• La biologie est la science qui nous relie le plus intimement à la nature en expliquant les humains et la vie qui nous entoure. Tandis que beaucoup comprennent très bien la taxonomie, la zoologie et la physiologie, certains d’entre nous ont tendance à avoir tort sur quelques faits essentiels. Beaucoup de discussions populaires sur les animaux sont juste un peu excentriques.
    (lisverse)

    Les vers de terre coupés en deux ne feront pas deux vers, ils meurent.

    Les vers de terre sont superficiellement des animaux mondains qui se retrouvent en haut des rangs de l'influence écologique. Ces créatures segmentées font également l’objet de malentendus importants qui pourraient mettre en péril les vers individuels s’ils tombaient entre des mains mal informées. Un mythe immuable a répandu que les vers de terre peuvent être divisés en deux sections pour créer deux nouveaux animaux qui vont grandir avec le temps. Un bref aperçu de la physiologie du ver de terre montre que ce n'est pas le cas. Les animaux sont complexes avec un front défini (antérieur) complet avec une bouche puis une section arrière (postérieure).

    Ils ont cinq cœurs, un sang coloré, un gésier en forme de poulet et de minces soies de mobilité qui peuvent être ressenties par des mains humaines. Si vous coupez un tiers ou moins de sa queue, le ver peut survivre, mais probablement pas. Le traumatisme de la réduction de moitié, la dépense énergétique nécessaire à la régénération et la vulnérabilité supplémentaire après la réduction de la moitié rendent incertaine la survie même de la partie antérieure du ver, contrairement à certains vers plats qui peuvent en effet se régénérer dans de nouveaux organismes. segments de corps simples.



    Ils sont méconnus ...

     

     


    votre commentaire
  • Le photographe canadien François Ollivier a pour habitude de créer des images uniques à partir de situation banales. Un voyage en France puis au Portugal l’inspirent alors pour créer cette série aussi étrange qu’esthétique, baptisée « weird holiday photos taken by a compulsive ».

    Les photos témoignent d’un style bien particulier et d’une maîtrise certaine de la technique. Pas étonnant lorsque l’on sait que l’artiste à déjà collaboré avec de grands noms tels que le New York Times ou encore Apple Music.
    http://www.fubiz.net/2019/10/11/weird-holiday-photos-by-photographer-francois-ollivier/

     

    Voyage ... voyage ...


    votre commentaire
  • Konstantin Yuon (12 octobre 1875 - 11 avril 1958) était un peintre et un concepteur de théâtre russes de renom associé au Mir Iskusstva . Plus tard, il a cofondé l' Union des artistes russes et l' Association des artistes de la Russie révolutionnaire .
    https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Konstantin_Yuon

     

    Le monde de Konstantin ...


    votre commentaire
  • Je ne suis pas une victime. Mais des millions de femmes le sont.
    C’est un fait et non un jugement moral ou une essentialisation des femmes.
    Et en moi, palpite la peur de toutes celles qui, dans les rues de milliers de villes du monde, marchent la tête baissée.
    Celles qu’on suit, qu’on harcèle, qu’on viole, qu’on insulte, qu’on traite comme des intruses dans les espaces publics. En moi résonne le cri de celles qui se terrent, qui ont honte, des parias qu’on jette à la rue parce qu’elles sont déshonorées.
    De celles qu’on cache sous de longs voiles noirs parce que leurs corps seraient une invitation à être importunée. Dans les rues du Caire, de New Delhi, de Lima, de Mossoul, de Kinshasa, de Casablanca, les femmes qui marchent s’inquiètent-elles de la disparition de la séduction et de la galanterie ?
    Ont-elles le droit, elles, de séduire, de choisir, d’importuner ?

    Leïla Slimani

     

    Femmes de tous les Pays ...


    votre commentaire
  • Pendant que les télés bavassent sur Dupont de Ligonnès et le voile, des « jeunes » attaquent violemment policiers et pompiers !

    Pendant que toute la presse et toutes les télés vous faisaient tourner en boucle le vrai faux retour de Dupont de Ligonnès et qu’on débattait mollement, une énième fois, sur ce voile « pas souhaitable pour notre société” (Jean-Michel Blanquer) mais qu’on laisse de fait s’imposer, samedi soir, une banlieue s’enflammait.

    Dans le quartier du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, des groupes de « jeunes » nombreux, et particulièrement violents, s’en sont pris sans raison à une voiture de police qui patrouillait. D’après Le Parisien, « une cinquantaine de jeunes, décrits comme excités et très agressifs, se mettent à agresser les fonctionnaires qui se trouvent dans leur véhicule. Des projectiles et une dizaine de mortiers de feux d’artifice sont lancés sur eux ». Les policiers ont été contraints d’effectuer « un tir de lanceur de 40 mm pour disperser leurs agresseurs » et ont dû quitter le quartier !

    Mais les choses n’en sont pas restées là : une heure plus tard, rebelote ! Une nouvelle voiture de police prend en chasse une Clio ayant refusé un contrôle. Les policiers sont de nouveau la cible de projectiles. Contraints de nouveau de battre en retraite, ils endommagent leur véhicule…

    Il y a eu, malheureusement, un troisième acte. Le Parisien rapporte qu’« à minuit, une autre patrouille est violemment prise à partie sur le boulevard Charles-de-Gaulle qui traverse le quartier. Le pare-brise du véhicule, pourtant renforcé, est brisé par des tirs de mortiers. »

    Une voiture est incendiée. Les pompiers, à leur tour, ne peuvent pénétrer dans le quartier et doivent laisser la voiture brûler.

    Bilan de la soirée : pompiers et forces de l’ordre sont tenus en échec.

    Le Parisien ajoute, sans détailler, que « des violences similaires se sont produites dans la nuit aux Mureaux et à Trappes obligeant les forces de l’ordre à intervenir ».

    Et à reculer ?

    Le ministre de l'intérieur a-t-il réagi ?
    Brd Voltaire

     

    Ces médias avides et aveugles ...


    votre commentaire
  • L'histoire revue et corrigée par l'Europe, pantin des amerloques ...

    L’histoire de la deuxième guerre mondiale vient d’être entièrement revue par le parlement européen.

    Jusqu’à maintenant, il était communément admis que les russes et les américains s’étaient alliés contre l’Allemagne nazie pour venir à bout d’Hitler. Certains vont même jusqu’à dire que Roosevelt et Staline s’étaient pour cela rencontrés à Téhéran, à Yalta et à Potsdam.

    C’est une grave erreur.

    Il y a eu en effet un accord entre deux grandes puissances mais cet accord unissait les forces du mal (Allemagne et Russie) contre les forces du bien (Amérique...).
    Il s'agit de l'accord du 23 août 1939 connu sous divers noms :

    - le pacte de non-agression ;

    - pacte germano-soviétique ;

    - pacte Molotov-Ribbentrop.

    Ce pacte donne le véritable sens de la deuxième guerre mondiale qui fut donc une guerre opposant d'un côté les forces des deux totalitarismes « nazi » et « communiste » et de l'autre côté les forces du bien et de l’idéal de vertu représenté par l’Amérique.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/importance-de-la-memoire-218530

     

    Merci aux Russes d'avoir tant aidé à notre libération ...


    votre commentaire
  • Une lune qui m'a l'air bien agissante.
    Une nuit électrique.
    Vive la retraite ...
    Belle journée !
    Les Etats-Unis d'Amérique forment un pays
    qui est passé directement de la barbarie à la décadence

    sans jamais avoir connu la civilisation.
    Oscar Wilde
    Et il n'aura pas connu Trump ...

    Temps gris et mou ...

     


    votre commentaire
  • avec de faibles averses.
    J'ai pu promener le Bidule, qui semble épuisé.
    Bonne soirée !
    Quel mérite un politicien a-t-il de se situer à gauche
    lorsque la gauche lui apporte – via le pouvoir –
    toutes les conditions de vie (palais, limousines, domesticité) des grossiums de la droite ?

    Philippe Bouvard

    Il a fait vraiment gris ...

     


    votre commentaire
  • La vie qu'on nous propose ....


    La consommation est le cancer de notre société,
    et le nouvel opium du peuple.
    On a dressé le peuple à consommer plutôt qu'à penser,
    s'interroger, se battre, se réjouir.
    Une rigidité cadavérique marque les lieux destinés à la fête
    et aux réjouissances :
    boites de nuit,
    boites échangistes,
    clubs à touristes,
    bars branchés,
    restaurants …
    Où est la joie dans ces ghettos,
    où ne se trouve à consommer
    que du plaisir prêt-à-l'emploi ?
    Alina Reyes


    votre commentaire
  • Les choses simples ...


    Derrière des choses simples
    je me cache pour que vous me trouviez,
    Si vous ne me trouvez pas,
    vous trouverez les choses,
    Vous toucherez ce que ma main a touché,
    Les traces de nos mains se joindront l’une à l’autre.
    Yannis Ritsos


    votre commentaire