• On nous demande toujours de choisir :
    - Boire ou conduire
    - guitare ou naviguer
    - Manger ou jouer ...
    stop ... je vous propose les deux ...je jouer en cuisinant ... et de manger en jouant !

    rubicub.jpg


    votre commentaire
  • Nous devions nous marier dans l'année, nous devions donc trouver un logement. Nous étions très jeunes, nous avions un emploi, mais bon, nous débutions dans la vie, il n'y avait pas toutes ces agences de maintenant. C'était un peu du bouche à oreilles. Une amie de mes futurs beaux-parents ... nous avait trouvé un appartement rue Jean-Jacques Rousseau, c'est une grande artère du centre ville de Nantes, déjà aller habiter en ville ... pour moi c'était dur. Bref, un bon quartier quand même. Nous voilà partis. Nous trouvons la porte imposante, ce sont de beaux immeubles "de rapport" un tantinet anciens ... nous commençons l'ascension de l'escalier ... en granit ... à un étage, une fenêtre est ouverte, je regarde, c'est l'arrière cour ... comme sur la photo, sinistre ... je me suis mise à pleurer et nous sommes redescendus en courant. De bouche à oreilles nous avons appris que des appartements se vendaient dans un immeuble en construction, dans le bourg, nous sommes allés voir ... c'était clair, ouvert sur le ciel ... nous avons acheté. Nous y avons vécu 5 ans, je n'ai jamais supporté la promiscuité et le bruit des immeubles ... il faut dire qu'à l'époque, l'isolation ... laissait à redire ...
     arriere-cour.jpg

    votre commentaire
  • Nous avions une chatte comme celle-ci, enfin, c'était plutôt elle qui nous avait.
    Nous l'avions trouvée traînant dans notre jardin, maigre, efflanquée, jeune et sauvage. Elle ne se laissait pas approcher, mais acceptait nos gamelles pleines de nourriture.
    Comme le temps se gâtait, nous lui avions installé un genre de niche au fond du jardin, avec une couverture, le problème c'était que tous les chats du quartier venaient arroser la niche et que ça devenait intenable. Suppression de niche. Tentative d'entrer dans le garage. Vous connaissez les animaux, c'est comme les enfants, vous donnez un doigt, vous cédez jusqu'au coude. Donc Moumoune nous avait adoptés. Nous avions une maison toute en hauteur et la pièce la plus chaude était la plus haute, bien sûr, la mezzanine. Elle se couchait en face de notre divan, puis tout à coup, une envie de se faire caresser, elle sautait sur nos genoux, restait 10 minutes, ronronnait à souhait puis repartait sur son fauteuil.
    Mais nous avons déménagé, trois fois nous l'avons emmenée, trois fois elle est retournée dans l'ancienne maison, qui n'était pas très loin, mais avec route dangereuse. La dernier fois, je l'ai prise dans mes bras et là, je l'ai emmenée à pied, elle avait peur, elle était accrochée à moi, c'était fou. Elle s'est terrée dans notre chambre, sous notre lit, sortait peu, puis un jour elle n'est pas revenue.... les chats disparaissaient dans ce quartier.
    Ca m'a fait mal de ne pas savoir comment elle avait fini sa vie, j'imaginais les pires choses ...
    Nous n'avons jamais eu d'autres chats depuis. Je nourris et protège les oiseaux du quartier, c'est bien assez de ceux qui rodent ...
    moumoune.jpg
     

    votre commentaire
  • eau-gazeifiee.jpg... est parisienne, mais possible qu'un jour vous en aurez une près de chez vous !
    Cette inédite source publique distribue, gratuitement depuis hier, de l'eau gazeuse dans le jardin de Reuilly (XIIème), au pied de la promenade plantée.
    Accessible aux heures d'ouverture du parc, le kiosque "La Pétillante" propose trois versions d'eau, la plate classique, la plate rafraîchie et la gazéifiée.
    Ce concept, copié des italiens, a pour finalité de redonner envie aux parisiens de boire l'eau du robinet, dixit la Mairie de Paris qui, possiblement, surfe sur la
     mode des fontaines à soda.
    Par deux fois cet été, je suis revenue bredouille car la pompe italienne a pris son temps, calore oblige, pour venir s'installer dans la capitale.   Mais foi de squaw, j'irai coincer la bulle publiquement !

     

     


    votre commentaire
  • Il y un temps pour faire
    Il y a un temps pour ne rien faire.
    Il est toujours un geste arrêté pour passer à l’autre geste.
    S’arrêter, c’est apprendre ou se laisser apprendre où aller.
    On ne va jamais nulle part, car les voyages sont tous les voyages vers nous.
    Un moi à la fois.
    La Terre est semée de fous affolés. Et ils veulent faire de vous des fous affolés.
    Il est un temps pour faire.
    Mais le calme montre la mer dans la réflexion. Le meilleur miroir est arrêté, figé, comme une glace…
    Alors, ne nous énervons pas.
    Les fleurs n’ont pas peur. Elles reviennent et poussent partout.
    Votre vie n’est qu’un endroit.
    Mourir n’est que déménager.
    Sans emmener de meubles…
    Pour les dieux que nous sommes, le plaisir est de voyager et de meubler.
    Gaëtan Pelletier

    calme-copie-1.jpg

     

     


    votre commentaire
  • J'ai fait toute ma scolarité dans une école catholique ... chez les coinques, comme on disait, chez les bonnes soeurs. J'avoue ne pas le regretter, mon père en était en fort en courroux mais ma mère, qui n'avait rien de religieux, m'y trouvait très bien.
    Nous avions un curé que tout le monde appelait Robic, car il allait partout en vélo et lui ressemblait. Il ne s'occupait pas des grenouilles de bénitier. Quand l'année de notre communion solennelle est arrivée, il nous a fait passer un concours. Je fus la première ... zut ... première dans la procession et ma famille au premier rang de l'église. Les grenouilles sont venues voir Robic et lui ont dit que ce n'était pas possible, nous ne pratiquions pas. "Elle est la première, point barre"
    Je suppose que ma mère a dû emprunter la robe de communiante à une autre famille mais elle m'avait fait faire un diadème et une petite bourse, comme sur la photo, en tissu d'une finesse .. organdi ? Nous étions si jolies en petites mariées innocentes. Je suppose que ma mère a dû donner le diadème et la bourse à une autre famille, j'aimerais bien les avoir encore, j'en ai un si joli souvenir.
    communiante.jpg
     

    votre commentaire
  • En avril 2011, la France, sur instruction du ministère de la Culture et de la Communication, a inscrit la corrida au titre des biens immatériels de son patrimoine. Peu avant, le 13 juillet 2010, une soixantaine de députés de tous horizons déposaient une proposition de loi revoyant l’article « visant à punir les sévices graves envers les animaux domestiques, apprivoisés, ou tenus en captivité, sans exception ».
    Rendons-lui la fierté et la vie !

    toro.jpg


    votre commentaire
  • Il y a bien des années, ma meilleure amie m'entraînait énormément dans les trucs bricolage ... j'ai fait de tout avec elle, j'adorais sa compagnie (elle est décédée maintenant) mais tous ces groupes de femmes caquetantes me pompaient un peu. Un jour elle voulut m'initier au carton. Nous sommes parties dans un village voisin, une vingtaine de kilomètres et nous voilà avec des morceaux de cartons, aussi durs que du bois, des cutters et de l'huile de coude ... Je ne me souviens pas trop ce que nous avions fabriqué, genre boite à mouchoirs, parce que j'ai dû le donner à une de mes filles. Je me suis bien promis de ne pas recommencer, il fallait une force de cheval ...
    Le carton est devenu matériau noble. On en fait des meubles et de très originaux et jolis, des cadres ... je trouve qu'il y a vraiment des gens qui sont des artistes ...
    Nous avions, à Rezé accueil, une femme qui excellait en tout et qui nous a fait faire de ces trucs ... dont une couronne de table pour Noël, en nouilles dorées ... nous retrouvions nos âmes d'enfants ...
    cadre-carton--Small-.jpg
     

    votre commentaire
  • Quand on veut écrire sur les femmes, il faut tremper sa plume dans l'arc-en-ciel et secouer sur sa ligne la poussière des ailes du papillon.
    Denis Diderot

    arc-en-ciel.PNG


    votre commentaire
  • amour.jpg

    Une femme m’attend
    Une femme m’attend, elle contient tout, rien n’y manque;
    Mais tout manquerait, si le sexe n’y était pas, et si pas
    la sève de l’homme qu’il faut. Le sexe contient tout, corps, âmes,
    Idées, preuves, puretés, délicatesses, fins, diffusions,
    Chants, commandements, santé, orgueil, le mystère de la maternité,
    le lait séminal, Tous espoirs, bienfaisances, dispensations,
    toutes passions, amours, beautés, délices de la terre,
    Tous gouvernements, juges, dieux, conducteurs de la terre,
    C’est dans le sexe, comme autant de facultés du sexe, et toutes
    ses raisons d’être.

    Sans doute, l’homme, tel que je l’aime, sait et avoue les délices
    de son sexe, Sans doute, la femme, telle que je l’aime, sait et
    avoue les délices du sien.

    Ainsi, je n’ai que faire des femmes insensibles,
    Je veux aller avec celle qui m’attend, avec ces femmes qui ont le sang
    chaud et peuvent me faire face, Je vois qu’elles me comprennent et
    ne se détournent pas.
    Walt Whitman (extrait)


    votre commentaire