• Nous avons tenté de domestiquer certains animaux et avons échoué. Cela se produit pour plusieurs raisons. La plupart du temps, c'est parce que certains animaux se méfient tellement des humains qu'ils s'enfuiront àla  première vue. D'autres sont tout simplement trop agressifs pour être domestiqués, ce qui peut entraîner des attaques et même la mort.

    Une autre catégorie d'animaux distincte est classée comme étant apprivoisée mais non domestiquée. Dans ces cas, l'animal a été élevé pour tolérer et peut-être obéir aux humains, mais il n'est pas assez sûr pour être classé comme animal domestique. Les animaux apprivoisés ont toujours leur instinct sauvage et peuvent rapidement devenir dangereux.

    Les hippopotames ...

    Les humains se sont sagement éloignés de l’hippopotame, l’un des animaux les plus mortels au monde. Chaque année, les hippopotames tuent plus de personnes que les lions, éléphants, léopards, buffles et rhinocéros réunis.

    De toute évidence, toute rencontre entre un humain et un hippopotame aura très probablement des conséquences désastreuses pour l'homme. Les hippopotames ont de grandes dents et sont incroyablement rapides. Les hippopotames peuvent courir jusqu'à 48 kilomètres à l'heure malgré leur poids énorme. Usain Bolt, l’homme le plus rapide du monde, atteint à peine 45 kilomètres à l’heure.

    Néanmoins, il y a eu des tentatives indépendantes de domestiquer l'hippopotame. Comme prévu, ces efforts se sont mal terminés. En 2011, Marius Els, un fermier sud-africain et officier de l'armée, a été tué par un hippopotame de 1,2 tonne âgé de cinq ans qu'il tentait de domestiquer.

    Avant de tuer Els, Humphrey était déjà une terreur connue dans la région où ils vivaient. L’hippopotame a jadis poursuivi un homme et son petit-fils dans un arbre après qu'ils aient canoté sur la rivière qui traversait la ferme d’Els. Humphrey était également tristement célèbre pour avoir tué des veaux et poursuivi les golfeurs sur un terrain de golf voisin.

     

    Animaux indomptables ...


    votre commentaire
  • Les portraits sensuels du photographe autodidacte montréalais Jérémy Dionn sont empreints d’une mélancolie manifeste. L’esthétique cinématographique de ses oeuvres ajoute également au sentiment d’intimité qui caractérise son approche. «Je pense que mon intérêt pour le portrait est en grande partie dû à l’aspect humain de la chose. J’ai toujours été fasciné par la psychologie et j’ai la chance de pouvoir en apprendre davantage grâce au portrait. Rien ne me satisfait autant que de capter une émotion humaine authentique», nous confie-t-il.
    http://www.fubiz.net/2019/02/13/sweet-melancholy-with-jeremy-dionn/

     

    Mélancolie ...


    votre commentaire
  • Helen Faber après des études en urbanisme à Harvard, Boston, poursuit sa formation par des études à l’Université Laval de Québec (Bacc. et maîtrise en Arts Visuels et M.B.A à l’université Laval). L’illustration de mode est son premier gagne- pain et elle se mérite une mention du Newspaper Advertising Bureau de New York pour l’excellence et l’originalité de son travail.
    Aujourd’hui, elle enseigne le dessin toujours dans ce domaine. Mais suivant sa passion pour les grands espaces et la nature, elle travaille en illustration, entre autres, pour Parcs Canada et les Jardins Van Den Hende de l’Université Laval. Elle travaille également en édition, illustrant des pages couvertures de livres concernant certaines îles du St-Laurent.
    https://galerie-perreault.com/categorie-produit/artistes-permanents/faber/

     

    Le monde de Faber ...


    votre commentaire
  • Nous souhaitons que le Sénat et l’Assemblée nationale inscrivent le principe de l’accord préalable du consommateur, dans les démarchages téléphoniques commerciaux. Plus de 92% des français sont exaspérés par ces pratiques quotidiennes.

    Nous précisons, si nécessaire, que le consommateur qui signe un contrat d’abonnement téléphonique, ne signe pas un contrat de démarchage commercial téléphonique, qui l’oblige à accepter d’être importuné dans sa vie quotidienne.

    Dans ce contexte, les associations nationales de consommateurs : le CNAFAL, l’ADEIC et l’ALLDC demandent aux parlementaires d’être cohérents et comprendre :

    • Que l’économie est au service de l’homme et non le contraire.

      • Que la sauvegarde de l’emploi de ces prospecteurs téléphoniques n’est pas un argument qui milite pour un pouvoir d’achat et une croissance maîtrisée en relation avec la problématique du changement climatique.

      • Que le Conseil Constitutionnel insiste sur le fait que la consultation généralisée de données peut être attentatoire au respect de la vie privée.

    • Que la réglementation actuelle, contraire au consentement express du consommateur, a montré depuis son application, de cuisants échecs l’obligeant à revoir sa copie.
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/stop-au-harcelement-telephonique-212668

     

    Il y en a marre ...


    2 commentaires
  • Le Macronisme échoue mais il faut dire le contraire, alors tous les ans, en février, le chômage chute historiquement en dessous des 9% avant que les chiffres ne soient corrigés en toute discrétion

    Les statistiques  utilisées par les journalistes sont celles de l’insee, elles ne sont pas corrigées des variations saisonnières pour décembre. Les vrais chiffres ne seront fournis par l’insee qu’en mai prochain.

    Selon ces chiffres provisoires non corrigés il y aurait 8,8% de chômeurs en décembre 2018.

    Chaque année c’est le même scénario, la même intox : je vous invite à relire ce que j’écrivais en février 2018

    Il y a un an déjà nous étions parait il tombé en dessous de 9%, La baisse pour le Monde était même la plus spectaculaire depuis 1975.

    Dans quelques semaines l’insee publiera les chiffres corrigés pour décembre 2018, ils seront de 9,1 ou 9,2% mais la presse n’en parlera pas

    Et pour la suite ? De mauvaises réformes donnant de mauvais résultats le chômage devrait cette fois-ci augmenter
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/et-bien-non-ils-mentent-le-chomage-212658

     

    J'adore ...

    Baisse du chômage ? fake news ...

     


    votre commentaire
  • Mais gelée blanche sur les toits et les voitures !
    La Jacquerie jaune continue
    Même si Macrounet tente de l'écraser en douce
    avec ses débats infinis qui ne déboucheront sur rien
    ou, dans quelques temps, sur des gilets verts de rage !
    Bon samedi !
    La démocratie de l'argent est un lifting de dictature.
    Salim Boudiaf

    Un ciel toujours bleu .....


    votre commentaire
  • En montant ma rue pour promener le Bidule,
    j'ai senti les effluves d'un mimosa au loin ...
    J'aurai pu sortir sans veste tant il faisait chaud ...
    Mais méfiance ...
    Belle soirée !
    Un parfum me guide
    longtemps avant de les voir.
    Flot de pompons jaunes !
    Jill-Bill

    Une journée prodigieuse ...

     


    votre commentaire
  • Les yeux bandés ....


    Nous traversons le présent les yeux bandés.
    Tout au plus pouvons-nous pressentir et deviner
    ce que nous sommes en train de vivre.
    Plus tard seulement,
    quand est dénoué le bandeau
    et que nous examinons le passé,
    nous nous rendons compte de ce que nous avons vécu
    et nous en comprenons le sens.
    Milan Kundera


    votre commentaire
  • Un feu précieux ...


    je n'ai pas de sang à vous offrir,
    Mais, dans mes veines resplendit
    Un feu précieux…
    Permettez-moi de vous transmettre cette flamme
    Qui a blanchi les cimes en mon sommeil.
    Une offrande, qui sera bonheur dans votre propre chair,
    Et, qui vaut mieux que le vide…
    De toutes les nuits d'amour.
    Les jours s'efforceront à tourner les pages
    Et pas à pas, j'aimerai jusqu'à la terre
    Qui repose sous vos pieds.
    Ainsi, nous partagerons la poussière des chemins,
    En déshabillant nos rêves, de leur vêt de rose.
    Frantz Massouf


    votre commentaire
  • Il n'y a pas d'ailleurs ...


        Il n'y a pas d'ailleurs, la vraie vie est ici.
        La vraie vie c'est les nuages qui nous fuient,
        l'amour qui nous néglige,
         les soleils à contretemps et les ciels à moitié dépolis.
        C'est les ongles rongés dans les salles d'attente combles,
        et vouloir le plein jour au milieu de la nuit.
        La vraie vie, c'est d'ignorer l'avenir, d'oublier le passé,
        de passer à travers le présent trop friable
        sans pouvoir en garder une miette.
        La vraie vie, cette corvée, c'est du plein et du vide,
        des plages de silence, des parasites et des interférences,
        et parfois le miracle ordinaire d'une joie pure.
        Marie-Anne Bruch


    votre commentaire