• Le bandit manchot, Jesse James, Billy the kid, Buffalo Bill, les diligences, l’or… Quasiment 200 ans plus tard, la conquête de l’Ouest continue de faire rêver (et de convaincre des producteurs d’investir de la thune dans des films qui en parlent). Entre 1850 et 1920, il s’en est passé, des choses. Et parfois des choses assez drôles. (Topito)

    5. La bonne fortune d'Oliver Martin ...
     
    Ce chercheur d’or a eu la première chance de survivre à une crue soudaine tandis qu’il dormait avec ses compagnons dans une cabane pendant une campagne de prospection. Mais c’est surtout son sens des conventions qui lui a rapporté gros : souhaitant offrir à l’un de ses potes qui n’avait pas eu la même chance que lui une sépulture décente, il s’est mis en tête de lui creuser une tombe pas loin de leur campement. Et c’est là, la pelle à la main, qu’il a découvert la plus grosse pépite d’or jamais découverte jusqu’alors en Californie. Une pépite dont la valeur, aujourd’hui, avoisinerait les 600.000 dollars.

    Revivons la conquête de l'ouest ...


    votre commentaire
  • Les attitudes envers le mariage interracial ont radicalement changé, au cours de la dernière génération seulement. Aux États-Unis, il y a à peine 43 ans, le mariage interracial était devenu pleinement légal dans les 50 États. Aujourd'hui, dans de nombreux pays, le mariage interracial est monnaie courante et la plupart n'y réfléchissent même pas. Cependant, comme nous le savons tous, il n'en a pas toujours été ainsi dans le passé. Cette liste comprend des individus qui n’ont pas laissé les préjugés de la société prendre leurs décisions dans la vie et ont également ouvert la voie aux couples interraciaux à l’avenir. (listverse)

    Jack Johnson et épouses
    Marié en 1911, 1912 et 1925 ...

    Jack Johnson était un boxeur américain et le premier champion du monde de boxe poids lourd afro-américain, un titre qu'il a détenu de 1908 à 1915. En plus d'être un athlète riche et célèbre, Jack Johnson a également joué pour des compagnies de théâtre entre les combats, le chant, la danse et le théâtre. Il a également mené une vie très fascinante, c'est le moins qu'on puisse dire. Jack Johnson a été marié trois fois.Toutes ses femmes étaient blanches, ce qui a provoqué une controverse considérable à l'époque.En janvier 1911, Johnson a épousé à Brooklyn, la mondaine et divorcée Etta Terry Duryea, Après l'avoir rencontrée lors d'une course automobile. Leur relation amoureuse était souvent très turbulente. Les sources indiquent également que Johnson était physiquement abusif envers elle et était souvent infidèle. Etta souffrait d'une dépression sévère, comme en témoignent ses sautes d'humeur prétendument sauvages. En 1912, après seulement 8 mois de mariage, Etta s'est suicidée en se tirant une balle dans la tête. Peu de temps après, il a rencontré sa deuxième femme, Lucille Cameron, une prostituée de 18 ans. Moins de trois mois après le suicide de Duryea, Johnson et Cameron se sont mariés, un acte qui a indigné le public. En 1913, Johnson a été condamné pour avoir transporté des femmes à travers les frontières de l'État à des fins immorales, ce qui faisait partie de la loi de Mann. Le couple a vécu en exil en Europe, en Amérique du Sud et au Mexique. Johnson s'est finalement rendu aux autorités américaines en 1920 et a fini par purger une peine de huit mois de prison fédérale. Quatre ans plus tard, Lucille a demandé le divorce pour inculpation d'infidélité non contestée. En 1925, Johnson épousa Irene Pineau après l'avoir rencontrée sur une piste de course. Johnson l'appellera plus tard son véritable amour. Elle resta mariée à Johnson pour le reste de sa vie. En 1946, Johnson conduisait sur l'autoroute 1 près de Raleigh, en Caroline du Nord, quand il perdit le contrôle de sa voiture, qui a heurté un poteau lumineux et s'est renversé. Il est décédé trois heures plus tard.

    Fait intéressant : lors des funérailles de Johnson, la troisième épouse de Johnson, Irene Pineau, a été interrogée par un journaliste sur ce qu'elle avait aimé de son mari. "Je l'aimais à cause de son courage, il faisait face au monde sans peur. Il n'y avait personne ni rien de ce qu'il craignait. "La photo ci-dessus montre Johnson avec sa première femme, Etta Terry Duryea. Jack Johnson n'a pas eu d'enfants.

     

    En cette période indigéniste ...


    votre commentaire
  • La photographe de voyage basée en Polynésie française Helene Havard est connue pour ses images de rêve aux tons pastel de lieux qui semblent tout droit sortis d'un film de Wes Anderson. Des rues de La Havane à la ville couleur bonbon de San Francisco , elle capture l'atmosphère unique de chaque endroit qu'elle visite, et son dernier voyage photo ne fait pas exception. Elle a récemment voyagé à Marrakech, où elle a capturé la magie mystérieuse de la ville marocaine exotique.

    «Malgré le fait que je vivais en France depuis de nombreuses années, je n'ai jamais eu la chance de voyager en Afrique», explique Havard. «J'ai attendu de vivre de l'autre côté de mon pays natal pour visiter cet endroit incroyable lors d'un voyage en Europe.» Des marchés de rue animés aux palais et jardins bordés de palmiers, Havard a exploré les diverses rues de Marrakech «au hasard» pour capturer ses photos. «Le Maroc est exotique, alléchant et incroyablement beau», se souvient-elle. «Un régal pour les sens et surtout pour les yeux. J'ai adoré cet endroit pour la sensation mystérieuse qui l'irradie. »
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://mymodernmet.com/marrakech-photos-helene-havard/&prev=search&pto=aue

     

    Voyage rêvé à Marrakech ...


    votre commentaire
  • Bon, j'avoue, je n'ai pas trouvé mais les images sont si jolies que je vous les offre ...
    https://sosuperawesome.com/post/621232150393569280/nadaskii-on-instagram

     

    Le monde de Nadaskil ...


    votre commentaire
  • Attaques au couteau, tensions ethniques, femmes bannies des terrasses… L’insécurité en roue libre à Bordeaux

    En hausse constante dans la capitale girondine, l’insécurité se manifeste par une série d’agressions ces derniers jours, du fait de mineurs isolés, de sans-abris et d’immigrés. L’inquiétude monte alors que le nouveau pouvoir écologiste, jugé laxiste en la matière, s’apprête à régner.

    Début de soirée orageuse à Bordeaux, ce samedi 27 juin. Patientant après son tramway, un jeune homme de 29 ans se voit proposer du cannabis par deux SDF. Mal lui a pris de refuser si gracieuse offrande. Il finira roué de coups à l’aide de planches et même mordu, avant d’être évacué, dans un état second, au CHU de la ville. Alors que la météo se fait plus menaçante, les esprits s’échauffent encore, plus tard dans la soirée, quai des Salinières. Le patron d’un bar est pris à partie à coups de barres de fer, mais ne se démet pas. Malgré ses plaies béantes, il poursuit les assaillants à travers la rue, une dizaine de membres de la communauté bulgare, qui finissent par saccager sa voiture avant de prendre la fuite. Le secteur avait été le théâtre de bagarres entre Albanais, au milieu des touristes, l’été dernier. Non loin de là, au petit matin, sur le fameux miroir d’eau, un sans-abri est pris à partie par des mineurs, qui, taser en main, l’électrisent et lui volent son téléphone portable. Là encore, la victime réplique et blesse grièvement un de ses jeunes agresseurs, qui sera admis à l’hôpital. Nous sommes le 28 juin, jour d’élection historique à Bordeaux. Aucun des candidats ne fera mention de ces événements. Peu de crédit avait été, de toute manière, accordé à la multiplication de ces faits divers, dans une campagne centrée, à gauche comme à droite, sur l’écologie.
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/attaques-au-couteau-tensions-ethniques-femmes-bannies-des-terrasses-linsecurite-en-roue-libre-bordeaux-121177

    Les attaques au couteau, devenues banales

     

    Mais c'est partout en France ... et en Europe ...


    votre commentaire
  • Depuis plusieurs jours, le petit monde politico-médiatique s’excite au sujet de la “vague verte”. EELV et consorts ont raflé les plus grandes villes du pays : Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Strasbourg... Mais le parti victorieux de ces municipales est d'abord celui de la majorité silencieuse : l'abstention...

    Dimanche dernier, le taux d’abstention, enregistré à l'issue du second tour des municipales, approchait dangereusement les 60%. Du jamais vu pour l'élection des élus préférés des Français. De quoi interroger sur la légitimité de notre démocratie. Les scores de participation sont calamiteux. Dans certaines grandes villes, des maires élus ne recueillent même pas les voix de 10% des inscrits. C'est le cas à Mulhouse, où le maire sortant Michèle Lutz a été réélu avec les voix de seulement 9,67% des inscrits. À Lorient, Fabrice Loher est élu avec 12,55% des suffrages exprimés. Dans ces nombreux cas, la question de la légitimité se pose.
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/municipales-la-vague-verte-submergee-par-le-tsunami-abstentionniste-121192

    La victoire des Verts ou la grande illusion
    Aussi immigrationnistes que les islamos-bobos-socialos ...

     

    Le premier parti de France : les abstentionnistes ...


    votre commentaire
  • Je vais me faire faire une petite séance de réflexologie,
    ça va me détendre, me détendre ..
    Belle journée.
    Dès qu'un homme se met à me parler «femmes», au pluriel,
    sur un ton de complicité masculine entre connaisseurs de viande sur pied,
    je ressens à son égard une montée de haine presque raciste.

    Romain Gary

    Toujours ce temps gris ... la sinistrose me guette lol


    votre commentaire
  • Lourd et gris, on peut sortir en t-shirt
    mais tous ça n'est pas gai !
    Grosses courses dans notre magasin Bio ...
    Tranquillité, pas de musique, accueil ... le pied.
    Bonne soirée !
    J'entends ça toute la journée :
    « M'sieur, je peux pas être raciste, je suis noire ! »,
    « Je peux pas être raciste, je suis arabe ! ».
    À part ça, ils se foutent tous de la gueule des Asiatiques, des Chrétiens, des Roms… Mais ils sont persuadés qu'ils sont vaccinés contre le racisme par leur couleur de peau et que c'est un mal qui n'arrive qu'aux autres.

    Alice Zeniter

    Tout est dit !

    Le temps ne fut pas vraiment terrible ...


    2 commentaires
  • Clair de nuit ...


    Au clair de notre nuit,
    Des fleurs de lune, Lunes à la nuit, sont posées.
    Tes mains à mon cou nu,
    Comme des algues brunes,
    Se sont enroulées
    Dans tes cheveux,
    A mon cou nu.
    Tous les deux, accrochés,
    Ah, recommence.
    La voile de notre lit se balance, se balance
    Sur l'océan de la nuit.
    On voyage
    Et l'amour est un pays
    Où nos deux corps font naufrage
    Dans l'océan de la nuit.
    Barbara


    votre commentaire
  • Les petites mains ...


    De la vie trop loquace il ne reste rien.
    J'ai des petites mains.
    J'y recueille le vent.
    De mes lèvres tout le souffle du temps.
    Je garde les haleines,
    les oiseaux dépeignés,
    nos minuscules victuailles.
    Je ricane avec l'ombre.
    Je fais la mauvaise bête.
    Des ruades. Des éclats.
    L'eau coule de mes doigts.
    Tu goûteras toi aussi le souvenir de la pluie.
    Je le souhaite en tout cas.
    C'est comme une chanson
    que l'on se passe d'un bout à l'autre de la disparition.
    Dans les creux qui se forment
    on cache nos chaleurs.
    ça ne suffira pas.
    Thomas Vinau


    votre commentaire