• Le photographe G. Venket Ram a traduit des peintures célèbres du XIXe siècle en photographies exquises qui ornent un calendrier 2020. En utilisant le célèbre peintre indien Raja Ravi Varma comme inspiration, Ram et son équipe ont été méticuleux pour recréer les détails fins des originaux de Varma avec des acteurs du sud de l'Inde. Dans certains cas, Ram a fusionné la peinture et la photographie en ajoutant des fonds qui semblent être des versions agrandies du matériel source. C'est un choix qui rend hommage à la technique de Varma, qui est remarquable comme étant un exemple d'approches de peinture européennes avec une «sensibilité purement indienne».

    «J'ai toujours admiré la compréhension du mystère de la lumière dans les peintures des grands maîtres», raconte Ram à My Modern Met. "L'éclairage éthéré des peintures de Varma, réalisé il y a plus de cent ans, est tout simplement à couper le souffle." de la société. »Suhasini Maniratnam, le fondateur de NAAM, a demandé à Ram de prendre des photos de quelques femmes qui représentaient les sujets dans les peintures de Varma.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://mymodernmet.com/g-venket-ram-raja-ravi-varma-paintings/&prev=search

     

    L'Inde qui faisait rêver ...


    votre commentaire
  • Austin Parkhill est un artiste professionnel vivant et travaillant en Alaska. Il est souvent décrit comme un peintre «réaliste contemporain.
    Parkhill a vécu plusieurs années dans l'Arctique, où les changements climatiques et la coexistence entre l'homme et la nature sont venus motiver certaines de ses oeuvres.
    https://www.tumblr.com/tagged/austin-parkhill

     

    Le monde d'Austin ...


    votre commentaire
  • Des roses à la Saint-Valentin ? Un cadeau empoisonné

     

    Les roses ne sont pas de saison. Celles vendues ce 14 février sont importées, parfois de l'autre bout du monde, avec un impact environnemental négatif.

    Par

    Elle est sur toutes les publicités des fleuristes pour Saint-Valentin, et pour cause : la rose est la star du 14 février. En 2016, elle représentait plus de la moitié des ventes de plantes et fleurs pour la fête des amoureux selon FranceAgriMer, même si elle est peu à peu concurrencée par l'orchidée.

    La rose n'est pourtant pas vraiment une fleur de saison : on en a rarement vu pousser en France en plein cœur de l'hiver. Car la reine des fleurs a besoin de soleil et surtout de chaleur. Alors pour accomplir ce miracle, on les importe. En février 2016, pas moins de 50,6 millions de roses avaient été importées, selon FranceAgriMer, pour la quasi-totalité (87 %) en provenance des Pays-Bas. Le climat n'y étant pas bien plus clément que dans l'Hexagone à cette période de l'année, les roses y poussent sous des serres chauffées et éclairées 24 heures sur 24.
    https://www.lepoint.fr/environnement/des-roses-a-la-saint-valentin-un-cadeau-empoisonne-14-02-2020-2362662_1927.php

     

    Je ne voudrais pas gâcher votre journée !!!

     


    votre commentaire
  • Pour qui a déjà croisé le journaliste du Figaro, courtois, souriant, posé, cette sainte colère d’homme tranquille a encore plus de force.

    Dans le grand chantier de déconstruction qui se joue actuellement en France, il y a les ennemis, les vrais, reconnus et revendiqués. Les islamistes avancent à mesure que nous reculons. Ils jouent sans surprise leur partition. On pourrait presque dire que c’est de bonne guerre. Il y a, à l’autre bout du processus, les ignorants, Français moyens candides vaquant à leurs occupations : quoique vaguement inquiets, ils se laissent bercer par les dénégations rassurantes des grands médias, leur passivité est délétère mais, pour paraphraser l’Évangile, à ceux-là, on peut encore pardonner car ils ne savent pas ce qu’ils font. Pas même, souvent, ce qu’ils sont.

    (...)
    « Mais notre règne arrivera quand votre règne finira, nous tisserons le linceul du vieux monde, car on entend déjà la révolte qui gronde », chantaient les canuts. Le suaire de ce nouveau vieux monde ne sera pas en soie mais en VPC couleur citron. Conspués et dénigrés par ceux qui s’en méfient, ces gueux-là n’ont pas de chantre ? Ivan Rioufol veut bien être leur Aristide Bruant. Contre les traîtres. Qu’il pourfend dans cet essai d’une main de maître.
    https://www.bvoltaire.fr/livre-les-traitres-par-ivan-rioufol/

     

    Les traîtres ...


    votre commentaire
  • Oiseaux chanteurs et enchanteurs ...
    Que demande le peuple ?
    Du pain et des rires, j'ai lol
    Belle journée !
    Pitié pour elles :
    La Saint-Valentin est sans doute le plus grand jour du calendrier
    de l'industrie mondiale de fleurs coupées

    Ce matin ciel de traîne et soleil qui traîne ...


    votre commentaire
  • J'ai trouvé bien plus fort que celui du week-end dernier.
    Mais j'ai sorti Bidule quand même,
    je me méfie des crottes intempestives !!!
    Bonne soirée !
    Il revit les énormes arbres s'arrachant du sol
    et voltigeant comme des brindilles dans la tempête,

    il revit la forêt et les collines détruites, aplanies.
    Jefferson Howard Sutton

    Mais quelle vent nous avons eu ...


    votre commentaire
  • Le renoncement ...


    Si seulement
    je pouvais me persuader de la beauté du renoncement,
    comme je serais,
    à tout jamais,
    douloureusement heureux !
    Fernando Pessoa


    votre commentaire
  • Un homme enfin humain ...


    Mon rôle,
    je le reconnais,
    n'est pas de transformer le monde, ni l'homme :
    je n'ai pas assez de vertus,
    ni de lumières pour cela.

    Mais il est, peut-être, de servir, à ma place,
    les quelques valeurs sans lesquelles un monde,
    même transformé,
    ne vaut pas la peine d'être vécu,
    sans lesquelles un homme,
    même nouveau,
    ne vaudra d'être respecté.
    Albert Camus


    votre commentaire
  • Brises d'automne ...


    travail des araignées qui ont tissé leur oeuvre éphémère d'octobre
    qui semblent suspendre le temps
    et qu'aucun vent ce jour ne semble contrarier ;
    lignes pour souligner l'existence de petits courants d'air
    aussi infimes les uns que les autres
    mais qui réalisent tout un travail
    qui nous est aux autres saisons inconnu,
    petites ascendances,
    petites agitations horizontales,
    petites descendances
    et puis à nouveau le cycle reprend au dessus du chemin,
    au dessus de la haie,
    au dessus de la vigne
    Pierre Cressant


    votre commentaire
  • Leucocarpa, également connu sous le nom de leucolea, est une variété rare d'olivier, principalement trouvée dans le sud de l'Italie, dans la région historiquement connue sous le nom de «Magna Graecia» ou Grande Grèce.

    Dérivant son nom des mots grecs pour blanc (leucos), olive (elaea) et graine (carpos), le leucocarpa ou leucolea olive est principalement caractérisé alors qu'il se développe par sa petite forme. Mais pendant le processus de maturation, ses fruits prennent une délicate couleur ivoire ou blanc nacré.

    Les experts affirment que cette graine particulière a probablement été introduite pour la première fois dans le sud de l'Italie pendant les années de la colonisation grecque de la péninsule italienne et de la Sicile.

    Cet olivier blanc unique fait partie de la famille plus large des olives, connue dans le monde scientifique sous le nom de "olea Europea", qui signifie olive européenne.

    Le sud de l'Italie n'est pas le seul endroit où cette ancienne olive est produite, mais cette région est la principale zone de production des olives Leucocarpa à l'époque moderne.

    Des olives blanches similaires se trouvent aujourd'hui en Grèce, mais elles sont assez rares. Ils peuvent également être repérés dans certaines régions le long des côtes méditerranéennes de l'Afrique du Nord et tout le chemin à l'ouest jusqu'aux côtes atlantiques du Portugal.

    Cependant, l'olive Leucocarpa est surtout connue sous différents noms locaux, et ses produits ne sont pas exportés de manière organisée et systématique.
    https://www.oliveoiltimes.com/fr/production/leucocarpa-the-dazzling-white-olive-from-magna-graecia/64475

     

    Des olives blanches ...


    votre commentaire