• Le Pérou est un pays magnifique et fascinant avec une culture et une histoire riches, mais qu'en savez-vous ? Si vous n'êtes jamais allé au Pérou, il y a de fortes chances que vous en sachiez peu, ce qui est dommage.

    Le pays a fait la une des journaux en raison de son bouleversement politique en cours, mais en regardant au-delà de ces questions, vous trouverez un pays incroyable avec des gens accueillants et généreux. Voici quelques-uns des faits les plus fascinants sur le Pérou.

    Machu Picchu ...

    Le Pérou regorge de sites précolombiens fascinants, mais celui qui attire le plus l'attention dans le monde est le Machu Picchu. La citadelle inca du XVe siècle se trouve au sommet de la crête de la montagne de 7 970 pieds (2430 mètres) et possède des ruines impressionnantes. Le site n'était pas connu du monde entier jusqu'à ce qu'il soit porté à l'attention internationale en 1911 par l'historien américain Hiram Bingham.

    Le Machu Picchu est remarquable pour son architecture impressionnante, de style inca classique, composée de murs en pierres sèches polies. Le Machu Picchu comprend trois structures principales, dont l'Intihuatana, le Temple du Soleil et la Salle des Trois Fenêtres. Il a été désigné sanctuaire historique péruvien en 1981, et deux ans plus tard, site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

    Plusieurs des bâtiments périphériques ont été restaurés à leur apparence d'origine pour mieux les afficher tels qu'ils apparaissaient à l'origine. Seulement environ 30% du site a été restauré en 1976, bien que les efforts de restauration se poursuivent.

    Le site a probablement été construit comme un domaine pour l'empereur inca Pachacuti vers 1450 après JC. Au moment de la conquête espagnole un siècle plus tard, le site a été abandonné. Il est resté connu localement mais inconnu du reste du monde pendant près de 400 ans et a depuis été déclaré l'une des sept nouvelles merveilles du monde. Jusqu'à 5 000 personnes visitent le site chaque jour.

     

    Fascinant Pérou ...


    votre commentaire
  • Du 15 décembre au 14 mars la Galerie de l’Instant à Paris ouvre les porte de son exposition Frida Kahlo par Lucienne Bloch, un parcours photographique inédit qui nous plonge au cœur de l’intimité de la peintre mexicaine. Ces délicates photographies ont été prises par Lucienne Bloch, assistante de Diego Rivera, amie de Frida Kahlo. Organisée grâce à l’aide de la petite fille de Lucienne Bloch, Lucienne Allen, l’exposition met une fois de plus en avant le personnage extraordinaire qu’était Frida Kahlo, son regard puissant, sa confiance en elle inébranlable, le génie de ses œuvres.
    http://www.fubiz.net/2020/12/02/a-photo-exhibition-about-frida-kahlo-in-paris/

     

    Elle s'appelait Frida ...


    votre commentaire
  • Childe Hassam, né le 17 octobre 1859 à Dorchester, Massachusetts et mort le 27 août 1935 à East Hampton, New York, est un peintre impressionniste américain du XIXeme–XXeme siècles. Il était membre des Ten American Painters.
    http://www.artnet.fr/artistes/childe-hassam/

     

    Le monde de Childe ...


    votre commentaire
  • Mais pas du tout du côté des populistes, souverainistes, frontistes ... mais ...

    L'idéologie fascisante est de nouveau à l’œuvre en Occident au sein des pays utilisant le régime démocratique parlementaire.

    Elle utilise la faiblesse des systèmes représentatifs élus et leurs divisions pour mieux réinstaurer l'Ordre suprémaciste nationaliste raciste.

    Toutes les conditions sont actuellement réunies pour imposer la dictature d'une poignée de familles élitistes riches ou revanchardes s'alliant entre elles afin d'atteindre des intérêts financiers et/ou idéologiques.

    En effet, la déliquescence des républiques existantes dans lesquelles le citoyen se perçoit comme un individu ni source d'attention ou d'estime par la politique menée par l'État est à l'origine d'une perte de confiance en les institutions. Ceci se traduit par un sentiment d'abandon, voire de victimisation, entraînant de ce fait un manque d'adhésion aux idées d'intérêt collectif au profit d'une somme d'intérêts particuliers et partisans apparaissant comme plus acceptables car semblant plus proches de la réalité quotidienne. À l'échelle d'un pays, cette démotivation individuelle se concrétise par une abstention électorale, un développement de partis identitaires multiples et la disparition des organisations politiques anciennes.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-fascisme-est-de-retour-229181

    Le covid leur servant de muselière pendant qu'ils nous enlèvent tous nos droits ...

     

    Le fascisme est de retour ...


    votre commentaire
  • Zemmour : “Les mineurs délinquants mènent une guerre de conquête en chassant les Français de souche des banlieues”

    Dans Face à l’info, l’éditorialiste a démontré le “changement de nature” de la délinquance depuis les années 70, qui s’apparente aujourd’hui à une “conquête de territoire”. 

    Ce mercredi 2 décembre, la première partie de l’émission Face à l’info, sur CNews, était consacrée à une tribune publiée sur le site de franceinfo, qui s’oppose au projet de loi qui réforme la justice des mineurs et déplore un système plus tourné vers la répression que vers l’éducation. L’occasion pour Éric Zemmour de rappeler à quel point la délinquance a évolué depuis la fin du 20e siècle et d’expliquer comment ses causes ont basculé de la détresse sociale vers une véritable guerre de civilisation.
    https://www.valeursactuelles.com/societe/video-zemmour-les-mineurs-delinquants-menent-une-guerre-de-conquete-en-chassant-les-francais-de-souche-des-banlieues-126221

    Zemmour est ce qu'on pourrait appeler un "pied noir" quand il a été rapatrié, il a vécu dans une tour à Montreuil et il décrivait l'ambiance "bon enfant" de l'époque.
    J'ai connu la même chose, bien que n'ayant jamais vécu en H.L.M., mais celui qui n'est pas loin de chez moi, pendant des années à été le centre de la vie tranquille de mon quartier. Aujourd'hui, c'est un quartier africain dans lequel il vaut mieux ne pas se promener le soir. Dans ma ville les vols ont doublé en un an et je vous assure que ce n'est pas les derniers gaulois du coin ... Mais vous pouvez continuer à avoir envie du "vivre ensemble " !!!

     

    Je l'ai écouté, il était magistral ...

     


    votre commentaire
  • Le jardin devient vraiment vert, sans une tache de couleur ...
    J'arrive dans la période que je déteste !
    Mais elle va être vite traversée !!!
    et à moi les petites jonquilles !
    Bonne journée !
    La civilisation a étouffé le naturel en nous :
    découvrir la simplicité, savoir en quoi consiste une vie naturelle,
    une alimentation saine ne sont pas choses évidentes.

    Michel Onfray

    Il pleut, il mouille et le ciel est menaçant ...


    votre commentaire
  • Les courses sont faites,
    Mon pauvre bourg éventré a quand même mis ses décos de Noël !
    Ca fait un peu après guerre !!!
    C'est gai !!!
    Bonne soirée.
    Je me souviens d'une belle phrase de Nietzsche
    qui écrivait qu'un homme qui ne dispose pas des deux tiers de son temps
    pour son propre usage n'est pas un homme libre.
    Michel Onfray
    Vive la retraite

    Une journée avec un gris parfum d'hiver ...

     


    votre commentaire
  • Le poème ...


    Le poème est
    l’incarnation du désir.
    Premier territoire de
    notre enfance
    où l’on s'amuse
    à reconstituer le puzzle,
    une pièce
    éternellement manquante.
    Marine Giangregorio


    votre commentaire
  • Elle vient de nous quitter ...


    C’est juste une femme
    C’est juste une femme à saloper
    Juste une femme à dévaluer
    J’pense pas qu’on doive
    S’en inquiéter
    C’est pas un drame
    C’est juste une femme
    Anne Sylvestre


    votre commentaire
  • Berlin ...


    qu’est-ce qui définit une ville,
    son décor, son architecture
    ou bien la puissance simple de son nom ?
    « Berlin »
    qui en formule la réponse de la plus belle des manières :
    son décor détruit,
    son seul nom qui ranime par l’évocation qu’il créé dans l’esprit
    toute une vie, une ambiance,
    un paysage, une architecture,
    présents ou pas, changés ou pas, éternels ;
    on ne tue pas les noms,
    ils tiennent droit sous les bombardements,
    ils ne disparaissent pas,
    au mieux ils assoupissent en nous certains sentiments
    Pierre Cressant


    votre commentaire