• « La photographie, c’est l’une de mes premières passions », révèle Bo Wen Huang. Le photographe Taïwanais a commencé dans le domaine il y a plus de dix ans, afin de « capturer les magnifiques paysages naturels que je découvrais lors de mes randonnées ». Au fil du temps, il élargi ses sujets photographiques à tout ce qui l’intéresse et réalise des clichés uniques empreints d’une magie singulière. À l’image de cette série nommée  « Taiwanese temples ». « Ces photos ont été faites en fin de journée, alors que je me baladais autour de chez moi. J’ai trouvé ce temple qui se trouvait à proximité. Après le coucher du soleil, l’atmosphère bleutée contrastait fortement avec les lanternes lumineuses de couleurs chaudes. Cette scène m’a époustouflé et c’est comme cela que j’ai commencé à vouloir capturer différents temples dans la lumière du soir ».
    http://www.fubiz.net/2019/04/19/taiwanese-temples-at-night-by-bo-wen-huang/

     

    Les temples de Ta£iwan by night ...


    votre commentaire
  •  Pour moi, dessiner, ça a toujours été une méthode d’exploration de soi et d’un tout autre monde », révèle Josh Sessoms. Cet artiste autodidacte réalise des peintures et dessins uniques empreints de mystère, de spiritualité, de symbolisme rituel et de récits culturels thématiques. « Ces dernières années, j’ai incorporé des éléments symboliques Africains et Caribéens dans mes œuvres. L’Ouest Africain à une influence dans l’ensembles des Caraïbes, ce qui suggère un dialogue historique et culturel harmonieux entre ces deux régions. Beaucoup de mes dessins sont des hommages à des divinités Africaines et des traditions cérémonielles. Tandis que d’autres incluent des aspects de récits historiques et de divination ».
    http://www.fubiz.net/2019/04/18/african-cultural-inspired-drawings-by-josh-sessoms/

     

    Le monde de Josh ...


    votre commentaire
  • J'adôôôôre le samedi ...

    Je regarde les télés de marde que sont BFM ou C News et je me dis qu'il suffit d'un seul neurone en marche pour comprendre ce qui se passe.
    Nous avions les gilets jaunes ... bon c'était folklo ... des gueux qui faisaient kermesse ... puis il sont montés à Paris et ils ont fait une grande kermesse sur les champs commerciaux luxueux elyséens ...

    Nous avons toujours le gilet jaune gentil, il marche en chantant sans emmerder personne, nous avons le vilain gilet jaune radicalisé qui se mélange aux horribles black blocs ...
    Mais quels clichés.

    Un journaliste disait qu'au 1er mai 2017, les blacks blocs avaient fait beaucoup de mal mais combien étaient en prison ? combien avaient eu d'ennuis ?
    Mais la drogue ... la vente est interdite en France, je crois, or les dealers sont à tous les coins de rue, devant les écoles, quand ils ne sont pas dedans et on fait quelque chose contre eux ? NON !
    Hier, dans la foule jaune, il y avait un drapeau algérien ... c'est drôle cette population ne se mélange pas à nos colères, elle attend un tournant religieux ?

    Alors je blackbloque mais je ne deale pas ...

    Casser une vitrine de banque ou rendre addict un adolescent à vie, je sais faire la différence.
    J'ai encore mon bon neurone qui fonctionne.

    Macron me ferait presque pitié ... Bonne Messe au Touquet !

     

    Edito de Joie ...


    votre commentaire
  • Quand brûle un toit de cathédrale

    Par Théophraste R.

    J’ai glissé dans ce texte inspiré par les médias, quelques franches réflexions du petit peuple de la rue qui aime les poutres de chêne, mais pas au-delà du raisonnable. Saurez-vous les retrouver ?

     Spectacle de la désolation, immense tristesse, je m’en balec, les mots impuissants, consternation, le monde entier saisi d’effroi, sidération, font chier ils parlent plus que de ça, désarroi, douleur, triste réalité, je dors dans ma voiture, fureur des flammes, ce n’est jamais que de la pierre et du bois ça devrait passer après les éborgnés, la toiture livrée au brasier furieux. Horreur ! Cathédrale suppliciée. Un symbole détruit, Macron y est allé faire son cinéma, le cœur martyr de la Capitale prisonnier des flammes, spectacle d’épouvante, putain tout le monde est catho, maintenant, injustifiable malheur, ça m’en touche une sans faire bouger l’autre, cruelle injustice, notre destin profond réduit en cendre, ma voisine fait les poubelles pour trouver à manger, sans le toit de Notre-Dame Paris n’est plus Paris, ce sont des ouvriers Gilets jaunes qui rebâtiront pas les costumés pleureurs, spiritualité, au-delà des croyances, peine incommensurable, on aurait dit un bûcher de l’Inquisition, union nationale, communion de toute une nation, et Dieu qui ne s’est pas sorti les doigts du cul pendant que la flèche tombait, âme, affliction, jour funeste.

    La France en deuil, je reprends deux fois des moules, Notre-Dame c’est notre histoire qui brûle ! Vos gueules, merde, j’entends plus les pauvres crier sous les matraques !

    Théophraste R.
    Auteur du pamphlet iconoclaste et mécréant (en cours d’écriture) : « Un toit de moins à Paris, aucune incidence sur le nombre de pauvres qui dorment dans la rue » et de l’article (à paraître) : « Le jour où Pinault et Arnaud ont dit à Gavroche : Tire-toi, j’ai déjà donné ».

    Note : Attention, Théo, tu joues avec le feu...

    legrandsoir.info
    Atermonde-sans-frontières

     Ils veulent bien reconstruire mais avec un salaire qui les fasse bien vivre pas survivre ...

    Il est revenu le temps des cathédrales ...

     


    votre commentaire
  • Mais fenêtres ouvertes,
    Oiseaux qui chantent,
    Fleurs qui embaument ...
    Le bonheur quoi !
    Belle journée à Vous !
    Dimanche de Pâques
    Premiers tintements de cloches
    Courir au jardin
    Micheline Boland

    Petits nuages blancs dans mon ciel de Pâques ...


    votre commentaire
  • Je parle du temps, un bijou ...
    Pour ce qui est des gilets jaunes, je me demande ce qui pourrait les arrêter ...
    Bonne soirée !
    Mais notre règne arrivera
    Quand votre règne finira.
    Alors nous tisserons le linceul du vieux monde
    Car on entend déjà la révolte qui gronde !
    Aristide BRUANT (1851-1925)

    Un magnifique samedi ...

     


    votre commentaire
  • Une femme ...


    Quand une femme est la douceur et le trouble,
    l'amusement et la gravité,
    la nouveauté et la mémoire,
    le voyage et la demeure…
    Quel homme digne de ce nom
    refuse ce miracle
    et choisit de fuir
    en invoquant l'inconfort d'aimer ?
    Érik Orsenna


    votre commentaire
  • Trouver le bon archet ...


    Certains êtres restaient
    comme d'admirables violons,
    éternellement enfermés dans leur boite,
    faute de quelqu'un
    qui sût en jouer.
    Romain Rolland


    votre commentaire
  • L'idée d'un poème ...


     J’ai l’idée d’un poème
    qui changerait l’abord
    du jour qui commence

    Qui te ferait sentir
    le rayon de lumière
    frappant la feuille tombée

    Qui te rappellerait
    d’une suspension de l’air
    la beauté qui se cache

    Dans ce tumulte-là.
    Stéphane Bataillon


    votre commentaire
  • Androcymbium volutare
    synonyme: Colchicum volutare graines

    Androcymbium volutare, originaire d'Afrique australe, avec des feuilles linéaires et des conseils en spirale. Les fleurs sont cachés dans de grandes bractées vert pâle.

    Je n'ai pas trouvé beaucoup de renseignements mais elle est si originale, je partage.
    https://wenbochenphoto.tumblr.com/post/183935277285/this-is-the-only-curly-colchicum-i-know-colchicum

     

    Une plante tirebouchonnante ...


    votre commentaire