• Je sais, l'été ne semble pas inciter à aller vers l'ouest ... et pourtant ... La Bretagne expose ... la Bretagne se fait bijoux et écrin pour vous attirer. A Rennes, c'est une exposition sur un photographe voyageur, Pierre de Vallombreuse, qui expose un "Homme-racines". Dans le Morbihan, ce sont toutes les jolies chapelles anciennes qui servent de salles d'exposition pour les artistes et Nantes, Nantes la belle devient folle pour un été ...

    nantes.jpg


    votre commentaire
  • PirogueInversee760_carousel_actualite.jpg

    Exposition « La loire dessus, dessous.. » : ouverture le 15 juin

    Du 15 juin au 30 septembre, Rezé accueille une exposition d’envergure « La Loire Dessus, dessous. Archéologie d’un fleuve » qui reflète 40 ans de recherches archéologiques.
    L’objectif de cette exposition - qui a déjà fait escale dans la Nièvre en 2010 et dans le Loiret en 2011 - est de valoriser les recherches archéologiques qui ont été menées sur l’ensemble du bassin de la Loire et de raconter aux visiteurs la vie de leurs ancêtres sur et autour du fleuve. Plus de 170 objets sont ainsi présentés. Les plus anciens remontent à 2 000 avant Jésus-Christ, l’Age du Bronze (parures, lames de poignards, flèches), les plus récents au début du 20e siècle (godets mécaniques pour draguer le fleuve). On trouve des amphores, des pièces de monnaies qui en disent long sur les échanges commerciaux. Des lests de filets de pêche en plomb, des gaffes qui témoignent des techniques de pêche et de navigation d’autrefois. Des objets insolites aussi comme ces claveaux qui sommeillaient dans la Loire en raison d’un naufrage alors qu’ils étaient destinés à la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans…

    Objets rezéens inédits

    Compte tenu de l’importance de ses récentes découvertes archéologiques, Rezé enrichit cette exposition d’une salle supplémentaire. Objectif : mettre en lumière des objets inédits du port antique de Ratiatum, notamment un moulage du quai révélé lors de la campagne de fouilles 2011 qui permet de prendre la mesure de son caractère monumental et donne des indications sur les techniques de construction de l’époque. Coût de l’exposition : 130 000€, financés par la Ville de Rezé, la Drac des Pays de la Loire, le Plan Loire, le Conseil général et le Conseil régional.
    Premières fouilles au 19e siècle

    L’archéologie à Rezé est une longue histoire. La Ville est partie à la conquête de son passé dans les années 1860-1870, à l’occasion de grands travaux dans le bourg historique. Depuis, les fouilles n’ont jamais cessé, révélant une ville antique importante, tournée vers le fleuve et ayant une forte activité portuaire et commerciale. Rezé a également dans son sous-sol une nécropole médiévale, une basilique paléochrétienne…
    Débutées en 1982 par l’Etat, les recherches sur Ratiatum* sont coordonnées depuis 2005 par la Ville de Rezé (création d’un service archéologique) et par l’Université de Nantes (chantier-école), avec la participation d’archéologues de l’Inrap**, le soutien financier du ministère de la Culture, du Conseil général, du Conseil régional.
    Aujourd’hui, Rezé souhaite valoriser ce patrimoine. « A ce titre, un Centre d’interprétation et d’animation du patrimoine (Ciap) va bientôt voir le jour sur le site archéologique Saint-Lupien. Cette exposition est en quelque sorte une préfiguration de ce nouvel équipement », explique Mireille Pernot, adjointe au maire en charge de la culture.
    *Nom gallo-romain de l’ancienne ville.
    ** Institut national de recherches archéologiques préventives

    Du 15 juin au 30 septembre, Espace Diderot.

    Du mardi au dimanche, de 14h à 18h.


    votre commentaire
  • Coefficient de marée de 102 et vague humaine pour la première sortie vendredi de la frégate Hermione. Elle est la réplique presque exacte du bateau qui emmena le jeune (21 ans) Marquis de La Fayette vers les États-Unis en mars 1780 pour épauler la jeune démocratie en lutte pour son indépendance.

    hermione.jpg


    votre commentaire
  • seins--Small-.jpg

    Tendres baisers tracés sur mon cou
    Doux doigts qui ont trouvé mes seins
    Tendres murmures s'échappant de mes lèvres
    Doux balancement de mes hanches
    Mots apaisants partis de mes cuisses
    Aimé je glisse à l'intérieur de ton âme
    Coeur tendre apporte la libération
    A bout de souffle
    que je sais si profond



    votre commentaire
  • Moripan ... J'en ai accidentellement commandé et ceci sans avoir aucune idée de quoi il s'agissait, car il n'était pas cher. Je savais que «pan» signifie le pain, et bien que je n'étais pas sûr de ce que "mori" voulait dire, j'ai pensé qu'il ne pouvait pas être si différent de sa sœur délicieuse, le sandwich saucisse juteuse appelé Choripan. Oh, combien je m'étais trompé. Moripan est en fait boudin enveloppé dans l'intestin de vache. Alors que le sang séché en purée et les haricots sont savoureux, l'intestin est extrêmement difficile à mâcher.
    Parrilla ou un asado argentin (BBQ typique): boudin et tripes farcies incluses! Et autres parties du boeuf que nous ignorons, mais que nous doutions qu’elles étaient des organes…

    grillades-argentines.jpg


    votre commentaire
  • L’homme réalisé ne peut pas être asservi - là est la difficulté - et il ne peut pas être emprisonné….
    Chaque génie qui a découvert quelque chose de son intériorité sera difficile à absorber ; il sera une force perturbatrice.
    Osho

    dormeur


    votre commentaire
  • belle.jpg

    Vous m'apparurent si divinement vêtue,
    Un léger sourire sur tes lèvres malicieuses,
    Votre Séduction, toujours, teintée d'impromptu,
    Ainsi je te trouvais, ô combien délicieuse.

    La légère brise dégageait vos épaules,
    Où tes boucles caressaient de fines bretelles,
    Votre cou m'appelait, pourvu que je le frôle,
    Y ai-je lu ton désir, frisson ? bagatelle ?

    Voletant par vos pas, dentelles et soieries,
    Le maintien de ta robe tenait à si peu,
    Quand ma main apposée, sagement vous sourit,
    Rêvant aux dessous que tu cachais... goût du jeu ?

    Si seulement j'avais osé vous avouer,
    Peut-être aurais je pu céder au tutoiement,
    Vos charmes embrasser, tes lèvres dénouer,
    Et transformer ce "votre ami" en "ton amant".

    François


    votre commentaire
  • L'oreille de Judas, est un champignon de couleur brun-rose à pourpré, ridé à veiné, ayant la forme d'une petite coupe pouvant parfois presque prendre l'apparence d'une oreille humaine en s'avançant avec l'âge (2 à 10 cm de diamètre), dont la face externe est de la même couleur (légèrement plus pâle) et subtilement veloutée (furfuracée). Sa chair est translucide, gélatineuse, élastique et ferme, devenant plus coriace en vieillissant. Il est quasi insipide.
    Il pousse toute l'année sur les troncs de feuillus vivants ou morts avec une prédilection pour le sureau.
    Et ça se cuisine ! Non, non, je ne veux pas vous empoisonner !
    judearp.jpg

    votre commentaire
  • Ces chaussures  inhabituelles sont les œuvres d'art du designer, basé à Paris, Pablo Reinoso. Il a utilisé les composants de chaussures classiques pour créer  des chaussures sculpturales. Dans les quatre variations suivantes il prend des sections en bois courbé et les incorpore à des chaussures d'époque(millésimées) pour créer des talons recourbés. Ou adapte des fibres végétales.
    shoes.jpg


    votre commentaire
  • hot-dog.jpg

    Appétissant ce chiot, non ?  Rassurez-vous il ne sera pas noyé sous des oignons, de la moutarde et du ketchup, même si sa température constante de 38° pourrait le définir de chien chaud.
    Le Teckel, souvent comparé à une saucisse, importé par des immigrants allemands de la fin du XIXe siècle en Amérique, aurait donné son nom au célèbre sandwich à la saucisse vendue dans la rue.
    En effet, dans les années 1890, les stands ambulants utilisés pour vendre les premiers hot-dogs étaient souvent appelés "dog-carts" pour railler l'origine douteuse des viandes. Il est facile de comprendre que les vendeurs de ce casse-croûte à la ''saucisse de chien'' aboyaient, avec humour, "delicious hot-dog" pour attirer le chaland !
    De là à dire que la saucisse de Francfort est la fricadelle des américains...
    Pour les amateurs passant par la capitale, je ne peux que leur conseiller d'aller en déguster à la mode étasunienne au Dogs café dans le quartier des halles.

     

     


    votre commentaire