• Les résultats d’une étude universitaire australienne commandée par le WWF sont tombés il y a quelques jours et ont fait l’objet de quelques articles dans la presse : dorénavant, le consommateur moyen consommerait le poids en micro-particules de plastiques de sa carte de crédit toutes les semaines, à savoir 5g, ou 250g par an. Le symbole consumériste est choisi, bien sûr, pour tenter de réveiller ce qu’il reste de conscience du péquin lambda, il est vrai bien plus préoccupé par les promotions sur les pots de Nutella ou le billet d’avion le moins cher pour ses prochaines vacances que par sa santé ou son empreinte écologique, pour peu qu’il comprenne déjà le sens de ces mots.

    Et il est fort probable que ce genre de nouvelles, qui de toutes façons s’accumulent chaque jour comme des crottes sur un tas de merde ne le marque pas plus que ça, ses déambulations dans les rayons d’une grande surface lui faisant par ailleurs vite oublier toute velléité de rébellion, ne serait-ce qu’intellectuelle, et si autrefois il avait les temples dans lesquels il pouvait se faire sermonner un minimum, aujourd’hui il n'est de prières que pour la consommation, les prêtres du libéralisme s’étant convertis en chefs de rayons et les bonnes sœurs du pouvoir d’achat en hôtesses de caisse...
    https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/5-g-de-micro-plastiques-par-215891

     

    Bon appétit ...


    votre commentaire
  • L’homme, une sale bête ?

    Par Gérard Charollois

    Le camp d’extermination, la torture, la guerre, la chasse, la tauromachie, la réduction d’autrui en esclavage, la maltraitance de l’être vulnérable et la soumission docile aux puissants nous ont beaucoup appris de la banalité du mal.

    En 1940, les hommes ordinaires prêtent serment d’allégeance au maréchal Pétain. En 1945, les mêmes personnages exigent sa condamnation à mort. Et aujourd’hui ? Les très petits hommes de la classe politique aspirent à devenir vassaux du monarque pour conserver leurs mairies. D’autres, jouant les rats qui quittent les navires en difficulté au lieu d’assumer « les copains d’abord », donnent le coup de pied de l’âne à leur parti momentanément vaincu. Ils démissionnent en découvrant des tares à leurs partenaires militants, défauts qu’ils auraient ignorés dans la victoire. Les médias se délectent de ces éclats ravageurs pour le camp du progrès. Cercle vicieux qui veut que les courants de pensée qui perdent une bataille souffrent en sus des divisions, au lieu de susciter l’union nécessaire à surmonter les épreuves. Les très petits hommes aiment toujours suivre le cortège des vainqueurs sans trop se soucier d’éthique et de principes immolés sur l’autel de leurs très petits intérêts.

    Pour un Jean Moulin, combien de Talleyrand ?

    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41533

     

    L'homme le plus grand prédateur ...


    votre commentaire
  • Le palmier secoue doucement ses palmes.
    Mon arbre de cour est rouge de bonheur !
    Belle journée !
    Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent.
    Bouddha

    Alors là, le ciel est bleui agressif ...


    votre commentaire
  • Ce midi pour l'apéro dans la rue il faisait juste bien ...
    Puis le soleil est venu et la soirée est estivale !
    Un calme dans le quartier,assourdissant !!!
    Bonne soirée !
    Quoique très ami de l’ordre, je suis anarchiste.
    Pierre Joseph Proudhon

    Un bien joli dimanche ...

     


    votre commentaire
  • Il pleut ...


    Il pleut. Il pleut
    Il fait beau
    Il fait du soleil
    Il est tôt
    Il se fait tard
    Il
    Il
    Il
    Toujours Il
    Toujours Il qui pleut et qui neige
    Toujours Il qui fait du soleil
    Toujours Il
    Pourquoi pas Elle
    Jamais Elle
    Pourtant Elle aussi
    Souvent se fait belle !
    Jacques Prévert


    votre commentaire
  • Là est la question ...


    Il semblerait que les hommes aiment les femmes absentes,
    silencieuses, merveilleuses, disparues, mortes.
    Qu'ils n'aiment que de loin
    - loin des yeux, près du cœur ?
    Quand elles s'approchent,
    les bras leur en tombent.
    Aimer une femme autrement  :
    en rêve, en photo, en souvenir, en lettres d'or.
    L'aimer en vrai, en aimer une, l'aimer elle ?
    Est-ce trop demander ?
    Aimer une femme, est-ce c'est possible ?
     Camille Laurens


    votre commentaire
  • Lézard ...


    Trait de lézard rapide et contrasté sur la pierre,
    trait de silence,
    le soleil qui réchauffe sans blessure ;
    lézard pour faire apparaître un dessin de pierre,
    pour souligner des bordures,
    des cavités secrètes,
    suivre des cicatrices anciennes,
    lézard pour faire chanter l'épiderme de la lumière des murs
    Pierre Cressant


    votre commentaire
  • In Paw Khone est un village flottant unique sur le lac Inle de Birmanie avec ses maisons sur pilotis qui semblent flotter au-dessus de l’eau. L’ethnie Intha y vit depuis des milliers de générations. Une identité culturelle forte qui ne se trouvent nulle part ailleurs s’est donc développée. Dans cette région, vous verrez notamment les fameux pêcheurs ramer sur une jambe. Mais aussi une technique unique d’agriculture sur l’eau. Mais aussi et surtout des maisons sur pilotis colorées où se pratique le tissage du lotus. En vous rendant dans la région, vous devrez absolument visiter les ateliers textiles. Une opportunité unique de découvrir une Birmanie authentique dans le seul endroit au monde où l’on peut trouver cette technique de tissage du fil de lotus.
    https://blog.carnetsdasie.com/visiter-atelier-fil-lotus-birmanie/

     

    Le tissu en tige de fleurs de lotus ...


    votre commentaire
  • Le village Buyei est relativement moins regroupé. Dans les montagnes du sud du Guizhou, il existe un très bon matériel en pierre de schiste, un type de roche sédimentaire. Les Buyei profitent de cette situation et construisent des maisons en feuilles de pierre avec un style très unique.

    Ces maisons en feuilles de pierre utilisent des blocs de pierre pour construire le mur. Il peut être de 5-6 mètres de haut. Ensuite, le toit est couvert par les feuilles de pierre. En bref, à l’exception de la panne et des chevrons en bois, tous les autres éléments sont faits de pierre, y compris les meubles de la maison tels que des tables, les tabourets, etc.
    https://maison-monde.com/maisons-feuilles-de-pierre-buyei/

     

    Les maisons chinoises en feuilles de pierre ...


    votre commentaire
  • Les cartes à bâtonnets ou stick charts en anglais sont des cartes nautiques produites par les habitants des îles Marshall afin de se repérer sur l'océan et de rallier les différentes îles du Pacifique.

    Sur ces cartes, les îles sont figurées par de petits coquillages et les intersections marquent le croisements des houles contraires ainsi que leurs mouvement (par les grands bâtonnets en demi-cercle). La précision de ces cartes est telle qu'une superposition de celles-ci avec des cartes faites par des moyens modernes est parfaitement exacte1. Les cartes à bâtonnets ont été généralement fabriqués à partir de la nervure médiane des feuilles de cocotier attachés ensemble pour former un cadre ouvert.

    Souvent ces cartes étaient individuelles et donc variaient en forme : le navigateur, personne qui avait fait la carte, était la seule personne qui pouvait bien l'interpréter et l'utiliser. L'utilisation des cartes à bâtonnets et de la navigation à l'aide de la houle apparemment prirent fin après la Seconde Guerre mondiale, lorsque de nouvelles technologies électroniques permirent une navigation plus accessible, et que les voyages entre les îles en canot se firent moins nombreux.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_%C3%A0_b%C3%A2tonnets

     

    Les cartes à batonnets ...


    votre commentaire