738

    http://www.boiseau.fr/article30.html

     

    Annie Bertet tisse des courtines ...


    votre commentaire
  • La tour Vauban ou tour dorée ...
    initialement nommée tour de Camaret ou tour Dorée, est une tour polygonale défensive construite sur un plan directeur de Vauban et érigée sur le Sillon à Camaret-sur-Mer dont elle figure sur les armoiries. Elle constitue un des prototypes les mieux restaurés des forts à la mer à batterie basse et tour de gorge construits par Vauban, avec comme originalité l'enduit qui la recouvre, à base de brique pilée.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_Vauban

     

    Vauban et ses architectures inoubliables ...


    votre commentaire
  • Tacca chantrieri, la fleur chauve-souris, est une espèce de plante de la famille des Taccaceae selon la classification classique, ou des Dioscoreaceae selon la classification phylogénétique. C'est une plante herbacée vivace vivant dans les régions tropicales. Elle est indigène en Thaïlande, au Myanmar (Birmanie) et dans les régions adjacentes de la Chine. Elle est fréquemment cultivée et largement introduite dans le reste de l'Asie tropicale.
    Cette espèce est dépourvue de tige et possède de grandes feuilles ovales vert brillant pouvant atteindre 60 centimètres de long.
    Cette plante doit son nom de « fleur chauve-souris » à son inflorescence très particulière, ressemblant à une chauve-souris de par sa forme et sa couleur. Les fleurs sont pourpres avec de larges bractées brun violacé. Les fruits forment des baies et contiennent de nombreuses petites graines. La floraison a lieu de juin à décembre.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tacca_chantrieri
    https://www.aujardin.info/plantes/tacca_chantrieri.php

     

    La fleur chauve-souris ...


    votre commentaire
  • L'écorce de saule ...
    Pendant des siècles, l'écorce du saule a été utilisée comme remède anti-inflammatoire qui soulageait la douleur. Les saules blancs ont poussé le long des rives du Nil, en fournissant une source d'écorce.
    Le Ebers Papyrus, une compilation de textes médicaux datant d'environ 1500 av. J.-C., a décrit l'utilisation de l'écorce comme analgésique. Les anciens Chinois et les anciens Grecs utilisaient également l'écorce de saule à cette fin. Dioscorides a noté son pouvoir de réduire l'inflammation.
    La recherche moderne suggère que l'écorce de saule est un analgésique efficace car elle contient de la salicine, «un produit chimique similaire à l'aspirine». Des études ont également révélé que l'écorce de saule était plus efficace pour traiter la douleur que l'aspirine et à des quantités inférieures. En raison de son efficacité, ce remède séculaire est encore utilisé pour soulager la douleur due au mal de tête, au mal au dos et à l'arthrose.
    http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/saule-blanc.htm

     

    Les médecines d'autrefois ...


    votre commentaire
  • Basé à Portland dans l’Oregon, Elliot Hawkey est de la trempe de ceux capables de photographier pour transporter. À travers ses clichés, il rend superflue tout usage de mots. Il faut juste se contenter de regarder et respirer. Et de décider, à son tour, de partir à l’aventure.
    http://www.fubiz.net/2017/09/18/an-adventure-portfolio-by-elliot-hawkey/

     

    Regardez ... respirez ...


    votre commentaire
  • Serge Doceul est né à Cordemais - pays de marais entre terroir, fleuve et océan - en 1954.
    Son travail porte sur les grands ciels chargés de l'estuaire de la Loire aux lumières incertaines, les prés couverts par les marées, les marines de Bretagne, surtout les tempêtes qui font sa réputation et également l'imaginaire des villes disparues et des mondes celtiques.
    http://www.serge-doceul.com/tableaux-marais-et-paysages.php

     

    Le monde de Serge ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires