• Esquicher, ça veut dire serrer, comprimer, écraser, écrabouiller et par extension, faire des efforts, se forcer.

    D'un côté, on peut esquicher un citron et d'un autre on peut se faire se retrouver esquichés comme des sardines dans le bus à la sortie des bureaux. Un coup à se faire esquicher les agassins (les pieds) !
    Quand on est légèrement constipé par manque de pastaga, on peut aussi s'esquicher 20 bonnes minutes avant de poser sa pêche ...
    Issu de ce verbe, on a aussi un esquichon, c'est à dire un individu de petite taille, un avorton, que sa mère, la pôôôôvre ... elle a pris à peine 7 kilos pendant sa grossesse ... même qu'on a cru qu'elle avait des gaz ...

    sardines


    1 commentaire
  • L'Héliconia ou Balisier est une plante tropicale totalement indaptée à la culture en pleine terre en France métropolitaine car elle meurt sous les +10°C et commence à souffrir dans son feuillage sous les +15°C. Elle est néanmoins très cultivable en pot dans une véranda ou une serre chaude pourvu que l'atmosphère y soit humide.balisier
    L'Héliconia nécessitera un pot de grande taille car elle pousse sur un rhizome important. Elle peut atteindre plus de 2 mètres de hauteur, son port est assez dressé et ses très longues feuilles vert foncé parfois rayé de jaune selon le cultivar sont très décoratives.
    Son véritable intérêt reste toutefois sa longue floraison qui peut s'étaler toute l'année. Les petites fleurs vertes ou jaunes, insignifiantes, sont entourées de magnifiques bractées alliant le rouge au jaune ou à l'orangé, en forme de bec pointu et recourbé.balisier fleur
    La plante demande une lumière légèrement tamisée car originaire des sous-bois d'Amérique centrale. Il lui faut un sol riche et humifère, une atmosphère humide ou au moins d'importants bassinages d'eau tiède et une chaleur constante supérieure à 20° ou 25°C toute l'année.
    Les cultivars et espèces de balisiers sont très nombreux, le choix est pléthorique.


    1 commentaire
  • Angel Boligan







     


    votre commentaire
  • Antoine Helbert

    L’illustrateur français Antoine Helbert peint des tableaux, fait des illustrations pour les livres et participe à la création publicitaire. Les travaux d’Antoine sont originaux, vifs et un peu surréalistes.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • BON ANNIVERSAIRE à ...

    Francisco de Goya peindrait à la lueur de ses 266 bougies, Paul Verlaine ferait une galante fête pour ses 168 ans, Vincent Van Gogh arroserait ses 159 années, Melanie Klein occuperait le divan de ses 130 ans et Jean-Claude Brialy vérifierait que tous ses amis seraient présents pour ses 79 années.

    Brialy

    Robert Badinter sera coupable d'avoir vécu 84 ans, Warren Beatty baisera forcément pour étrenner sa 75ème bougie, Eric Clapton grattera les cordes de ses 67 ans, Richard Gotainer caressera le youki de ses 64 années, Tracy Chapman parlera de révolution pour ses  48 ans, Céline Dion fera un gâteau show pour fêter ses 44 années et Norah Jones (Geetali Norah Jones-Shankar) en célèbrera 33.

    chapman

     


    1 commentaire
  • "Souvent, la Saint-Amédée est de mars la plus belle journée."
    L'année prochaine, il sera inutile de mettre un 31 mars, alors. Ainsi, nous finirons le mois en beauté garantie.

    "Mars est comme la romance, il finit comme il commence."
    Mars pourra donc dire : "Je finis comme Amédée but".



    1 commentaire
  • hollande.PNG François Hollande est en train de se prendre la vague Mélenchon sous son pédalo, ce qui ne rassure guère certains hiérarques du PS tel Fabius qui préconise d’endiguer la montée du Front de Gauche.

    Les autres cherchent à se rassurer comme ils peuvent. « C’est un ami ! », disent-ils. « Il votera pour nous au second tour ! » Ce n’est pas faux. Mais il faut parfois se méfier de ses amis. Car Mélenchon ressemble beaucoup à l’ours « à demi léché » de la fable qui veut par gentillesse vous débarrasser d’une mouche sur le nez et pour ce faire vous lance « avec roideur » un pavé sur la tête.

    Conclusion de La Fontaine : « Rien n’est si dangereux qu’un ignorant ami ; Mieux vaudrait un sage ennemi. » mélanchon

    Bruno Testa
    for lunion.presse.fr
    Altermonde-sans-frontières


    votre commentaire
  • Le point tournant de l'évolution personnelle se trouve alors que l'on découvre la force qui se trouve en nous et qui survit à toutes les blessures.
    Max Lerner

    oeil.jpg


    votre commentaire
  • indien.PNG

    J'ai beaucoup plus de respect pour un Guerrier qui protège la Vie - pour nous, pour nos enfants, nos petits enfants et pour les générations futures - que pour une civilisation superficielle et ses intérêts personnels!
     Pendant que les magazines et les chaînes de télévision parlent de la vie des célébrités, .... le Chef de la Tribu des Kayapo a reçu la pire nouvelle de sa vie : Dilma, la présidente du Brésil, a donné son approbation pour la construction d'une énorme centrale hydroélectrique (la 3ème plus grandes au monde).
    C'est la sentence de mort pour tous les peuples vivant prêt du fleuve, car le barrage inondera environ 400 000 hectares de forêt. Plus de 40 000 Indiens devront trouver de nouveaux endroits où vivre. La destruction de l'habitat naturel, la déforestation et la disparition de plusieurs espèces sont des faits!!!
    Ce qui me retourne l'estomac, me fait honte de faire partie de cette culture occidentale, est la réaction du Chef de Tribu des Kayapo lorsqu'il apprend la décision - son geste d'impuissance devant l'avance du progrès du capitalisme, une civilisation moderne qui n'a aucun respect pour les cultures différentes de la leur...
    Mais nous savons qu'une image vaut mille mots, et montre le véritable prix à payer pour la "qualité de vie" de nos bourgeois
    Lien du site officiel Raoni se bat: http://raoni.fr/signature-petition-1.php  
    Habituellement, lorsqu'il se passe des monstruosités dans le monde, Avaaz m'envoie une demande de signature pour une pétition. 
    Mais là, rien. Vous me direz qu'il ne s'agit que de 40 000 indiens. Evidemment, à côté de millions de personnes, ce n'est rien. Et pourtant ! Ces indiens sont les derniers de civilisations anciennes, leur mode de vie diffère profondèment des nôtres et sont ancrés dans des valeurs que nous méprisons parfois, nous qui sommes si fiers de produire, fiers d'avoir de l'argent, fiers de progrès dont on se demande si nous avons vraiment raison d'en tirer un orgueil quelconque. Eux vivent encore simplement, ne connaissent pas les smart phones ou autre gadget indispensable mais leur vie est harmonieuse, dans une nature jusque là préservée. Et au nom de quoi va t-on leur enlever cela, les obligeant à partir, changer radicalement de mode de vie. Est-ce à dire qu'il n'y a plus dans notre monde de place pour ceux qui vivent différemment, que tout doit être aplani, que chacun, au nom de la mondialisation, doit perdre son identité, sa façon de vivre. 
    Je vous en prie, si cela vous indigne, copiez le texte ci-dessus et faites-le parvenir à tous ceux que vous connaissez ou cliquer sur le lien.
     


    votre commentaire
  • corps.jpg

    Frotte ton corps contre le mien,
    Il sera bouche brûlante.
    Mon fascinant, mon turion,
    Tu m'habites de ta chaude présence,
    Le nid s'éveille effervescence...

    Alors, je me lève ouragan,
    La tête enfouie dans l'arc des jambes,
    Pour apaiser une bête furieuse.
    Tu fais en moi crier la sève.
    La jaillissante, vivant sans trêve...

    Ton odeur m'habite comme un fauve,
    Mon nid rêve de meurtrissures.
    Mes hanches éveillent d'étranges lueurs,
    Mes cuisses s'illuminent à ta joie !

    Je suis la soif du lœss sur les doux rivages.
    Le tonnerre bridé espérant son orage.
    L'attente fascinée du bourgeon sous la sève.
    Un corps amoureux, ta bête, la joie de tes mains.


    ©
    Brigitte Egger




    votre commentaire