• LE DROIT A L'ATHEISME ET DONC A L'ISLAMOPHOBIE

    L'exclusion d'une religion en particulier, comme l'Islam, fait aussi partie d'enjeux politiques. Ainsi, stigmatisant ceux qui sont « inacceptables », « trop différents », l'extrème-droite rejettent aujourd'hui les Musulmans - en réalité "les Arabes", les étrangers - comme elle rejettait hier les Juifs.

    Pour ma part, ce n'est pas une seule religion que je déteste, mais TOUTES les religions. Etablir des différences entre les unes et les autres, sous prétexte que l'une ou l'autre serait persécutée, marginalisée, c'est tomber dans le piège de l'irrationnel, de ceux qui nous manipulent.

    C'est la Raison qui doit guider nos actes et non pas l'abandon de notre réflexion personnelle, de l'intelligence, entre les mains des prêtres, des « fous de Dieu », de tous les censeurs.

    Encore une fois, ce droit à la critique de la Religion a été conquis de haute lutte. Pendant des siècles elle était impossible, passible de torture et de mise à mort comme aujourd'hui dans nombre de pays musulmans.

    Après avoir été combattues par des dictatures athées, comme l'hitlerisme ou le « communisme », les religions « classiques » ont été souvent évincées par une autre : celle de la marchandise.

    Le chemin de la Liberté est donc difficile à trouver et à suivre. Mais relever un tel défi, contre la soumission et la passivité ambiante, ne mérite-il pas d'être vécu ?
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-voile-chiffon-rouge-ou-219086

     

    La religion c'est comme le sexe, la rue n'a rien à en savoir ...


    votre commentaire
  • De l’anesthésie à la violence

    Par Gérard Charollois

    Une internationale de l’argent a pris le pouvoir sur le monde. Sa malfaisance se révèle par la mort de la biodiversité, la maltraitance des animaux, les écarts sociaux abyssaux entre les moins de 1 % de milliardaires et tous les autres humains incluant ce qui sert de piétaille électorale à la secte libérale : hauts fonctionnaires, médecins, notaires, cadres en cours de précarisation. Pour masquer les échecs et périls générés par le système économique, la ploutocratie vicie les élections et « contrôle le temps de cerveau disponible ». Un processus d’abrutissement de masse est en place pour dissimuler la grossièreté de la manipulation.

    Exemple concret : le club des milliardaires manœuvre pour que l’élection présidentielle ne soit qu’à un tour. Lors de cette élection, les écologistes, les insoumis, les réfractaires se chamaillent et se neutralisent. Sortent vainqueurs le candidat des actionnaires et la candidate dite « d’extrême-droite » émule de Pétain, Mussolini, Hitler. Il n’y a donc plus de second tour. Tout est joué. Le candidat de l’argent s’inclinera sur les lieux de grands massacres perpétrés par les nazis et arrêtera les hordes brunes pour sauver la civilisation. Tout ceci n’est bien évidemment qu’un jeu théâtral fondé sur le mensonge, la préparation de l’opinion publique par les médias avec la complicité souvent inconsciente d’intellectuels officiels. La présidentielle jouée d’avance, le candidat de l’argent obtiendra du « bon peuple », deux semaines après son élection, une écrasante majorité de députés élus sur son seul nom, sans autre
    légitimité que la sienne, pour faire sa politique.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42446

     

    Ouvrez-les yeux : la réalité est un constat sinistre ...


    votre commentaire
  • Il a plu cette nuit ...
    J'ai beau regarder la météo, le lendemain j'ai oublié ...
    Je n'ai pas à sortir, sauf le chien lol
    Belle journée !
    Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage.
    Jean Jaurès
    Tous ces pauvres hommes morts parce que des capitalistes avaient décidé que ces guerres étaient bonnes pour eux ...

    Un joli ciel de porcelaine ...


    votre commentaire
  • Pas une goutte, donc nous avons fait la promenade digestive.
    Comme j'aime le dimanche, c'est vraiment le lâcher prise complet ...
    J'avoue je préfère les gilets jaunes à l'islamophobie.
    Bonne soirée !
    Notre société dite de consommation est le plus grand dépressif qui soit.
    Robotisé, nous ne nous en rendons pas toujours compte.
    Nous n'en avons pas le temps.
    Wilfrid Lemoine

    Un petit ciel gris doux qui s'est maintenu ...




    votre commentaire
  • Les hauts et les bas ...


    Tout est temporaire dans la vie.
    Alors, quand ça va bien,
    assure-toi de vivre pleinement ces moments
    et de bien en profiter.
    Et quand ça va moins bien,
    rappelle-toi que ça ne peut pas durer indéfiniment
    et que des jours meilleurs arrivent.
    Auteur anonyme


    votre commentaire
  • Le temps ...


    Prendre le temps, surtout du bon
    Et filer du mauvais coton .
    Trouver que le temps de chien est long
    Et couper court aux rumeurs de saison .
    Parler de la pluie et du beau temps pour le faire
    Et annoncer qu’on n’est pas né de la dernière.
    Tuer le temps et sa couleur
    Et comprendre sa douleur.
    Vivre de l’air du temps
    Et mourir d’un air absent.
    Rattraper le temps perdu
    Et gagner à être connu.
    Fabienne Passement


    votre commentaire
  • Les arbres ...


    l'observation minutieuse des arbres

    m'amène aujourd'hui à constater un curieux et extraordinaire phénomène : chaque arbre d'espèces différentes ou bien identiques
    possède sa propre évolution personnelle,
    chacun connaît en sa place précise
    une dégradation de son feuillage qui dans son rythme,
    dans ses couleurs,
    dans ses mouvements
    lui est propre et spécifique
    comme si chaque arbre possédait tout autour de lui son microclimat.
    Pierre Cressant


    votre commentaire
  • Chaque héros a une histoire, et pour le chiot «Wandi», cela a commencé en août quand il est tombé du ciel à Wandiligong, en Australie. Après avoir pleuré, Wandi a finalement été découvert caché dans la cour d'un résident. En plus de le trouver incroyablement mignon, le chiot mystifiait les habitants: était-il un renard ou un chien? Le lendemain de sa découverte, Wandi a été conduit à l'Hôpital alpin des animaux, où les vétérinaires ont immédiatement procédé à des tests ADN. Il s'avère que ce chiot perdu est un dingo alpin australien rare à 100%.

    Selon le docteur Bec Day , vétérinaire qui avait assisté à Wandi lors de sa première entrée à l'hôpital pour animaux, les marques trouvées sur son dos étaient probablement dues au port d'un aigle, ce qui explique pourquoi le chiot avait été retrouvé seul. Heureusement pour le petit Wandi, tout cela est sur le point de changer. Alors que les résultats de ses tests ADN étaient en attente, Wandi a été soigneusement transféré dans le sanctuaire de la fondation australienne Dingo , qui se trouve au pied des chaînes de montagnes Macedon, à Victoria.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://mymodernmet.com/wandi-rare-alpine-dingo/&prev=search

     

    Il s'appelle Wandy, un dingo rare ...


    votre commentaire
  • Parce que l’Australie ne se résume pas à Sydney, Brisbane ou Melbourne et Perth (même si elles font partie des villes à voir en Australie), une visite de l’Outback et de ses alentours s’impose. Parce que l’Outback, c’est l’Australie sauvage et aride. Une terre qui peut parfois être inhospitalière mais qui réserve néanmoins son lot de (bonnes) surprises et de sites à tomber à la renverse. N’oubliez pas de faire le plein d’eau car il peut être nécessaire de marcher…
    (topito)

    8. Le Parc national Litchfield ...

    On reste un peu dans le coin avec le parc national Litchfield. À 100 bornes au sud-ouest de Darwin, ce sanctuaire est notamment connu pour ses chutes d’eau (les Florence Falls faisant partie des plus célèbres) et pour ses impressionnantes termitières.
    https://www.australia-australie.com/articles/litchfield-national-park/

     

    Je vous emmène dans l'Outback australien ...


    votre commentaire
  • qui se mélange à la petite histoire de la sorcellerie et de ses persécutions.

    Les sorcières, connaissaient mieux que personne les qualités (ou dangerosité) des herbes qui pouvaient soigner ou ... pas !!
    Les "potions" n'étaient pas parfaites. Les sorcières utilisaient souvent la «magie» pour décider quand elles devaient administrer des herbes et que l’empoisonnement était possible. Mais ces risques n’étaient probablement pas la raison pour laquelle la loi visait les sages-femmes. La monopolisation de la médecine pour le gain politique et économique des médecins à prédominance masculine aurait pu conduire à une prise de pouvoir organisée contre la médecine «populaire» féminine. Les «logiques» de la médecine sont passées des herbes et des potions aux humeurs, à la bile et à la théologie Aristote-Chrétienne. Ces nouvelles méthodes étant moins efficaces, l’existence des «anciens» médicaments menaçait la nouvelle doctrine médicale et religieuse. La montée du capitalisme a été menacée lorsque des guérisseurs ont servi la population paysanne pour un coût modique ou nul. Malheureusement, s’il s’agissait d’une guerre entre les sexes et les classes, les «sorcières» ont été perdues. «… La sorcière elle-même - pauvre et illettrée - ne nous a pas laissé son histoire. Il a été enregistré, comme toute l'histoire, par l'élite éduquée, de sorte qu'aujourd'hui, nous ne connaissons la sorcière qu'à travers les yeux de ses persécuteurs.

    Le monde des hommes ...


    votre commentaire