• Donc un peu d'humour ...

    À l'époque du COVID-19, les masques jetables, le papier hygiénique et d'autres articles essentiels sont synonymes de sécurité, de précaution et de rester à l'intérieur. Mais dans la série de calendriers miniatures en cours de Tatsuya Tanaka , les objets du quotidien sont subvertis pour créer de minuscules ensembles d'aventures en plein air. Un masque plié sert de petite tente, le papier toilette descend d'un support mural comme une piste de ski enneigée et un thermomètre équipé de roues se transforme en une voiture de course rapide. Pour plus de scènes miniatures de l'artiste et photographe japonais ( auparavant ), rendez-vous sur  Instagram , où il publie une nouvelle pièce quotidiennement. (via Lustik )
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.thisiscolossal.com/2020/08/tatsuya-tanaka-miniatures-covid-19/&prev=search&pto=aue

     

    Masque ... protection ou dictature ?


    votre commentaire
  • Deborah Poynton  est une peintre sud-africaine plus connue pour ses portraits nus monumentaux, hyper réalistes et hyper détaillés, généralement d'amis et de famille. Elle vit et travaille au Cap.
    http://www.artnet.fr/artistes/deborah-poynton/

     

    Le monde de Déborah ...


    votre commentaire
  • Popularité au sommet, audiences record… Zemmour, l'homme de l'année ...

    Marginalisé en septembre dernier après la “convention de la droite”, Éric Zemmour achève la saison médiatique au zénith de sa popularité et de son influence. Récit d'une année qui a tout changé.

    Fallait-il y voir un mauvais présage ? Ce soir-là, Éric Zemmour a perdu sa voix. Lui qui tient une santé égale depuis toujours, navigue de plateaux télé en studios radio, se trouve diminué. Le lendemain, il doit prononcer le discours d'ouverture de la “convention de la droite” mais il n'est pas certain lui-même d'y parvenir. Il annule sa présence au dîner organisé avec les donateurs et intervenants de l'événement de la “droite-hors-les-murs”. Son corps l'abandonne et dans son entourage, certains y voient un signe au moment où il hésite à franchir le pas politique. D'autres, plus cartésiens, accusent le vent d'automne et regrettent que l'invité vedette ne porte pas encore d'écharpe malgré les températures déclinantes de ce mois de septembre 2019. À quoi tiendra la tempête médiatique qui suivra son discours ? Certainement autant au fond — « du “Dark-Zemmour” », selon l'une de ses proches — qu'à la forme: une exhortation quasi apocalyptique déclamée par une voix d'outre-tombe dans un silence cathédral. Peut-être un requiem pour une année qui commençait mal.
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/en-couverture-popularite-au-sommet-audiences-record-zemmour-lhomme-de-lannee-122405

     

    Quel plaisir, après tous les faux procès qui lui ont été faits ...


    votre commentaire
  • Une note alarmante de la police dresse le bilan de la violence quotidienne ...

    Les services de police et de gendarmerie ont détaillé la chronique de trois jours de haine ordinaire en France, au cœur de l’été. 

    L’« ensauvagement » de la société française est bien réel. Dénoncée récemment par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, mais aussi par une partie de la classe politique de droite, cette montée de violence est confirmée par une note des services de police et de gendarmerie que Le Figaro s’est procuré. Un état des lieux dressé par les forces de l’ordre dessine en effet une alarmante chronique de 72 heures de haine ordinaire en France, du lundi 27 au mercredi 29 juillet.
    https://www.valeursactuelles.com/societe/une-note-alarmante-de-la-police-dresse-le-bilan-de-la-violence-quotidienne-122514

     

    Mais je croyais que tout allait bien dans notre beau Pays de France ...

     


    votre commentaire
  • J'ai mon homme de ménage qui vient tantôt !!!
    Nous allons jouer des persiennes et des ventilos ...
    Belle journée !
    Au fond, les Gilets jaunes réclament le droit d'exister, de vivre ;
    ils ont besoin de retrouver une certaine forme de fierté dont on les a dépouillés.
    Ils détestent, à juste raison, l'arrogance d'une grande partie du pouvoir politique
    et médiatique qui les regarde avec une vraie condescendance.

    Robert Ménard
    Il parait qu'ils se réveilleront en septembre ... Yess

    Pas un brin d'air, ça va cogner ...


    votre commentaire
  • Notre président qui nous laisse tomber,
    réorganise le Liban, qu'ils le gardent !
    Bonne soirée !
    La nuit du village,
    de la cour de la maison de mon grand-père
    Le ciel commence.
    Latifa Oudouhou, Maroc

    Il a fait chaud et demain ce sera pire ...


    votre commentaire
  • Regarder ...


    « re-garder » :
    voir qui serait un processus de répétition,
    une redite,
    voir qui serait conserver ce que l'on observe,
    voir qui serait posséder à nouveau,
    les lieux,
    la vie,
    qui nous entourent
    Pierre Cressant


    votre commentaire
  • Il ne suffit pas de sonner les cloches ...


    L'homme qui passe sa vie à sonner la cloche de l'église
    n'est pas celui qui ira nécessairement au ciel
    et sauvera son âme.
    Le mieux est qu'il entende la cloche de sa conscience
    quand elle sonne le péché ;
    nombreux sont ceux qui sonnent la cloche de l'église
    pour ne pas entendre la cloche de leur conscience.
    St. Charbel


    votre commentaire
  • La bicyclette ...


    Toi, tu me plais. Tu es agile,
        Tu es fine et nerveuse
        Comme l'hirondelle et comme les chevreuils ;

        Tu franchis vallons et collines ;
        Tu es ivre
        Du moindre gai rayon de soleil matinal ;

        Tu es heureuse d'être libre,
        Et de fuir par la campagne.
        Souple et vive,

        Tu bois l'espace !...

        Tu me plais, et je veux que tu sois ma compagne ;
         Philéas Lebesgue (extrait)


    votre commentaire
  • Je suis d'une génération qui garde le souvenir, moi c'est sur le bras, du vaccin contre la variole. Mais on ne nous embêtait pas trop avec ça, il y avait quelques indispensables, genre polio ou tétanos ... mais c'était léger.

    Quand j'ai commencé à travailler, bien que ne travaillant pas à l'hôpital, nous étions dans son enceinte et c'était leur service médical du personnel qui s'occupait de nous et alors là, je n'y ai pas coupé, pas le choix, mais notre employeur nous offrait 48 h de maladie payées.

    J'ai eu deux enfants, j'ai obéi aux injonctions, elles ont eu ce qu'elles devaient avoir.

    J'ai toujours détesté ces obligations d'autant plus que je n'ai aucune confiance dans les labos (chinois ?) qui les fabriquent. Je ne me fais jamais vacciner contre la grippe autrement que par l'homéopathie.

    Voilà qu'on nous parle bientôt d'un vaccin fabriqué à toute vitesse contre la covid, autant vous dire qu'il faudra qu'on me pique de force. Déjà quand on voit le désagrément de l'écouvillon nasal, là aussi il faudra m'obliger. Je ne nie pas la covid, je ne nie pas les morts, mais on nous a si peu parlé des guéris tellement plus nombreux ...

    Etait-ce la dernière trouvaille des états mafieux pour mieux nous conduire à une dictature mondialisée ?

     

    Il parait que la France est très réfractaire aux vaccins ....


    votre commentaire