• Nous voulons une fleur !

    Par Yves Paccalet

     J’en ai marre des rages et des barrages, des blocages et des violences, des incendies et des saccages, des blessés et des morts, des terroristes et du djihad, des exigences des uns et des récriminations des autres, des menaces des enragés et des agressions des plus brutaux ou des plus abrutis.

    J’en ai ma claque de cette société qui vole en éclats, du voisin qui jalouse et vole le voisin, du calomniateur, du riche qui rit du pauvre, du patriote qui expulse l’étranger, du patron voyou qui se vante de gagner toujours plus plus et de frauder le fisc, du manifestant populaire qui se laisse abuser par les fausses nouvelles et les prétendus complots.

     

    Je n’entends que des colères et des appels à l’intolérance, au nationalisme, au corporatisme, au renforcement des passe-droit ou des privilèges, à l’arrestation préventive des suspects, à la résurgence du désir de guillotine, à la lapidation de la femme adultère, au déchaînement des pires instincts, en un mot : à la guerre de tous contre tous.

    J’aimerais, au moins une fois avant Noël, regarder deux ennemis qui se croyaient irréconciliables, échanger enfin un sourire. Ou une fleur.

     

    Moi aussi ...

     


    votre commentaire
  • Ambiance très fraîche et très maussade ...
    Ce sera donc ocho ocho !!!
    Bon Samedi
    Gilets jaunes à capuches obligatoires !
    Il faudrait quelques fleurs pour prendre congé
    et avant, déguster le temps.

    Auteur Anonyme

    Gris sombre est mon ciel ...


    votre commentaire
  • Il y a eu de belles périodes d'ensoleillement ...
    Puis la grisaille est venue ... 
    Bon l'hiver est dans une semaine ...
    Noël est souvent au balcon ...
    Nous verrons !
    Bonne soirée !
    Pas d'aile, pas d'oiseau, pas de vent, mais la nuit.
    Rien que le battement d'une absence de bruit.
    Guillevic

    Il a fait froid ...



     

     

     


    votre commentaire
  • Colère ...


    Le Monde avait réussi à mettre des voiles sur les têtes,
    Des grillages sur les yeux.
    Maintenant, il touche à la liberté des âmes.
    Il nous reste l’imaginaire, la transparence et l’humour…
    …Et si on retissait du lien dans la réalité,
    histoire de tomber sur une vraie histoire d’Amour avec nos corps, tous les soirs ?
    Osons être tactiles et l’écran de nos envies intérieures…

    Le monde en colère contre les pudibonderies de Tumblr


    votre commentaire
  • Liberté ...


    Est-ce que ce sont les langues
    Qui se trompent
    De mot ?
    De sens de rotation ?
    Tu tires sur l’instant pour l’allonger
    Et il te claque entre les doigts
    L’important, c’est pas la liberté dont on se prive
    Mais celle qu’on ravale comme une fierté empoisonnée
    Et dans la nuit des corps absents
    Tu cherches l’endroit de la blessure
    Tu sutures les peaux mortes
    Mais l'ombre continue de saigner sur la lumière
    M. Tissot


    votre commentaire
  • O la vie ...


    Ô ma vie mon souffle
    mes poumons
    mon cœur et mon sang qui roule en moi
    comme un fleuve m’emporte vers vous
    mes autres vivants
    chercheurs d’amour perdu
    dans le puits insondable de nos enfances

    Ô ma vie
    tu m’écoutes quand je te parle ?

    Tu es là
    mais tu es loin
    Marc Baron


    votre commentaire
  • Les terrasses de terre rouge de Dongchuan en Chine
    par Kaushik

    À environ 250 kilomètres au nord-est de Kunming, capitale de la province chinoise du Yunnan, se trouve Dongchuan, une zone rurale dotée de la terre rouge la plus imposante du monde. Répartie sur de vastes champs en terrasse, la couleur rouge brunâtre inhabituelle de Dongchuan provient de son riche dépôt de fer et de cuivre. Exposé au climat chaud et humide du Yunnan, le fer contenu dans le sol est soumis à une oxydation pour former de l'oxyde de fer dont la couleur est naturellement rouge. Ces oxydes, déposés pendant de nombreuses années, se sont graduellement développés dans l'extraordinaire sol brun rougeâtre que l'on voit ici aujourd'hui. Chaque année au printemps, lorsque cette zone est labourée pour l'agriculture, un grand nombre de visiteurs et de photographes viennent voir des carrés de terre rouge fraîchement retournés qui attendent d'être semés, ainsi que des zones de plantes vertes en herbe. Le sol rouge ardent juxtaposé avec de l’orge vert émeraude et du sarrasin jaune d’or produit contre le ciel bleu l’un des palets de couleurs les plus riches rarement observés dans la nature.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.amusingplanet.com/2014/08/the-red-earth-terraces-of-dongchuan.html&prev=search

     

    Les terres rouges ...


    votre commentaire
  • Les châteaux médiévaux jaillissent à l’esprit lorsque vous les voyez. Beaucoup de gens se souviennent même de Castel del Monte, le célèbre palais de l'empereur Friedrich II de Hohenstaufen dans le sud de l'Italie. Tout à coup, 24 minces tours de brique apparaissent à l'horizon. Rondes et sans fenêtre, elles s'élèvent à 22 mètres au-dessus de la ville industrielle de Lauchhammer. Par groupes de quatre, elles se regroupent autour de cages d'escalier communes, ressemblant aux feuilles d'un trèfle.
    https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.fr&sl=en&sp=nmt4&u=https://www.designboom.com/architecture/bio-towers-in-lauchhammer-germany/&xid=17259,15700023,15700124,15700149,15700186,15700191,15700201,15700237,15700242&usg=ALkJrhgzqfVLfft8r9zeOeLqZJHAPPfgkg

     

    Les Tours Bio Lauchhammer


    votre commentaire
  • Attention, ces voies ferrées (où passent encore des trains) vont vous retourner l'estomac.
    Oseriez-vous risquer votre vie en embarquant à bord de l'un de ces trains ? Situés aux quatre coins du monde, ces voies ferrées sur lesquelles circulent encore des trains ne respectent pas toujours les normes de sécurité...

    Ligne Aso Minami au Japon

    Forcément quand il s’agit de faire n’importe quoi les Japonais sont dans le coup. Donc ici on a un chemin qui passe au bas du mont Aso, qui est le plus gros volcan en activité du pays. On prendra une place carré famille côté fenêtre afin de profiter un max de la lave.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Minamiaso_Railway_Takamori_Line&prev=search

     

    Vous aimez prendre le train ? Go ...


    votre commentaire
  • Traditionnellement, les ermites sont des personnes qui se sont retirées du monde pour se consacrer à la prière et à la méditation. La plupart des religions reconnaissent que vivre comme un ermite est une forme de dévotion. Cependant, il y a, et il semble qu'il y en ait toujours eu, d'autres sortes d'ermites - ceux qui se retirent du monde non pas pour se rapprocher de Dieu, mais pour s'éloigner d'autres êtres humains.
    Pour certains, leur vie de solitude est née de la tragédie. Pour d'autres, cela semble avoir été simplement un choix de vie.

    Willard Kitchener MacDonald ...

    a vécu la vie d'un ermite pendant près de 60 ans. Après avoir sauté dans un train de troupes pour éviter les combats pendant la Seconde Guerre mondiale, MacDonald s'est dirigé vers les bois en Nouvelle-Écosse, où il est resté jusqu'à la fin de ses jours. Bien que le Canada ait déclaré une amnistie pour les déserteurs en 1950, MacDonald craignait d'être emprisonné pour son crime et choisit de rester où il était.

    Une fois par mois, il se rendait dans un magasin dans un rayon de 12 km pour acheter des fournitures, après avoir gagné un peu d'argent, piégeant des animaux et vendant leurs fourrures. Il a passé la majeure partie de sa vie dans une cabane, mais à mesure qu’il grandissait, la communauté locale, soucieuse de son bien-être, a financé la construction d’une cabane pour lui.

    MacDonald, cependant, ne s'y sentait pas à l'aise et retourna bientôt dans sa cabane. En novembre 2003, il est tombé malade et, contre son gré, quelqu'un est allé chercher un médecin. À leur retour, cependant, MacDonald avait quitté la cabane, sans doute pour éviter de voir le médecin. Bien que des perquisitions aient été effectuées, aucune trace de lui n'a pu être retrouvée. Sa dépouille a été retrouvée en juin 2004.

    Environ 100 personnes ont assisté à ses funérailles et ses cendres ont été dispersées le long du bord du lac Gully, à l'endroit où il avait passé la plus grande partie de sa vie.

     

    Ermite, ça vous tente ?


    votre commentaire