• Par Thierry Fabre

    S’il siège au Conseil Constitutionnel, le Président sortant ajoutera 11.500 euros net par mois aux 6.000 euros versés aux anciens chefs de l’État. Sans compter les multiples autres avantages en nature.

    Nicolas Sarkozy ne sera pas dans le besoin. Quelle que soit sa décision sur la suite de sa carrière politique, il va bénéficier des avantages octroyés par la République aux anciens chefs d’État. D’abord, il percevra une indemnité de 6.000 euros brut, accordée à tous les "ex", quelle que soit la durée de leur séjour à l’Élysée. Ensuite, il pourra siéger au Conseil Constitutionnel, en tant qu’ancien Président et percevoir, à ce titre, une indemnité de 11.500 euros net par mois.

    François Hollande a certes promis de supprimer cette disposition qui permet aux anciens Présidents d’être nommés à vie dans cette institution, mais si elle est approuvée par le Parlement, cette remise en cause ne devrait pas avoir de caractère rétroactif. Par ailleurs, l’État accorde à ses anciens présidents des primes de "sujétion spéciale", pour "compenser les contraintes subies dans l’exercice des fonctions (sic)" dont on ne connaît pas le montant.

    Voyages gratuits et illimités en classe affaires sur Air France

    Surtout, il leur offre toute une série d’avantages matériels, détaillés dans une "décision" signée par Laurent Fabius, en 1985, lorsqu’il était Premier ministre de François Mitterrand. Un appartement de fonction "meublé et équipé", deux fonctionnaires de la police nationale pour assurer leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et pas moins de sept collaborateurs (un chef de cabinet, deux assistants, un fonctionnaire des archives nationales et trois secrétaires).

    En plus, Nicolas Sarkozy pourra voyager gratuitement, grâce à deux cartes de circulation illimitées, l’une sur Air France, en classe affaires, l’autre à la SNCF première classe. Enfin, lorsqu’ils se déplacent à l’étranger, les anciens chefs de l’État sont accueillis par l’ambassadeur de France, qui doit faciliter leur séjour et assurer "leur hébergement dans les résidences de l’ambassadeur ou des consuls".

    Pour l’État, la facture de ces nombreux avantages est salée : La charge financière - que personne ne connaît compte tenu de la dispersion des financements - peut être estimée à 1,5 million par an et par ancien président, souligne le député René Dosière dans son livre "L’argent de l’État" (Seuil).

    challenges.fr
    Altermonde-sans-Frontières


    votre commentaire
  • Alain Juppé ne se présentera pas aux législatives contrairement à ce qu’il annonçait il y a quelques mois.

    Cela n’a évidemment rien à voir avec le fait que dimanche dernier, Hollande a battu Sarkozy (57,18 % de suffrages) dans sa bonne vieille ville de Bordeaux. Le combattant Juppé n’est pas comme ça. La preuve ? Il exhorte ses troupes à aller au combat en juin prochain : « Il faut que l’UMP se mette tout de suite en ordre de bataille », claironne-t-il. Je ne sais pas vous, mais moi ça me rappelle la chanson de Brassens : « Les saint-jean-bouche-d’or qui prêchent le martyre/Le plus souvent, d’ailleurs, s’attardent ici-bas. »

    Juppé veut bien mourir pour ses idées, mais de mort lente !…

    Bruno Testa
    for lunion.presse.fr
    Altermonde-sans-frontières


    votre commentaire
  • J'avais sauté, puis, au dernier moment, une main s'était tendue et m'avait rattrapé dans les airs. Ce quelque chose est ce que je définis comme l'amour. Il est la seule chose qui puisse empêcher un homme de tomber, assez puissant pour annuler les lois de la gravité. "
     Paul Auster

    mains.jpg


    votre commentaire
  • baiser-copie-1.jpg

    Un baiser apaise la faim, la soif. On y dort. On y habite. On y oublie.
    Jacques Audiberti


    votre commentaire
  • sake.jpg

    Alcool et silence abreuvés
    le bleu du ciel s'étire... c'est l'aube.


    Un chien en bas s'étouffe et meurt
    je n'entends plus les bruits errer
    le lit bascule comme un dealer
    de songes amers désespéré

    Au loin le printemps capricieux
    fait gicler ses rayons criards
    déjà leurs pénis audacieux
    déversent sur mes draps hagards

    quelques lueurs divines
    baisant avec paresse
    mon corps de ballerine
    et mes matins d'ivresse...
    Hélène


    votre commentaire
  • Ce qui suit  est un couteau de poche suisse anti-ennui !!! créé par le designer israëlien David  Suhami c'est un drôle de mélange entre le cutter traditionnel suisse et un safari dans la jungle exotique. David a créé un "couteau de poche des animaux». Il  tourne cet objet commun en girafes,  antilopes et rhinocéros. Fabriqué en acier inox et bois Tabebuia, il permet de créer jusqu'à 81 combinaisons différentes.

    02--Small-.jpg


    votre commentaire
  • Vous êtes méfiants et vous voulez savoir qui vient dîner ce soir, donc vous avez collé un  oeilleton à votre porte d'entrée. Mais de l'intérieur c'est tristounet ... qu'à cela ne tienne ... vous achetez ces petites choses et vous regarderez l'intrus avec le sourire !

    stickers-deco-porte-1-528x367.jpg

     


    votre commentaire
  •  

    Daryl Cagle
    S.V.P....ne tirez pas la chasse d'eau !!!

    Rick McKee
    La France a un  nouveau President.

    Manny Francisco

    Les americains ne savent pas manger... ils dévorent ... le monde !!! 

     


    votre commentaire
  • Tea Tanic lol
    Les sachets de thé ne sont pas livrés avec ...

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket


    votre commentaire
  • Zhang Jie est né en 1980 à Chonqing, dans le sud-ouest de la Chine.

    Par sont talent elle a été acceptée dans de grandes académies en Chine.
    Les peintures Zhang Jie sont maintenant  reconnues en Chine et à l'étranger. Elle est certainement l'un des meilleurs jeunes talents de la Chine . Ses peintures sont en constante évolution comme l'artiste elle-même se remet en question et mûrit.

     

     

     

     

     


    votre commentaire