• Arbres marqueurs de sentiers amérindiens
    par Kaushik Patowary

    Partout en Amérique du Nord, il y a des arbres qui sont particulièrement courbés, mais ce ne sont pas des caprices de la nature. Au contraire, ils ont été intentionnellement façonnés par les Amérindiens afin qu'ils puissent être facilement reconnus. Ils sont appelés Trail Marker Trees, et les autochtones les ont utilisés comme système de marquage pour désigner des zones importantes telles que les sources de nourriture et d'eau, ou comme aides à la navigation et points de repère qui ont aidé à guider les peuples autochtones le long de l'itinéraire le plus sûr dans leurs voyages. Les arbres marqueurs de sentier différaient dans leur apparence et leur formation d'une tribu à l'autre et d'une région à l'autre, mais la forme la plus caractéristique est un virage serré bas sur le tronc et horizontal au sol et un deuxième virage serré vers le haut, comme celui illustré dans l'image ci-dessous.Des exemples de ces arbres ont été trouvés partout aux États-Unis et partout au Canada.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.amusingplanet.com/2015/02/native-american-trail-marker-trees.html&prev=search&pto=aue

     

    Les sentiers amérindiens ...


    votre commentaire
  • Le bandit manchot, Jesse James, Billy the kid, Buffalo Bill, les diligences, l’or… Quasiment 200 ans plus tard, la conquête de l’Ouest continue de faire rêver (et de convaincre des producteurs d’investir de la thune dans des films qui en parlent). Entre 1850 et 1920, il s’en est passé, des choses. Et parfois des choses assez drôles. (Topito)

    1. Black Bart, le braqueur poète

    Charles Bolles, dit Black Bart, était un braqueur d’un genre nouveau. Né en Angleterre, il participe à la conquête de l’Ouest américain au mitan du XIX° et s’adonne à une activité très florissante de braquage de diligences. Instit’ au civil, il se met à 40 ans un sac en lin sur le visage et, avec force politesse, menace de son colt les voyageurs égarés pour leur prendre leur bourse. C’est après avoir eu un conflit avec la Wells Fargo qu’il a décidé de mettre du beurre dans les épinards. Il se fait rapidement un nom, parce que les bandits polis ne sont pas légions dans la Californie du Nord. Et quand il a fini, il laisse un petit poème pour signer son méfait.

    Au total, Black Bart aura braqué une cinquantaine de diligences et ne fera que 4 ans de prison après avoir été trahi par une étiquette de blanchisserie. Un petit poème pour finir ? « Longtemps j’ai peiné pour du pain, pour l’honneur et pour la richesse, mais vous m’avez trop marché sur les pieds, jolis fils de putains. »

     

    Revivons la conquête de l'Ouest ...


    votre commentaire
  • Les attitudes envers le mariage interracial ont radicalement changé, au cours de la dernière génération seulement. Aux États-Unis, il y a à peine 43 ans, le mariage interracial était devenu pleinement légal dans les 50 États. Aujourd'hui, dans de nombreux pays, le mariage interracial est monnaie courante et la plupart n'y réfléchissent même pas. Cependant, comme nous le savons tous, il n'en a pas toujours été ainsi dans le passé. Cette liste comprend des individus qui n’ont pas laissé les préjugés de la société prendre leurs décisions dans la vie et ont également ouvert la voie aux couples interraciaux à l’avenir. (listverse)

    Betty & Barney Hill
    Marié en 1960 ...


    Betty et Barney Hill venaient de Portsmouth, New Hampshire. Barney travaillait pour le bureau de poste et Betty était assistante sociale. Les Hills étaient également membres de l'Association nationale pour l'avancement des personnes de couleur (NAACP) et des dirigeants communautaires. Dans la nuit du 19 septembre 1961, Betty et Barney Hill revenaient de leurs vacances dans le sud du Canada pour rentrer chez eux en Nouvelle-Angleterre. Ils ont affirmé avoir observé une lumière brillante dans le ciel qui semblait les suivre. Ils sont arrivés à la maison vers 3 heures du matin et ont réalisé (plus tard, quand on leur a fait remarquer) qu'ils avaient perdu environ 2 heures de temps. Deux semaines plus tard, Betty a commencé à faire des cauchemars. Dans ses cauchemars, elle a décrit avoir été emmenée à bord d'un vaisseau spatial extraterrestre et ensuite avoir fait des expériences médicales sur elle. Betty et Barney ont alors décidé de subir une hypnose. Dans des sessions séparées, ils ont décrit des expériences similaires de prise à bord d'un vaisseau spatial extraterrestre. Betty a déclaré qu'on lui avait montré une carte des étoiles qu'elle avait pu mémoriser et reproduire plus tard, ce qui, selon certains, montre Zeta Reticuli comme la maison des étrangers. Lors de la séance hypnotique de Barneys, il a déclaré qu'un appareil en forme de tasse avait été placé sur ses parties génitales et pensait qu'un échantillon de sperme avait été prélevé. Il a également dit qu'il les avait entendus parler dans une langue marmonnante qu'il ne comprenait pas. L'incident d'OVNI était distrayant et embarrassant pour Barney Hill. Il craignait que la publicité des tabloïds ne ternisse sa bataille pour l'égalité et la dignité. Les Hill sont finalement retournées à leur vie normale mais étaient toujours disposées à discuter de la rencontre avec des amis et des chercheurs sur les ovnis. La sortie du livre "Interrupted Journey" au milieu des années 1960, et d'un film intitulé The UFO Incident, avec James Earl Jones et Estelle Parsons ont transformé Betty et Barney Hill en les "kidnappés" d'OVNIS les plus célèbres au monde.

    Fait intéressant: certains psychiatres ont suggéré plus tard que l'enlèvement supposé était une hallucination provoquée par le stress d'être un couple interracial au début des années 60. Betty a écarté cette suggestion, affirmant que sa relation avec Barney était heureuse et que leur mariage interracial n'avait causé aucun problème notable avec leurs amis ou leur famille. Barney est décédée d'une hémorragie cérébrale en 1969 et Betty est décédée d'un cancer en 2004. De nombreuses notes, bandes et autres articles de Betty Hill ont été placés dans une collection permanente à la bibliothèque de l'Université du New Hampshire, son alma mater.


    En cette époque indigéniste ...


    votre commentaire
  • Pour sa dernière série, le photographe français Romain Veillon s’est rendu dans un lieu des plus spéciaux : la dernière prison panoptique de France à Auntun, en Saône-et-Loire. Un type de prison ayant pour particularité son architecture carcérale, imaginée à la fin du XVIIIème siècle par deux frères, Jeremy et Samuel Bentham. Elle permet en effet au gardien, se situant dans une tour centrale, d’avoir un œil sur tous les prisonniers sans que ceux-ci ne s’en rendent compte.  Ainsi, les détenus ne savent jamais à quel moment ils sont observés et ont l’impression de l’être constamment.
    http://www.fubiz.net/2020/06/26/a-visit-into-the-panoptic-prison-of-auntun/

     

    Un genre de prison maudite ...


    votre commentaire
  • Elena Prudnikova, née le 27 juillet 1987 à Chita. En 1997, ellee est diplômé du Chita College of Music, spécialisé dans les beaux-arts. En 2000-2007, elle a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg du nom de I.E.Repin, à la faculté de peinture (département présidé par S.D.Kichko, V.V.Zagonek), diplômée avec mention, a été marquée par un prix du jury d'examen d'État.
    Membre de l'Union des artistes russes depuis 2008
    Médaille d'or de l'Académie russe des beaux-arts, 2007.
    https://www.tuttartpitturasculturapoesiamusica.com/2013/08/Elena-Prudnikova.html

     

    Le monde d'Elena ...


    votre commentaire
  • Mais je me suis fait avoir pendant tant d'années ...

    Une femme de gauche avec un grand G

    Avec ses cheveux court poivre et sel, cette cadre du service public est le cliché pur beurre de l'électorat traditionnel du Parti socialiste. Porte-parole de Manuel Valls pour la campagne des primaires de 2011, elle est engagée à gauche depuis l'âge de 27 ans. Aujourd'hui, à 55 ans, elle a raccroché les crampons mais n'est pas tendre avec le PS. Libre de tout contrat partisan, dans un livre intitulé Cette gauche qui nous désintègre publié en 2014, elle torpille la « paresse intellectuelle » d'une « gauche arrogante et hypocrite ». Dans ce même essai, elle dénonce encore la « schizophrénie » du PS qui « revendique d'intégrer ses militants sur le même pied d'égalité que les autres mais ne rate aucune occasion de les exhiber comme des trophées exotiques ».

    Consciente que l'universalisme républicain n'est plus qu'une illusion dans un parti seringué à l'idéologie du think tank Terra Nova, elle se bat pour la survie de la République. En 2016, dans une tribune publiée sur le site Atlantico, « l'arabe de service » vilipende ceux qui prétendent que « l'immigration est une chance pour la France ». « Commerce électoral inépuisable », « aubaine politico-médiatique »... Zohra Bitan n'est plus dupe des magouilles électoralistes liées à l'immigration et aux banlieues. En vraie femme de gauche, elle n'oublie pas ceux qui stigmatisent l'immigré à des fins électorales dans une critique à peine voilée du Rassemblement national.

    Dernièrement, elle émettait l'hypothèse d'être candidate en 2022 dans une interview à nos confrères de Causeur pour que l'identité française et le communautarisme soient promus au rang de sujets incontournables de la campagne présidentielle.

    En croisade contre l'islamisation de la société

    Féministe engagée, Zohra Bitan fustige l'intrusion de la culture islamique sur le territoire français. Avec le hashtag #kifftondécolté, elle tente de montrer l’influence islamiste sur la conscience des femmes françaises qui, selon elle, n'osent plus assumer la libération de leur corps.
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/zohra-bitan-la-derniere-gauloise-sans-filtre-de-la-gauche-120912

     

    J'aurais aimé que la gauche soit ainsi ...


    votre commentaire
  • Doit-on en rire ou en pleureur ? ou même s'en effrayer ???
    Je suis une femme "blanche" caucasienne ? et pire, hétérosexuelle ... donc je vais devoir disparaître ...
    Je pense au peintre bobo Pierre Soulages qui n'a peint que des tableaux noirs, il avait dû sentir le vent venir. On lui a ouvert un musée monumental à Rodez. Imaginez un instant si cet homme n'avais peint que du blanc ... obligé de fermer ou de refaire par-dessus de la peinture qui ressemble à quelque chose ?
    Notre pauvre monde est devenu fou, les minorités, ces vers dans notre fruit, sont en train de l'achever ...
    Bon, perso, pour moi l'Oréal n'existe plus depuis longtemps, comme Soulages, j'avais dû sentir le vent mauvais venir ...
    https://www.bvoltaire.fr/lhallucination-collective-bat-son-plein-loreal-proscrit-le-mot-blanc/

     

    Noir c'est noir Il n'y a plus d'espoir ...

     


    votre commentaire
  • Mais c'est dimanche, donc tranquille.
    J'espère une petite bidulade en début d'après-midi.
    Beau dimanche !
    Le pessimiste est un empêcheur de consommer en rond.
    L'esprit lucide est quasiment un mauvais citoyen.
    Natacha Polony

    Quand le gris s'installe ...


    votre commentaire
  • Mais bon le jardin est content !
    Moi ça m'est un peu égal !
    Demain grasse matinée, je ne vote pas !
    Belle soirée !
     « Identitaire » est le nouveau sceau d’infamie,
    le qualificatif qu’on jette à la face de celui qu’il faut faire taire
    parce qu’il a eu le malheur de remettre en cause
    le dogme du multiculturalisme
    (...)
    Natacha Polony

    On peut dire que ça s'est maintenu ?


    votre commentaire
  • L'arc-en-ciel ...


    On me parla d'une petite fée
    Qui vit dans une étoile lointaine.
    Une nuit elle me donna à aimer
    Sa jeune peau sans couleur.
    J'aimai ses seins, son enfance,
    Ses cuisses, ses secrets, ses cris,
    Ses nuages, son ventre, ses vagues
    Et les papillons sans couleur
    Qui volaient dans son silence.
    Au moment de nous séparer
    Là-haut dans son étoile
    En guise d'adieu son corps de fée
    Dessina au beau milieu du lit
    Un arc-en-ciel
    René Depestre


    votre commentaire