• Il y a 5 ans, Hervé Cornara était décapité, et tout le monde s’en foutait !

    Publié le 20 octobre 2020 - par

    C’était le 26 juin 2015. Un chef d’entreprise, Hervé Cornara, était décapité par son salarié, Yassin Sahli, qui accrochait sa tête aux grilles d’une usine, avec des banderoles de l’État islamique. Il y avait eu la volonté de l’ensemble des médias et de la classe politique de minorer la gravité d’un tel acte. Nous avions organisé un rassemblement, place de la Bourse, le 30 juin. Les médias avaient totalement boycotté cette initiative, et nous n’étions que 150 à rendre hommage à toutes les victimes de l’islam. Deux journalistes se distingueront particulièrement, David Perrotin, qui se vantera d’avoir téléphoné tout l’après-midi pour demander l’interdiction du rassemblement, et Julien Martin, du Nouvel Observateur, qui, lui, demandera carrément aux policiers de m’arrêter !

    Ni oubli, ni pardon !
    https://ripostelaique.com/il-y-a-5-ans-herve-cornara-etait-decapite-et-tout-le-monde-sen-foutait.html

     

    A qui le tour ?


    votre commentaire
  • Il a plu tout la nuit ...
    C'est bien car j'ai jeté mes tuyaux d'arrosage ...
    Bonne journée !
    Quand le peuple sera intelligent, alors seulement le peuple sera souverain.
    Victor Hugo
    Mais les gouvernements font tout pour qu'il soit ignare et l'esprit déformé, moutonnier ...

    Le temps est gris et lourd ...


    votre commentaire
  • C'est vrai qu'avec tout ce gris ...
    Et puis la terre séchait déjà !!!
    Bonne soirée !
    C’est vrai qu’on a été battus, au fond, par quoi ?
    Par l’argent, puis des votes ethniques, essentiellement.
    Jacques Parizeau (Québec)
    C'est ce qu'on dira bientôt chez nous !!!

    Il pleut ...

     


    votre commentaire
  • Les silences ...


    Les silences parlent mieux que les mots,
    eux seuls savent dévoiler le langage secret de votre être,
    eux seuls savent dire la véritable tendresse,
    celle qui n’a pas besoin de mensonges
    pour exister ni pour être comprise.
    Valérie Valère


    votre commentaire
  • Les trois mouettes ...


    comme une percée dans l'hiver,
    vers midi,
    cris de trois mouettes hauts dans le ciel,
    comme pour fendre l'épaisse couche de nuages,
    la fissurer,
    et laisser pénétrer un rayon de lumière ;
    sans déchirure l’espoir ne passe pas
    Pierre Cressant


    votre commentaire
  • Le chardon bleu ...


    Chardon bleu sur la dune
    bleu brûlant sur la dune
    les racines dans le sable
    mais vigoureux en diable

    le chardon bleu et moi
    toute la journée nous restons
    sous ce soleil de plomb

    moi je contemple le grand tout
    lui il y est et il s’en fout
    Kenneth White


    votre commentaire
  • Il y a une raison pour laquelle Hong Kong a acquis une réputation de jungle de béton. Les gens et les gratte-ciel emballent ses rues animées. Un bâtiment géant en particulier offre un visuel étonnant de son immense population. Ses unités individuelles sont empilées les unes sur les autres et créent une tapisserie colorée et cohérente de maisons.

    Quarry Bay est un quartier densément peuplé de l'est de Hong Kong, avec de plus en plus d'espaces industriels et résidentiels ouverts chaque année, mais peut-être qu'aucun bâtiment n'est aussi condensé que le «Monster Building».
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.atlasobscura.com/places/quarry-bay-monster-building&prev=search&pto=aue

     

    Vous vous voyez vivre là-dedans ?


    votre commentaire
  • Quiconque a déjà essayé de s'abriter sous un pin le sait, les aiguilles de pin sont brillantes pour détourner les gouttes de pluie. Même sous les déluges les plus lourds les pins sont de merveilleux parapluies. Une nouvelle analyse des aiguilles de pin a révélé certains de leurs secrets hydrofuges, susceptibles de révolutionner la conception des tissus imperméables.

    Les pores se bloquent lorsque l'eau s'accumule, ce qui empêche un arbre de photosynthétiser efficacement, il est donc important de se débarrasser de l'eau pour les arbres dans les endroits pluvieux. Les forêts de pins poussent dans certains des endroits les plus humides du monde et ont perfectionné leur résistance à l'eau à la perfection au cours des millénaires.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.theguardian.com/news/2020/oct/16/how-pine-needles-can-give-us-a-lesson-in-waterproofing&prev=search&pto=aue

     

    Du tissu imperméable à l'image des aiguilles de pins ...


    votre commentaire
  • Le temps est aux circuits courts, aux produits locaux, aux bistrots d’à côté (tant qu’ils restent ouverts) et aux amis proches. Ceux avec qui on aime régulièrement plonger nos humeurs dans des potions magiques aux délicates senteurs houblonnées. Un peu de chaleur humaine distillée de plus en plus souvent par des brasseries artisanales bien de chez nous, enfin surtout de chez vous en fait. (Topito)

    2  - Strasbourg ...

    Strasbourg ne rime heureusement pas seulement avec Kronenbourg, bière produite dans la région. De nombreuses brasseries artisanales se sont implantées pour distiller leur savoir-faire dans les pubs du coin. La Brasserie Bendorf, créée par un ancien œnologue, fait depuis longtemps des merveilles, tout comme la brasserie Perle, créées en 1882 et toujours dans le giron de la même famille, sans oublier bien sûr l’Uberach, précurseur de la bière artisanale à la fin des années 90, La Bruche, La Matten, ou encore La Narcose. De quoi oublier la Kro et son pendant 1664.

     

    Vous êtes Français ? Vous aimez la bière ? ...


    votre commentaire
  • La terre est plus qu'une simple boule floue bleue et verte flottant dans l'espace. Notre planète abrite plus de 7,5 milliards de personnes, nous vivons  à travers quatre saisons chaque année tout en nous offrant des vues magiques sur les océans, les montagnes, les vallées et plus encore. Il existe une multitude d'endroits mystérieux à travers le monde, certains largement explorés et expliqués par des experts, d'autres s'accrochent à leurs mystères. Sur cette liste se trouvent quelques-uns des endroits les moins discutés sur Terre, tous entourés d'histoires et de théories fascinantes. (listverse)

    Plage verte de Papakolea ...

    Hawaï est une destination de rêve avec des plages de sable blanc, des eaux cristallines, des arcs-en-ciel fréquents et des montagnes verdoyantes. Sur ce magnifique état insulaire, vous trouverez également des plages de sable rouge, noir et vert. La plage de Papakolea sur Big Island est l'une des quatre seules plages de sable vert au monde. Bien nommée Green Sand Beach, la couleur du sable a été créée par des cristaux d'olivine laissés par la lave. La plage elle-même est taillée sur le flanc d’un volcan, le Mauna Loa, qui se trouve être également le plus grand volcan du monde.

    L'océan lave le sable plus clair, laissant derrière lui l'olivine plus lourde, assurant la teinte vert foncé. L'olivine est également connue sous le nom de diamant hawaïen et mélangée avec du verre et du pyroxène noir, elle constitue le matériau volcanique de Green Sand Beach.

    Pour dissuader les visiteurs de ramener une partie du sable vert chez eux, une malédiction légendaire a été imaginée, prétendument par les gardes du parc. La légende raconte que si quelqu'un emporte le sable avec lui, la malchance lui tombera immédiatement. Leur malheur inclurait des accidents et des tragédies familiales. Seul le retour du sable à la plage arrêterait la malchance.

    Cette légende a poussé de nombreux touristes superstitieux à envoyer le sable qu'ils avaient ramené au National Park Service par crainte que la malédiction ne les attrape. Avec le sable vert, les gens envoient ou envoient également des roches de lave ainsi que du sable noir et rouge.

     

    Quelques points fascinants de notre Terre ...


    votre commentaire