• Autrefois, elles emplissaient notre ciel sans que nous nous posions de questions.
    Puis elles sont devenues rares. Un couple est revenu chaque année pendant longtemps. Ils arrivaient à deux, ils repartaient une demi-douzaine.
    Depuis 2 ans, plus rien .... elles sont là, j'en ai croisées l'autre jour, mais pas au-dessus de mon jardin.
    Par contre, hier soir, les martinets s'en donnaient à coeur joie ...
    https://oceanodroma.tumblr.com/post/161714686583/some-very-photogenic-tree-swallows-out-at-iona

    Elles ne m'annoncent plus le printemps ...


    votre commentaire
  • Alexander Grishkevich
    "Je ne peint pas de paysage mais je le crée. Je suis intéressé par ce qui vient de l'intérieur, le paysage interne d'une personne. Par conséquent, je n'utilise pas de personnages dans mes peintures. Je suis beaucoup plus fasciné par un état interne : la paix, l'excitation et divers sentiments compliqués ", dit l'artiste en parlant de ses œuvres. Alexander Grishkevich transforme la réalité en perfection. Ce monde est stérile et propre ; Ses formes, ses couleurs et ses effets d'éclairage sont alignés. Il n'y a pas de place pour un homme dans ce monde idéal - cet homme est juste un spectateur et non un participant.

    Le monde d'Alexander ...

    Le monde d'Alexander ...

    Le monde d'Alexander ...

    Le monde d'Alexander ...

    Le monde d'Alexander ...

    Le monde d'Alexander ...


    votre commentaire
  • Les “fausses nouvelles” publicitaires


    Par Jean-Claude Guillebaud

     

    On parle tellement des fake news ces temps-ci que l’expression anglaise paraît déjà incorporée à la langue française. Seuls les Québécois résistent avec ténacité, au nom d’une francophonie plus exigeante que la nôtre. Ils préfèrent parler de fausses nouvelles. Imitons-les, afin d’échapper à la servitude volontaire du franglais. Fausses nouvelles, donc.

     

     La pratique détestable de ce mensonge à la mode se trouve quotidiennement relancée depuis que Donald Trump en a fait son ordinaire et raconte jour après jour n’importe quoi. On a mille fois raison de combattre cette manipulation dont les premières victimes sont la vérité, la confiance, la vertu démocratique et la République. Mais, du coup, on en vient à oublier l’essentiel. Ceci : qu’est-ce donc que la publicité, sinon une fausse nouvelle institutionnalisée et même portée aux nues avec frivolité et gourmandise. Je veux dire que l’on clame son hostilité de principe aux fausses nouvelles, mais on ne résiste pas - et c’est bien dommage - au message global dans lequel nous entortille la publicité. Un message dont les effets, à bien réfléchir, sont plus corrupteurs qu’on ne l’imagine.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34942

    Supprimons la pub ...


    votre commentaire
  • Contrat de projet : le faux CDI de Macron

    Par Malika Butzbach

    Dans le projet de loi d’habilitation qui sera présenté le 28 juin au Conseil des ministres, le gouvernement ajoute aux mesures de la loi Travail II déjà connues un contrat à durée indéterminée… à fin programmée.

     Mercredi 21 juin, le journal Le Monde révélait le « projet de loi d’habilitation à prendre des ordonnances sur les mesures pour la rénovation sociale », un nouveau texte qui dessine plus précisément ce qui pourrait être la « loi travail XXL » du gouvernement. Si de nombreuses propositions avaient déjà fuité dans la presse, le texte comporte cependant une surprise de taille : le contrat de projet. Difficile de définir cette mesure, marotte du Medef depuis 2014. Le contrat s’inspire des « contrats de chantier » utilisés dans le secteur du BTP : il permet à l’employeur de se séparer de son salarié une fois le chantier fini, sans avoir recours à un licenciement économique. Comme la durée du projet est incertaine, il ne s’agit pas d’un contrat à durée déterminée (CDD). Il s’agit plutôt un contrat à durée indéterminée (CDI) à fin programmée.

    La précarité renforcée

    Dans son projet de loi, le gouvernement cherche à « favoriser et sécuriser, par accord de branche ou, à défaut, à titre expérimental (…), le recours aux contrats à durée indéterminée conclus pour la durée d’un chantier ». Que dire de plus, à part que l’on a devant nous une nouvelle mesure visant à faciliter davantage les licenciements pour les employeurs, laissant les employés sur des sièges éjectables avec un CDI qui n’a d’indéterminé que le nom. Une précarisation généralisée de l’emploi en somme. Déjà, le mardi 20 juin, Édouard Philippe estimait que ce type de contrat était « un instrument intéressant ». « Je ne dis pas qu’on le fera, je dis que c’est une bonne discussion », avait souligné le Premier ministre.

    Il faut pourtant croire que le choix est fait : « Je ne vais pas me prononcer sur ce document, mais on retrouve effectivement le cadre dans lequel la ministre du Travail veut discuter avec les partenaires sociaux », a affirmé Christophe Castaner ce matin sur France Inter. La CGT a réagi, dénonçant « la fin du CDI pour tous et toutes ». Voilà qui est de bon augure pour les discussions.

    (photo : Alain Jocard/AFP)

    politis.fr
    Altermonde-sans-frontières

    Les projets de Macron pour les travailleurs ...


    votre commentaire
  • Ca fait un bien fou ...
    Je me sens revivre !
    Belle journée !
    Je te l'ai dit.
    On n'aime pas quelqu'un à cause de son apparence ni de ses vêtements ou de sa voiture.
    On aime quelqu'un parce qu'il chante une chanson que personne d'autre ne peut comprendre.
    L. J smith

    La fraîcheur est revenue ...


    votre commentaire
  • Un brin d'air ...
    Je suis allée chez la reflexologue ce matin,
    elle avait un ventilateur colonne d'un très bon effet ...
    Je sens que je vais m'acheter ça !
    Bonne soirée !
    La personne qui trouve la paix à l'intérieur et la vit,
    est celle qui enseigne ce qu'est la vraie paix.
    Byron Katie

    Journée supportable ...


    votre commentaire
  • Dérive ...


    La vie te saute dessus
    quand tu as l'âme encore tout endormie,
    et elle t'y fait germer une image, ou une odeur, ou un son qu'ensuite tu ne peux plus ôter de là.
    Et le bonheur, c'était ça.
    Tu le découvres après, quand il est trop tard.
    Quand tu es déjà, pour toujours, un exilé :
    à des milliers de kilomètres de cette image, de ce son, de cette odeur.
    À la dérive.
    Alessandro Baricco


    votre commentaire
  • L'appel ...


    A la cime de la tour blanche
    la chevelure est drapeau
    déployé, couleur d’automne :
    feuillage roux, écureuil.

    Immobile paysage,
    ni le ciel ni la mer ne tremblent.

    J’entends la voix silencieuse,
    le chant de l’arbre,
    sa promesse.

    Ah, porteuse de délice,
    je t’écoute, je répondrai.
    Jean Joubert


    votre commentaire
  • Révolte ...


    On a scalpé les créneaux
    du plaisir de vivre

    existence à la manque
    palier d'être où domine
    un escadron de fossiles

    tendresse complice
    arme-nous de révolte

    tendresse épuise
    nos ressources de néant
    Gilbert Langevin


    votre commentaire
  • Les marques emblématiques Bushmills® Irish Whiskey - la plus ancienne distillerie autorisée d'Irlande - et Lowden Guitars - l'un des fabricants de guitares acoustiques les plus raffinées au monde - ont créé une nouvelle édition limitée de guitares fabriquées avec des fûts de Bushmills® Irish Whiskey et du chêne des marais ancien. 
    Les deux icônes d'Irlande du Nord, réputées pour leur caractère déterminé et leur savoir-faire de qualité, ont collaboré sur la guitare « Bushmills x Lowden » pour célébrer ceux qui passent le flambeau de leur art et leur héritage à la prochaine génération.
    http://www.prnewswire.com/news-releases/bushmills-irish-whiskey-et-lowden-guitars-lancent-une-edition-limitee-de-guitares-fabriquees-avec-des-futs-de-whisky-et-du-chene-des-marais-ancien-627876673.html

    Un bien curieux mélange ...


    votre commentaire