• Le dieu- roi fera le bonheur du peuple inconstant malgré lui. Il n’est pas là « pour gérer ou réformer » (pfff…) mais « pour transformer la France » (et sans doute les Français, pendant qu’on y est. Il faut comprendre que parfois, un chat n’est pas un chat : l’ » assouplissement » (comprendre « démolition ») des lois du travail en faveur des entreprises qu'il a qualifié de « réforme française la plus ambitieuse de l'après-guerre »  n’a rien à voir avec un modèle d’« hyper-marché libre » qui détruirait les droits de tous les travailleurs. Qu’est-ce que vous allez chercher ? C’est au contraire ce qui va donner un emploi à tous et éradiquer le fléau du chômage.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-petit-marquis-qui-voulait-etre-197775

     

    Macron 1er, le Dieu-roi ...


    votre commentaire
  • Au-delà du spécisme

    Par Matthieu Ricard

     

     Au 20ème siècle, à la fin des années 60 et pendant les années 70, un nouveau mouvement en faveur des animaux s’est développé et ses effets ont continué à se faire sentir jusqu’à aujourd’hui. Ce mouvement a entraîné un changement majeur dans l’attitude des sociétés occidentales à l’égard des animaux. Un demi-siècle après la publication du roman "The Jungle", de Upton Sinclair, Ruth Harrison a publié "Animal Machines : The New Factory Farming Industry", dans lequel il décrit également les conditions abominables qui ont prévalu, et qui continuent à prévaloir, dans l’industrie de production de la viande. Peu de temps après cette publication, le "groupe Oxford" s’est formé, en rassemblant un certain nombre d’intellectuels et de personnalités autour du psychologue Richard Ryder. Celui-ci a publié plusieurs ouvrages et pamphlets dénonçant les abus dont les animaux sont les victimes. En 1970, l’un de ses essais a introduit un nouveau terme anglais, "speciesism" (traduit par spécisme en français), qu’il a mis en avant afin d’attirer l’attention sur le fait que notre attitude à l’égard des animaux s’apparentait à du racisme ou à du sexisme.

    La bienveillance, l’amour altruiste et la compassion sont des qualités incompatibles avec le parti-pris. Délimiter le champ de notre compassion à certains êtres seulement, en l’occurrence les humains, restreint celle-ci quantitativement mais aussi qualitativement et l’appauvrit. Il reste sans aucun doute beaucoup à faire, mais il est indéniable que le monde occidental prend de plus en plus conscience qu’il lui est impossible de défendre haut et fort des valeurs morales décentes et cohérentes tout en excluant du champ éthique la majorité des êtres sensibles peuplant cette planète.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35922

     

    Respect du vivant ...


    votre commentaire
  • L'été a commencé tôt, il ne veut pas finir ...
    Hier, l'ouest était orange.
    Dame météo a dit que c'était les fumées des incendies portugais et espagnols,
    ce matin, je journal dit que c'était les sables du Sahara ...
    Un coup d'Ophélia ...
    Bonne journée !
    Il est important de tenir ses promesses.
    Un “oui” jamais tenu fait bien plus de dégâts que mille “non”.
    Catherine Rambert

    Petit ciel ce matin ...


    votre commentaire
  • le temps :
    soleil orange sur ciel gris,
    puis ciel totalement orange,
    puis totalement gris.
    Il fait presque noir ... désagréable !
    Bonne soirée !
    On ne guérit jamais de ce qui nous manque, on s’adapte, on se raconte d’autres vérités.
    On vit avec nous-mêmes, avec la nostalgie de la vie.
    Margaret mazzantini

    Bizarre, bizarre ...


    votre commentaire
  • Oser dire ...


    Des mots ?

    Crainte de choquer
    on ne parle pas de la fatigue
    qui habite le corps

    on ne parle pas de la mésentente
    avec un ami

    du regard illisible du chat
    du goût étrange d’une épice

    On ne parle pas non plus
    d’un grand amour.

    On découpe au cutter
    un cache pour paroles
    qu’on promène, invisibles, dans la ville

    pendant qu’on
    salue,
    sourit,
    se félicite du beau temps.
    Pas de signature
    Blog (malefiquementmoi)


    votre commentaire
  • Désir ....


    Un amant, un homme, ce n’est rien,
    quelques kilos à peine qu’il faut hydrater et nourrir.

    Le Désir, lui, c’est tout autre chose.
    Le Désir doit pouvoir courir en liberté.

    Seul sous le ciel,
    se frotter le dos contre les écorces dures,
    se rouler par terre.
    De grands espaces, il lui faut.
    De hautes falaises.
    Anne Calife


    votre commentaire
  • Tu marches ...

     

    Tu marches
    et c'est ton pas qui donne
    sens à la route

    Tu marches
    et c'est la route qui prend
    racine en toi
    en ton désir d'aller
    de ce que tu fus
    à ce que tu es

    Tu marches
    et c'est le pays traversé
    qui met des ailes
    à ton identité
    Béatrice Libert


    votre commentaire
  • Une grande partie de la raison du déclin du maleo est la qualité des œufs de l'oiseau. Bien que le mâle ait à peu près la taille d'un poulet, ses œufs sont cinq fois plus gros que ceux d'une poule (voir la comparaison de taille entre l'œuf d'une poule et l'œuf d'un mâle dans la troisième image). Ces oeufs ont de très gros jaunes et sont riches en saveur, ce qui en fait une délicatesse précieuse. Autrefois les oeufs étaient prisés par les indigènes comme une source de nourriture, mais maintenant les oeufs se commandent à des prix élevés sur le marché. Ils sont souvent donnés comme des cadeaux de haut rang, ou achetés comme un aliment gastronomique sur les mêmes lignes que le caviar.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9gapode_mal%C3%A9o
    http://zsl-edge-of-existence.tumblr.com/post/166356829712/a-large-part-of-the-reason-behind-the

     

    Le Maléo menacé ...


    votre commentaire
  • Le café que vous commandez peut refléter votre personnalité. Une étude d'observation des buveurs de café a montré que les personnes qui boivent du café noir étaient plus susceptibles d'être des puristes obstinés, tandis que ceux qui y ajoutaient de la crème et du sucre étaient plus généreux et réconfortants.
    Les buveurs de café glacé auraient tendance à être spontanés un peu enfantins, les buveurs de décaféinés présentés comme des monstres de contrôle obsessionnels et soucieux de leur santé (ou de leur sommeil lol).
    La plupart des buveurs de café instantanés seraient des procrastinateurs décontractés.
    http://www.terrafemina.com/article/dis-moi-comment-tu-bois-ton-cafe-je-te-dirai-qui-tu-es_a315885/1

     

    Vous ne boirez plus votre café de la même façon ...


    votre commentaire
  • Ce petit village du Wiltshire a été réquisitionné par l’armée britannique en décembre 1943. L’armée ordonna aux 150 habitants du village de quitter lieu avant 47 jours, en prévision du débarquement. Une fois la guerre finie, les familles étaient censées retrouver leur domicile, mais personne n’y remis les pieds. Les seuls habitants qui ont pu revenir étaient les morts, pour être enterrés au cimetière. Excepté, quelques jours par an, l’église du village ouvre ses portes au public, car ce bâtiment du 13 ème siècle est classé au patrimoine.
    https://www.ratpdev.com/fr/la-bath-bus-company-ressuscite-un-petit-village-le-temps-dune-journee

    Le village interdit ...


    votre commentaire