• oreiller.jpg

    Cuisse de femme est douce chose
    Plus douce au toucher que velours soyeux
    Et plus rose aux yeux
    Que pétales de roses:
    Cuisse de femme est douce chose.

    Ni oreiller de duvet d'oie
    Ni lit de laine molle garni,
    Ni vieux fauteuil couvert de soie,
    Ni chaise à porteurs d'autrefois,
    Ni coussins de satin mauve,
    Ni le trône du prince de Bohême,
    Ni même,
    Je crois,
    Le carrosse de Louis Quatorze,
    Ne valent si précieux nid :
    Cuisse de femme est douce chose
    Et tour à tour délice de pauvre
    Ou joie de roi.

    Tristan klingsor


    votre commentaire
  • Z.PNG

    Comme Zoë ?

    Si, si je vous assure, je vais trouver !!!
    Zoé la ziza aime le zizi

    zzzzzzzzzzzz ze l'aime z'aussi
    z 'aime zoé zzzzzzzz
    zzzzzzzla belle zoé
    aux cheveux dorés
    zacré dopage que je sois z'une mouche.
    Philippe Juzan


    votre commentaire
  • Vous voulez séduire une dame qui vous a laissé entendre qu'un homme imberbe ne l'émoustillera pas ?
    Une urgence ?
    N'ayez pas peur ...

    moustaches.jpg


    votre commentaire
  • Nathalie Mulero-Fougeras
    est née en 1970 à Lyon.
    Issue d'une lignée de 5 générations d'artistes, elle découvre la peinture dans l'atelier de sa mère.
    A 19 ans, elle s'installe quelques années à Paris pour étudier l'histoire de l'art, la restauration de peintures anciennes, le pastel et la peinture.
    Aujourd'hui, elle vit dans le sud de la France avec son mari et son chat Sayuri.
    Sa peinture (en quelques mots) : Graphique, monochrome, figurative, contemporaine, féminine, Féministe ?!, poétique, habitée...
    Elle aime (en quelques mots) : L'Asie, la culture gothique, les mangas, le noir, le blanc, le rouge, le cinéma de Tim Burton, les romans policiers, sa famille, la musique métal, le romantisme, les fleurs, les papillons, sa chatte Sayuri, le chocolat...
    web.

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  Hans Kruse

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Il fut un temps, au temps des grandes expositions universelles, où on déplaçait des ethnies lointaines que l'on parquait comme des animaux, c'est bien connu, elles n'avaient pas d'âme, c'était juste un "bétail" original qui déplaçait l'européen blanc. Bon, on a touvé d'autres formes, des défilés ethniques ... ça fait voyager en restant dans son village ...
    Le noir parqué ne faisant plus recette ... les superbes félins étant sortis de leurs cages pour se fondre dans les herbes de nos fausses savanes, reste le Panda ... La Chine en prête deux à un petit Zoo de province qui va se faire des c******* en or sur celles de Rondouillard, c'est le nom du garçon, Joyeuse ... tiens c'est drole, étant le prénom de la dame ... Allez, dépaysez-vous, enchinoisez-vous ... la grande muraille est au zoo de Beauval, c'est du côté des chateaux de la Loire .... Bon, si, en plus, vous voulez voir Rondouillard faire sa cour à Joyeuse, lancez-lui du viagra en douce, le panda est sexuellement paresseux ... il tape sur des bambous et ça lui va bien ...

    beauval-dans-le-loir-et-cher.jpg


    votre commentaire
  • Le sel de Guérande, produit dans l’ouest de la France, est désormais protégé et reconnu par l’Indication géographique protégée (IGP) au sein de toute l’Union européenne, a annoncé la Commission européenne.

    « La Commission européenne a ajouté une dénomination de produit agricole et alimentaire à la liste des indications géographiques protégées (IGP). Il s’agit du sel marin français de Guérande », a expliqué la Commission.

    Une récolte ancestrale

    Les marais salants de Guérande se trouvent dans les Pays de la Loire, au sud de la Bretagne, entre les embouchures de la Loire et de la Vilaine, en bordure de l’océan Atlantique.

    Récolté à la main par des paludiers, le sel de Guérande ne subit aucun lavage, aucun traitement chimique et aucune adjonction contrairement aux sels industriels raffinés.

    Il peut prendre différentes formes comme le gros sel, reconnaissable à ses gros cristaux gris, le sel fin, également nommé sel moulu et la délicate « fleur de sel », surnommé le « caviar des marais ».

    sel-de-guerande.jpg


    votre commentaire
  • Pierre Cheminade ,je connais de nom mais de loin ...a assuré aujourd'hui que "l'oligarchie" de la City et de Wall Street " est en train d'engendrer un fascisme financier".

    Il dit :

    "L'oligarchie financière de la City et de Wall Street, qui est la même qui a promu Hitler en son temps, et qui l'a aidé, s'exprime dans le monde".


    votre commentaire
  • En Provence, un pistachier est  "un cochon", un paillard, faisant  toujours des réflexions tournant autour du sexe, essayant de tripoter, de frôler, de séduire dans un but sexuel ; au mieux, c'est un coureur, un cavaleur, un dragueur, un Don Juan.

    Il semble que l'origine soit discutée. Autrefois, les pistachiers étaient des marchands de pistaches grillées qui les vendaient sur les marchés. Ce seraient donc leurs contacts favorisés avec la clientèle féminine qui serait à l'origine de leur réputation "particulière".
    Les vertus supposées de la graine de pistache venant "pimenter" le tout, d'autant que les pistachiers, à une époque où l'hygiène dentaire était peu répandue, se "parfumaient la bouche" en les mangeant enroulées dans une feuille de menthe verte.

    cochon


    1 commentaire
  • Le croton (Codiaeum) est considéré en France métropolitaine comme une plante d'intérieur. C'est un arbuste à feuillage persistant extrêmement décoratif, pouvant atteindre 3 mètres de hauteur dont la sève est laiteuse et collante, parfois irritante au contact.croton
    D'un port dressé puis s'étalant, peu ramifié, le croton fleurit à l'âge adulte, portant de petites fleurs blanches en forme de pompons de couleur ivoire.
    Le croton a besoin de lumière, de chaleur, d'humidité aérienne et d'un sol frais mais bien drainé, plutôt acide et sans arrosage d'eau trop calcaire ; préférez l'eau de pluie ou de source. Il craint les courants d'air froids et n'aime pas être déplacé. La plante a la réputation d'être fragile mais en fait, il lui faut simplement de la régularité. Une pulvérisation d'eau tiède (25°) sur le feuillage le matin est favorable à son épanouissement et à sa bonne santé. Cultivé en pot, un apport d'engrais organique est nécessaire de mars à octobre.flowers croton
    De nombreux cultivars proposent des formes et des feuilles de coloris très différents allant du vert au rouge foncé, nervurées de jaune.


    1 commentaire