• L'amour ...


        L’amour est privilège de gens mûrs
        étendus sur le plus étroit des lits,
        qui se change en couche ample et verdoyante
        frôlant le ciel du corps en chaque pore.
        C’est cela, l’amour : le gain non prévu,
        la prime souterraine et coruscante,
        lecture d’un éclair énigmatique,
        décodage après quoi plus rien n’existe
        valant la peine et le prix du terrestre
        fors la minute dorée de la montre
        minuscule vibrant au crépuscule.
        L’amour est ce qui s’apprend en limite,
        une fois achevé tout le savoir hérité, reçu.
        L’amour tard commence.
        Carlos Drummond De Andrade


    votre commentaire
  • La créativité ...


    La créativité, c'est la capacité à trouver des idées neuves,
    à composer avec des données variées
    dont l'alchimie produira une vraie nouveauté,
    c'est prendre des risques pour s'éloigner des chemins balisés,
    c'est découvrir des domaines, des univers, des personnes, des endroits inconnus sans peur et avec curiosité,
    avec la conviction que l'on trouvera, en soi,
    des moyens d'adaptation à cette situation inconnue
    et que l'on pourra y prendre du plaisir.
    Jeanne Siaud-Facchin


    votre commentaire
  • Giambattista Della Porta a inventé une méthode qui lui permettait d'écrire des messages secrets à l'intérieur des œufs. Au cours de l'Inquisition espagnole, certains de ses amis ont été emprisonnés. À la porte de la prison, tout était vérifié, à l'exception des œufs. Della Porta écrivait des messages sur la coquille de l'œuf en utilisant un mélange de pigments végétaux et d'alun. L'encrea pénétrait dans la coquille de l'oeuf qui est semi-poreuse. Lorsque la coquille de l'œuf était sèche, il faisait bouillir l'œuf dans de l'eau chaude et l'encre à l'extérieur de l'œuf passait à l'intérieur. Lorsque le destinataire en prison décollait la coquille, le message de nouveau était révélé sur le blanc de l'œuf.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Giambattista_della_Porta

     

    Les gardiens n'y voyaient que du feu ...


    votre commentaire
  • La Motilla del Azuer est un site préhistorique de l' âge du bronze , situé en Espagne , dans la municipalité de Daimiel , en Castille-Manche , dans la province de Ciudad Real . Il a été déclaré propriété d'intérêt culturel dans la catégorie des zones archéologiques le 20 juin 2013 . La publication de l'accord d'approbation a eu lieu le 3 juillet 2013 au Journal officiel de Castilla-La Mancha .

    Les sites archéologiques connus sous le toponyme de motillas représentent l'un des types les plus singuliers de peuplement préhistorique de la péninsule ibérique . Occuper la région de La Mancha à l'âge du bronze entre 2200 et 1500 a. C. Il s’agit de monticules artificiels, d’une hauteur comprise entre 4 et 10 m, résultant de la destruction d’une fortification centrale avec plusieurs lignes à parois concentriques. Sa répartition dans la plaine de La Mancha , avec des équidistances de 4 à 5 kilomètres, affecte les plaines fertiles des rivières et les zones dépressives où il existait jusqu'à une époque récente des lagunes et des marécages. Les caractéristiques spéciales de ce site, ainsi que la monumentalité des structures de sa fortification, avec des murs de maçonnerie préservant plus de 8 mètres de hauteur, confèrent à la colonie Azuer un caractère pertinent au sein de l'âge du bronze de la péninsule ibérique.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=https://es.wikipedia.org/wiki/Motilla_del_Azuer&prev=search

     

    La civilisation des motillas ...


    votre commentaire
  • L’homme a souvent cherché à dompter la nature en construisant des structures très ambitieuses. Des constructions parfois meurtrières. On imagine bien que l’édification des pyramides d’Égypte a dû coûter la vie à de très nombreuses personnes mais à l’époque, ce genre de chose était rarement consigné. En revanche, on sait avec plus ou moins de précision combien d’ouvriers sont morts sur des chantiers plus récents. Voici les plus meurtriers.
    Ringo

    2. La ligne Siam-Birmanie ...

    Mise en service en 1943, en plein conflit, cette ligne de chemin de fer, aussi appelée la voie ferrée de la mort, mesure 415 kilomètres. 60 000 prisonniers de guerre alliés ont été réquisitionnés pour en baver sous un soleil de plomb, aux côtés de 180 000 civils. Inutile de dire que les 35 heures n’étaient pas vraiment à l’ordre du jour. Du coup, 106 000 personnes y restèrent. 90 000 civils et 16 000 prisonniers.
    Voir et revoir le Pont sur la rivière Kwai ...

     

    Constructions grandioses mais meurtrières ....


    votre commentaire
  • Derrière leurs yeux bridés et leur chant particulier, se cache une créature fascinante. Les grenouilles et les crapauds sont un genre étrange dans la vie. Ils prennent des taxis de buffles et utilisent des sites de rencontres. Tout au long de l’histoire de l’humanité, les pieds grenouilles ont également laissé des empreintes mémorables, ayant inspiré tout, des romans célèbres aux premiers kits de grossesse.
    Des siècles d’études n’ont pas permis de sonder les limites de ces amphibiens. Ils réussissent toujours à surprendre les scientifiques avec leur capacité à survivre à des blessures et des mutations étranges.

    Les cuisses de grenouilles ...

    Les cuisses de grenouilles sont considérées comme un mets français. Plusieurs autres pays européens consomment également les membres amphibiens. Pour répondre à la demande, les animaux sont importés d'autres pays, comme la Turquie.

    Ce dernier expédie un grand nombre de grenouilles en Europe, mais réglemente également étroitement le commerce. Pour s'assurer que les grenouilles ne sont pas exploitées, seules certaines personnes peuvent les collecter. Les chasseurs doivent être en possession du permis approprié et ne peuvent collecter certaines espèces qu’à certaines périodes de l’année.

    En 2017, les autorités turques ont surpris cinq hommes qui tentaient de le faire. Lorsque leur minibus a été arrêté pour une fouille de routine, les agents ont trouvé environ 7 500 grenouilles aquatiques. Les braconniers ont avoué et les amphibiens kidnappés ont été relâchés dans la nature.

    Quand j'étais petite fille, mon grand-père allait parfois à la pêche ? chasse ? aux grenouilles, comme le lapin, j'ai encore leur cri dans les oreilles. Pourtant c'est vrai que bien préparé c'est un met délicat.

     

    La grenouille est mon totem ...


    votre commentaire
  • Depuis son enfance, le photographe franco-hongrois Pol Kurucz a toujours emprunté la route la moins fréquentée. Très tôt, il a pris le théâtre pour aider à apprivoiser son hyperactivité infantile; à vingt-cinq ans, il avait obtenu une carrière parallèle dans la finance, travaillant comme gérant le jour et metteur en scène de nuit . C'était en 2015 quand il a décidé de concentrer tous ses efforts sur la photographie . Ses choix de carrière désorientants se marient à merveille dans ses projets de mode, de célébrités et de beaux-arts, créant ainsi une esthétique excentrique qui lui est vraiment propre.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://plainmagazine.com/pol-kurucz-subway-to-nowhere/&prev=search

     

    Le monde de l'étrange ...


    votre commentaire
  • Silva Vujovic est née à Belgrade en 1953.
    Elle a obtenu son diplôme de la faculté des arts appliqués de Belgrade en 1977.
    Elle vit et travaille à Belgrade.
    https://www.fineartescape.com/art-for-sale/silva-vujovic/

     

    Le monde de Silva ...


    votre commentaire
  • MON SOUTIEN AUX « GILETS JAUNES »

    De même ne peut-on ignorer le soutien que, plus récemment, j’ai apporté, dès le début de cet important mouvement protestataire, aux « gilets jaunes ». Et ce, tout en tentant de lui conférer, autant que faire se peut, une explication rationnelle, argumentée tant sur le plan historique que politique. Preuves en sont, parmi d’autres, ces deux articles que j’ai fait successivement paraître, le 29 novembre 2018 puis le 4 décembre 2018, dans la presse française : https://blogs.mediapart.fr/daniel-salvatore-schiffer/blog/291118/la-france-et-ses-gilets-jaunes-ce-sont-eux-la-republique-en-marche et https://blogs.mediapart.fr/daniel-salvatore-schiffer/blog/041218/gilets-jaunes-larem-ou-la-revolution-en-marche. Aussi, le lecteur attentif, honnête et scrupuleux, y verra-t-il que j’y fustigeais là encore, en parfait accord avec la critique que je leur ai donc adressée depuis longtemps, ces mêmes intellectuels médiatiques, auxquels j’ajoutais d’ailleurs là Daniel Cohn-Bendit, lequel a manifestement oublié qu’avant de s’acoquiner aujourd’hui avec les plus hautes sphères du pouvoir, en la personne d’Emmanuel Macron notamment, se plaisait lui aussi, dans son jeune temps, à haranguer les foules soixante-huitardes pour les inciter à jeter des pavés à la tête des « flics » : « CRS, SS », hurlait-il même alors à tue-tête, un très marxiste-lénino-maoïste poing levé vers le ciel ! Idem pour l’inepte mais fougueux Romain Goupil, qui, plus virulent encore, ne cachait alors pas lui non plus, bien au contraire, ses sympathies trotskystes, avec leur détestable cortège de brutalité à l’encontre de tout ce qui ne rentrait pas dans ce très sectaire rang !
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-gilets-jaunes-face-a-l-212756

     

    Pas d'amalgame ....


    votre commentaire
  • Gilets jaunes round 14 : sonnée, la classe dirigeante perd ses nerfs

    Par Pierrick Tillet

    L’explosion d’hystérie qui frappe la classe dominante au lendemain de l’acte 14 montre que les Gilets jaunes sont en train de marquer des points décisifs.

    Tout, ils auront tout tenté, mais aucun des épouvantails qu’ils brandissent pour jeter l’anathème et le discrédit sur leurs adversaires n’aura marché. La diabolisation des Gilets jaunes accusée en novembre d’être sous l’emprise de l’extrême droite, ratée ! La stigmatisation de la violence supposée des vilains Gilets jaunes, ratée ! La tentative d’introduire le venin du problème migratoire sur les ronds-points, ratée !

    Les acouphènes de Benjamin Griveaux

    Aujourd’hui, profitant de l’agression verbale d’Alain Finkielkraut, le coup grossier de l’antisémitisme, raté ! Mais si, mais si, s’égosille Benjamin Griveaux, le porte-parole de l’Élysée, c’est à la seconde 22 de la vidéo, on entend clairement les agresseurs crier “sale Juif !”, “sale Juif !

    Il faut croire que Griveaux fut sans doute la proie d’acouphènes (bruits parasites qu’une personne entend sans que ceux-ci existent vraiment, ndlr), car personne n’entendit rien de la sorte, pas même la victime, présente sur place, qui reconnut n’avoir entendu aucun “sale Juif !” infamant dans la bouche de ses agresseurs. Par contre « sale sioniste », oui et très clairement… sauf que l’intéressé ne l’avait pas volé ! Écoutez donc ces propos d’Alain Finkielkraut sur les enfants de Gaza en juin 2007, écoutez bien :
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40508

     

    en marche pour la vraie dictature ...

    Les bourgeois, c'est comme les cochons ...


    votre commentaire