• Salade de Fruits ...


    Ta mère t'a donné comme prénom
    Salade de fruits, ah ! Quel joli nom
    Au nom de tes ancêtres hawaïens
    Il faut reconnaître que tu le portes bien

    Salade de fruits, jolie, jolie, jolie
    Tu plais à mon père, tu plais à ma mère
    Salade de fruits, jolie, jolie, jolie
    Un jour ou l'autre il faudra bien
    Qu'on nous marie
    Noel Roux / Armand Canfora


    votre commentaire
  • Mon corps et moi ...

    nous savons mon corps et moi
    que derrière les murs
    de la raison ou de la déraison
    des pensées se murmurent
    mais nous préférons écouter le silence
    plutôt que ces rumeurs qui sont l'œuvre
    d'un monde en déliquescence

    oui mon corps et moi
    survivons dans cette nuit des temps
    où la corde au cou des mots
    nous tient tous deux dans ce texte
    sans prétexte ni fondement
    où le rien est devenu l'art
    de disparaître avant d'être
    Françoise Urban-Menninger
    (extrait)


    votre commentaire
  • Comme une porte qui s'ouvrirait doucement ...


    et si le temps qui précède la mort
    était déjà le temps de la mort lui-même,
    nous pourrions alors encore vivant
    ressentir pour quelques instants l'éternité tant espérée,
    instants d’apaisement absolu,
    d’accueil bienveillant,
    juste avant le grand pas
    Pierre Cressant


    votre commentaire
  • Le mot defuffa  est bien dériver soit du mot nubien pour un bâtiment en briques de boue ou le mot arabe Daffa , ce qui signifie « pile ». Il ne reste que trois deffufa dans le monde, tous situés sur l'ancien site du royaume nubien de Kerma, qui existait entre 2500 et 1500 av.

    Les vestiges de la ville fortifiée de Kerma sont l'un des plus grands sites archéologiques de l'ancienne Nubie. Les archéologues ont identifié un système de routes et de quartiers bien différenciés. Il est probable que cette métropole était réservée aux membres de l'élite royale et de la classe dirigeante. Bien que les souverains nubiens aient maintenu l'indépendance du royaume pendant près de mille ans, le royaume de Kerma a pris fin vers 1450 avant JC avec la conquête de Koush par l' Égypte .
    https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.atlasobscura.com/places/western-deffufa-kerma&prev=search&pto=aue

     

    Il était une fois : Kerma ...


    votre commentaire
  • Où que vous soyez,
    soyez-y totalement.

    Si vous trouvez votre ici et maintenant intolérable
    et que cela vous rend malheureux,
    vous avez trois options :
    - vous retirer de la situation,
    - la changer
    ou
    - l'accepter totalement.

    Si vous voulez assumer la responsabilité de votre vie,
    vous devez choisir l'une de ces trois options,
    et vous devez choisir maintenant.

    Acceptez ensuite les conséquences.
    Eckhart Tolle

    Où que vous soyez ...


    votre commentaire
  • Il y a le Paris que tout le monde connaît et apprécie et le Paris caché. Celui des Catacombes et de bien d’autres sites plus ou moins méconnus, fascinants et mystérieux, qui racontent en filigrane l’histoire de la ville. Alors équipez-vous de votre frontale, de bonnes chaussures et d’un peu de sang froid, on vous ouvre la voie… (Topito)

    4. L'abri anti-bombardements de la Gare de l'Est ...

    Retour en 1939. La Seconde Guerre mondiale fait rage. Paris est menacée. L’armée décide alors de construire sous la Gare de l’Est un poste de régulation afin d’assurer la continuité du trafic ferroviaire en cas d’attaques aériennes. Un abri de 120 m2 qui sera terminé dans le plus grand secret en 1941, en pleine occupation allemande.

     

    Si vous n'êtes pas claustrophobes ...


    votre commentaire
  • Les nouvelles espèces évoluent à partir de leurs prédécesseurs, n'est-ce pas ? Ce beau processus n'est pas nouveau et est généralement lié à la théorie de la sélection naturelle de Charles Darwin.
    La sélection naturelle se produit lorsqu'une espèce est mieux à même de s'adapter à son environnement, à son régime alimentaire, à ses prédateurs, à l'accouplement, etc. Cette capacité d'adaptation donne à une espèce de meilleures chances de survie et de reproduction éventuelle. La même capacité d'adaptation est transmise de progéniture à progéniture, transformant finalement l'espèce d'origine en une nouvelle créature plus évoluée. Malheureusement, les espèces incapables de s'adapter meurent. Donc, la morale de l'histoire, le changement, c'est bien !
    Bien que nous puissions tous convenir que la sélection naturelle a lieu, nous pouvons avoir des idées différentes sur ce qui est considéré comme normal ou étrange en matière d'évolution. Le normal est ennuyeux, alors examinons certains des produits les plus étranges de l'évolution ! (listverse)

    Ours d'eau ...
    Les oursons d'eau ne sont pas aussi mignons qu'Internet le pense
    Les ours d'eau, ou tardigrades, pour leur donner leur nom scientifique, sont des créatures microscopiques que l'on trouve n'importe où, des volcans aux sommets des montagnes. Ils sont apparemment indestructibles, voire capables de survivre dans l'espace !
    Des ours d'eau ont été capturés par les navettes SpaceX d'Elon Musk. La NASA a pensé que cela valait la peine d'observer comment les minuscules créatures gèrent la vie dans l'espace dans l'espoir d'apprendre quelque chose que nous pourrons utiliser pour faciliter nos futures aventures extraterrestres !

    L'Ours d'eau ...

    Les oursons d'eau ne sont pas aussi mignons qu'Internet le pense

    Les ours d'eau, ou tardigrades, pour leur donner leur nom scientifique, sont des créatures microscopiques que l'on trouve n'importe où, des volcans aux sommets des montagnes. Ils sont apparemment indestructibles, voire capables de survivre dans l'espace !

    Des ours d'eau ont été capturés par les navettes SpaceX d'Elon Musk. La NASA a pensé que cela valait la peine d'observer comment les minuscules créatures gèrent la vie dans l'espace dans l'espoir d'apprendre quelque chose que nous pourrons utiliser pour faciliter nos futures aventures extraterrestres !

     

    L'évolution ...


    votre commentaire
  • La biennale Photoclimat, qui aura lieu du 18 septembre au 17 octobre pour sa première édition, se propose de mener une réflexion photographique sur des thématiques urgentes liées au climat et aux effets de sa dérèglementation sur nos vies. Des sècheresses aux pénuries alimentaires, en passant par les catastrophes environnementales, les défis des prochaines années seront de taille et toucheront l’humanité toute entière, en pesant lourdement sur les moins favorisés. Photoclimat se propose de sensibiliser par le poids de l’image. C’est un parcours à travers onze lieux en plein cœur de Paris et six institutions du Grand Paris. Y seront exposés une trentaine d’artistes engagés dont les œuvres participent à mettre en lumière des enjeux environnementaux et sociaux. Toutes les expositions sont organisées selon le principe du recyclage et de la réduction maximale de déchets.
    http://www.fubiz.net/2021/09/14/photoclimat-a-new-photo-fair-about-climate-change-in-paris/

     

     

    Photoclimat ...


    votre commentaire
  • Être peintre à New-York aujourd'hui ...
    Fille d'un père vietnamien et d'une mère française, Julie Curtiss (1982) a fait ses études aux Beaux-arts de Paris dont elle sort diplômée en 2006. Elle vit et travaille aujourd'hui à Brooklyn.
    Peinture, sculpture et dessin : les lignes et les couleurs sont tranchantes et immédiatement reconnaissables. Son travail déploie un humour noir dans lequel les figures féminines dominent. Silhouettes aux ongles fourchus, aux cheveux longs, souvent sans visage, elles irriguent les toiles d'une énergie sombre.
    https://www.juliecurtiss.com/paintings.html

     

    Le monde de Julie ...


    votre commentaire
  • Les Français démunis d’abord !

    Publié le 17 septembre 2021 - par

    On se préoccupe déjà de la prochaine élection présidentielle – qui doit avoir lieu en 2022 – alors qu’on ne s’inquiète nullement de la misère matérielle qui ne cesse de croître sur notre sol. Il y a quelques jours, en effet, une amie me disait qu’un paysan avait découvert, dans sa grange, une jeune femme « bien enceinte », qui ne voulait pas quitter la grange de peur de se retrouver de nouveau dehors ! Cette jeune femme a fini cependant par accepter de passer la nuit chez Emmaüs, avant d’être conduite, dès le lendemain, chez un gynécologue pour les examens que l’on sait. Depuis, elle est au chaud, et nourrie.

    Le problème, c’est que cette jeune femme est loin d’être la seule dans ce cas. Il suffit de participer à des maraudes pour comprendre les drames qui se jouent chaque nuit, notamment l’hiver, sans que cela interpelle le moins du monde le pouvoir en place.

    Or, il n’y a pas que ceux qui dorment dans les bois ou dans la rue : il y a aussi ceux qui un toit, mais avec un réfrigérateur vide, sans oublier ceux qui ne peuvent plus payer la facture de chauffage et qui, de ce fait, portent chez eux trois pulls et une écharpe, car la « fracture énergétique » existe aussi !
    https://ripostelaique.com/les-francais-demunis-dabord.html

    Après – mais après seulement – nos politiques pourront se soucier des immigrés et autres demandeurs d’asile !

     

    Et si on se penchait sur eux en priorité ?


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires