• L'ouragan Dorian a ravagé les Bahamas au début du mois de septembre, laissant derrière lui une dévastation. La catastrophe naturelle était une tempête de catégorie 5 dont les vents soufflaient jusqu'à 220 km / h. En raison de la vitesse de son vent, Dorian est à égalité pour être le deuxième ouragan le plus puissant jamais observé dans l'océan Atlantique. Ce vent intense était associé à des inondations et à plus de trois pieds de pluie. De manière tragique, les habitants de Grand Bahama et des îles Abaco mettront des années à se rétablir.

    Au milieu de la dévastation déchirante, la présence de Dorian a révélé des histoires réconfortantes qui mettent en valeur le meilleur de l'humanité. Chella Phillips est une résidente de Nassau qui dirige un centre de sauvetage pour animaux appelé The Voiceless Dogs of Nassau, aux Bahamas, qui fournit un abri, de la nourriture et des vaccins au chien errant et abandonné de la communauté. En prévision de la tempête, elle a transformé sa maison en refuge d'urgence pour animaux en y amenant 97 chiens. Si ce n'est pas assez impressionnant, 79 des chiots ont été barricadés dans sa chambre. «La musique joue dans toutes les directions de la maison», écrivait-elle à l'époque, «et l'AC soufflait pour eux.» Les chiens malades ou effrayés ont été gardés dans des caisses de dons.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://mymodernmet.com/%3Fp%3D232354&prev=search

     

    Les chiens sauvés après l'ouragan  "Dorian" ...


    votre commentaire
  • Alice Wellinger est une artiste et illustratrice autrichienne.
    Sous son travail éditorial, elle développe son art personnel, qui est surréaliste,
    ironique, traitant des ennuis de la vie quotidienne et des souvenirs d’enfance.
    http://www.alice-wellinger.com/

     

    Le monde d'Alice ...


    votre commentaire
  • Migrants : les riverains ont bloqué une rue ...
    Ils ont contraint les voitures à longer le gymnase squatté à St Herblain. Pour alerter sur le sort des migrants ...
    ET LE LEUR !!!


    Ils n'ont pas l'habitude de manifester mais ils n'en peuvent plus, épuisés par l'inaction et l'impuissance (???) de l'état et des collectivités locales.

    Ils ont donc bloqué la rue par laquelle les automobilistes passaient pour mieux ignorer la situation du squatte et les obliger à regarder ce qu'on les obligeait à vivre.

    Ces habitants du quartier se sentent "oubliés" voire "méprisés", en particulier par l'Etat.

    C'est ce que pense ce couple de retraités, obligés de quitter leur maison pour rejoindre des proches dans le Morbihan, pour se reposer un peu, sinon ils vont y laisser leur santé, ils reviendront quand la situation sera réglée

    Constat : Nous ne sommes donc plus chez nous ...   

    Revenir quand ce squatte sera fermé. "La musique (faut-il en rire ? c'est un club de vacances ?) jusqu'à 2 h du matin toutes les nuits, l'alcool, les femmes du quartier qui n'osent plus sortir ...

    Et pourtant, au fond, ce n'est pas aux migrants qu'ils en veulent mais au préfet, qui doit les expulser, comme le tribunal l'y oblige et les reloger avec dignité.

    Dignité ? y en a-t-il encore dans un pays où des Balkany, Ferrand se pavanent en toute impunité. Pourquoi ne pas loger ces migrants, avec dignité, dans les propriétés de ces malfaiteurs en cols blancs et habits de la Ripouxblique.
    Article de base paru dans Ouest-France commenté par moi et j'en suis sûre tous ces gens de St Herblain..

    Ca se passe à Nantes ... et partout en France ...


    votre commentaire
  • Des habitants de Vannes (Morbihan), ont trouvé une façon originale d'alerter les autorités et forces de l'ordre sur le trafic de drogue qui a lieu dans un parc de la ville.

    «Recherche activement dealer/guetteur». C'est l'intitulé des affiches placardées dans des arrêts de bus de Vannes (Morbihan) samedi 7 septembre, a raconté Ouest-France. L'objectif de ces petites annonces ironiques était d'interpeller sur le trafic de stupéfiant qui a lieu dans le parc de Kermesquel. Ces affiches émanent de riverains excédés par les nuisances du deal qui en appellent aux autorités et forces de l'ordre.

    Plusieurs missions sont proposées aux candidats apprentis dealer. Parmi elles, «avertir le plus rapidement possible de l'arrivée de la police», «accueillir les clients (100 à 200 par jour)», «intimider les riverains» et «détériorer au maximum l'espace naturel avec vos détritus».
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/a-vannes-des-petites-annonces-pour-devenir-dealer-de-drogue-20190913

     

    Les Vannetais ont de l'humour ... faisons comme eux ?


    votre commentaire
  • Ce matin, le ciel était plein de traînées d'avion.
    La lune semble forte.
    J'ai un sommeil électrique.
    Belle journée !
    Air automnal, dans la lumière du bus,
    les passagers ne semblent déjà ne plus croire au soleil.

    Pierre Cressant

    Toujours beau, toujours vent de Nordet ...


    votre commentaire
  • Bon, le monde est à feu et à sang ...
    Mais ils ont osé mettre Balkany en taule ...
    Et Laetitia a remplacé le taulier ...
    Quelle journée !
    Belle soirée !
    L'Homme politique est devenu un si habile manipulateur
    qu'il se rapproche de l'illusionniste.
    Grézel Christian

    Une journée, vendredi 13 en plus, merveilleuse ...

     


    votre commentaire
  • Le retour à la Vie ...


    Elle retrouve petit à petit
    le rythme de sa vie “bien rangée,
    Sa nature ‘folle’ reprend sa place
     strictement dans un coeur enfantin.
    La passion amoureuse s’exprime
    uniquement à travers une tendre stabilité
    Elle n’est pourtant pas tout à fait la même
    Une petite étincelle de son âme a pris son envolée
    Vers un horizon d’où elle se retournera souvent
    pour en admirer la lueur !
    Auteur anonyme


    votre commentaire
  • les sons de l’orgue semblent accentuer les lignes, tantôt les simplifier, les ordonner, les élancer, les faire vibrer vers un sommet prêt à s'élever davantage encore ; sons participant alors pleinement à la construction, à l'architecture du bel ensemble, la réalisation de ce ciel entrevu de pierre, indissociable, les sons qui semblent ne laisser aucune opportunité de vide, ne laisser aucune pierre au repos, chacune réceptrice, vibrante (des forces musicales) dans un parfait effet retour (onde de choc), du miracle des illusions ; la plus belle des prisons de pierre pour faire vivre les sons autrement dans une reproduction d'un monde nouveau ; seule l'église peut, par la puissance du son silence, silence emmagasiné, réservé sous sa nef, s'ouvrir suffisamment à la force des sons de l'orgue, sa voûte qui parait alors si haute que le ciel semble superflu ou bien reproduit, assez d’espace pour toutes les hauteurs et les puissances possibles.
    Pierre Cressant

    Souvenirs de Cunault ...

     


    votre commentaire
  • Ce monde fou ...


    Nous avons compris
    depuis longtemps
    qu'il n'était plus possible de renverser ce monde,
    ni de le remodeler,
    ni d'arrêter sa malheureuse course en avant.
    Il n'y avait qu'une seule résistance possible :
    ne pas le prendre au sérieux.
    Milan Kundera


    votre commentaire
  • Les anciennes écloseries d'oeufs d'Egypte
    par Kaushik

    Les poules élevées dans des fermes ne sont presque jamais couvées par leurs mères. Au lieu de cela, les oeufs sont éclos en utilisant la chaleur artificielle dans de grands fours électriques appelés incubateurs, où des centaines et parfois des milliers d'oeufs peuvent être éclos en même temps. Les incubateurs électriques sont une invention moderne, mais la pratique de l'incubation artificielle elle-même remonte à des milliers d'années.

    Les anciens égyptiens ont été les premiers à utiliser les écloseries de volaille. Ils ont fasciné les voyageurs étrangers qui n’avaient jamais rien vu de tel auparavant. Beaucoup de ces voyageurs ont laissé des récits ahurissants sur la méthode étrange utilisée par les Egyptiens pour obtenir leurs poussins. Comme on leur a rarement expliqué en détail le fonctionnement interne des écloseries, ils ont spéculé et se sont souvent trompés. Un écrivain a affirmé que les œufs avaient été éclos par des assistants assis sur eux. Le frère Simon Fitzsimons, qui a voyagé en Égypte au XIVe siècle, a écrit avec étonnement que les poules étaient générées par le feu des œufs, «sans coq et sans poules», ignorant que les œufs étaient fécondés de manière traditionnelle par des coqs avant d'être placés dans l'incubateur. Même Aristote a écrit sur les écloseries, suggérant qu'elles avaient été couvées en enterrant les œufs dans des tas d'excréments.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.amusingplanet.com/2019/09/the-ancient-egg-hatcheries-of-egypt.html&prev=search

     

    L'oeuf sans la poule ...


    votre commentaire