• Vous avez demandé à la présidente du Conseil régional d’inviter une femme voilée présente pour accompagner des enfants à sortir de la salle.
    24 heures après, assumez-vous ces propos ?

    J’ai les assume complètement. Je suis un élu de la République et j’ai agi en républicain, pour défendre les principes de laïcité et la neutralité religieuse au sein des institutions de la République dans le cadre des sorties scolaires. Le Conseil régional de Franche-Comté est une institution de la République. Ces débats ont été posés et ouverts par Jean-Michel Blanquer. Il s’était prononcé en disant que le voile n’était pas souhaitable dans la société. J’espère qu’à la suite de ces mots et de cette polémique, des décisions claires du gouvernement seront tranchées et que nous allons légiférer pour interdire le port de signes religieux ostensibles aux parents d’élèves accompagnant les sorties scolaires. Cet avis est partagé par une majorité de Français. D’après un dernier sondage de l’IFOP, 66 % des Français sont favorables à cette interdiction et à la neutralité religieuse dans le cadre de l’éducation nationale.


    Selon vous, que représentait cette femme voilée accompagnant des enfants à une sortie scolaire ?

    Cette visite était organisée dans le cadre d’un programme d’éducation civique intitulé « la République et moi ». Cette femme décide d’accompagner un groupe scolaire en étant voilée en sachant pertinemment qu’elle se rend dans une enceinte démocratique. Elle sait aussi que nous sommes dans un contexte extrêmement houleux et difficile après les événements à la Préfecture de Police et la polémique concernant cette affiche scandaleuse de la FCPE. Soit c’est de la naïveté et dans ce cas c’est très grave de sa part, mais aussi de la part du corps éducatif qui ne lui a rien dit. Soit c’est une provocation islamique et elle vient en conscience.
    Zohra Bita qui s’exprimait dans les Grandes gueules disait : « Ce n’est pas un voile anodin, c’est le voile noir du salafisme. Je ne sais pas si cette personne est proche de la mouvance salafiste, mais en tout cas le voile qu’elle portait n’est ni un vêtement banal ni un signe religieux anodin, c’est un symbole politique de l’islam politique et radical.» Quand on vient avec ce symbole-là, j’estime que c’est une provocation.
    https://www.bvoltaire.fr/julien-odoul-je-suis-un-elu-de-la-republique-et-jai-agi-en-republicain/

     

    Si j'ai tout compris :vive Odoul ... parce que y en a marre !!!


    votre commentaire
  • Éric Zemmour avait le meilleur rôle : constamment attaqué, il se contentait de répliques bien placées. Son contradicteur ne lui laissait jamais le temps de développer son argumentation.

    À ce jeu, son expérience de polémiste lui a été très utile puisqu’il insistait sur le factuel quand Sifaoui voulait imposer les sujets périphériques. L’exemple de la maman voilée en Bourgogne a permis de clarifier les postures. Le factuel pour Zemmour, qui a déploré la situation dans laquelle s’est mise la mère, mais a accusé la République d’en être responsable puisque le législateur laisse des doutes dans les textes. En face, Sifaoui joue sur le périphérique, l’enfant qui pleure, vous n’avez pas de cœur M. Zemmour… pfff !

    Mohamed Sifaoui avait aussi contre lui la parfaite maîtrise de certaines sourates du Coran par Éric Zemmour. Ainsi, lorsque le polémiste citait celles qui valident et encouragent la radicalisation dans cette religion, la réponse consistant à dire que cette vision rigoriste ne concerne qu’une infime partie des musulmans ne pouvait pas tenir. Soit le Coran est le livre sacré de tous les musulmans, soit il faudra que les modérés réécrivent le leur, car certains passages guerriers donnent raison à Zemmour.
    https://www.bvoltaire.fr/zemmour-sur-cnews-a-mis-sifaoui-ko/

     

    J'ai tout compris : vive Zemmour ...


    votre commentaire
  • Je ne sais pas si ça va durer, mais je prends ...
    Hier ce qui nous est tombé dessus, c'était sinistre.
    Après le Japon, ici, on peut relativiser.
    Belle journée !
    Il ne sert de rien à l'homme de gagner la lune s'il vient à perdre la Terre.
    François Mauriac

    Mais j'ai du soleil ...


    votre commentaire
  • Mais c'était impressionnant ...
    Pourvu qu'il n'y ait pas trop de dégâts ailleurs.
    Bonne soirée.
    Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage.
    Jean Jaurès

    Ouf ! ça s'est calmé ...


    2 commentaires
  • Et la tendresse, bordel ...


    Je suis un animal qui broute son herbe.
    Le mal dont je souffre est le manque de tendresse
    Qui serre notre époque au gosier, µ
    Je suis Malade d‘un monde où l'on n'est jamais aimé.
    Il y a encore tant de monstres à dompter
    Sur la lune et dans notre propre maison.
    René Depestre


    votre commentaire
  • Vivre en conscience ...


    L’enfer, c’est de toujours faire les choses en s’en foutant.
    C’est de vivre en pensant à autre chose.
    L’enfer, c’est de ne jamais être là,
    mais toujours un peu avant ou un peu après,
    à regretter quelque chose ou à en attendre une autre.
    C’est de ne jamais écouter quand on vous parle,
    parce qu’on s’emmerde partout
    et qu’il n’y a pas de raison que ça s’arrête.
    L’enfer,
    c’est la vie gâchée à attendre la vie,
    la pensée gâchée à penser autre chose.
    Pacôme Thiellement


    votre commentaire
  • Hymne à la vie ...


    dans le jardin,
    les chants d'oiseaux se sont multipliés peu à peu
    depuis notre arrivée,
    le soir s'approchant,
    des chants qui ont lieu en hauteur,
    la scène de leur art,
    les arbres de toutes espèces qui les encadrent,
    un mouvement vers le ciel
    Pierre Cressant

    Je les nourris et tous les jours ils enchantent mon jardin


    votre commentaire
  • Beaucarnea recurvata, le Beaucarnéa, Arbre bouteille ou Pied d'éléphant est une espèce de la famille des Ruscaceae. Elle est souvent cultivée comme plante d'appartement dans les régions tempérées. Mais en pot sa croissance est lente. On l'appelle parfois arbre bouteille à cause de la base de son tronc renflée.

    Comme la plupart des plantes succulentes, Beaucarnea a besoin d'une exposition ensoleillée et d'un sol bien drainé pour éviter les risques de pourriture. En hiver, il faut éviter que la température descende en dessous de +10 °C. Ne pas arroser. En été, la plante apprécie des températures élevés, de l'ordre de 30 °C, avec alors des arrosages abondants. La plante résiste à une cassure de la tige supportant la touffe de feuilles : une nouvelle tige apparaît après un délai. (wiki)

     

    L'arbre aux pattes d'éléphant ...


    votre commentaire
  • Admirez cet artiste, basé en Russie, l'étoile montante Roman Booteen (orthographié Butin) maintient un niveau d'anonymat mystérieux tout en produisant des créations en hobo nickel qui choquent régulièrement la communauté des collectionneurs de pièces de monnaie avec son sujet et sa complexité. Ses sculptures comprennent des personnalités de la culture pop et il joue souvent avec exagérer et adoucir les traits du visage de ses personnages en leur donnant un véritable sens de la personnalité.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://hotco.co/collections/roman-booteen&prev=search

     

    L'art des pièces animées ...


    votre commentaire
  • Les montagnes russes c’est le pied. On monte, on descend, parfois on a la tête en bas et ça va vite, voire très vite. Des manèges vieux comme le monde ou presque, qui ont fait leur apparition aux États-Unis au début du XXème siècle avant de se propager un peu partout sur le globe. Car oui, les roller coasters, comme on les appelle chez l’Oncle Sam, ça ne date pas d’hier. Certains faisant même carrément office de dinosaures du divertissement. Des montagnes russes parfois plus que centenaires, toujours en activité aujourd’hui… (topito)

    2. The Scenic Railway (Luna Park, Melbourne, Australie) ...

    Culminant à 18 mètres, ce manège vit le jour en 1912. S’il est aujourd’hui possible d’y monter, il fut fermé pendant longtemps en 1989 après un déraillement ayant blessé 20 personnes. Pas rassurant tout ça.

     

    Les montagnes russes ...

     


    votre commentaire