• Pour les adultes, ce sont des jeux de ficelle, pour les enfants des " « strings » ". Outre dans les cours de récré, ces jeux continuent de vivre dans certaines régions d’Océanie ou dans la région du Chaco, en Amérique du Sud. Les anthropologues s’y intéressent depuis la fin du XIXe siècle, notamment pour étudier la circulation du savoir. Ils peuvent avoir une valeur rituelle, renvoyer à des mythologies locales, évoquer certaines règles sociales, voire, comme dans les îles Trobriand en Papouasie-Nouvelle-Guinée, parler de sexualité.
    https://www.ouest-france.fr/education/jeux-d-ou-viennent-les-strings-des-recres-6733696

     

    Tout savoir sur le string ... de récré ...


    votre commentaire
  • George Orwell était écrivain, penseur, mais aussi praticien du langage. Dans son roman «1984», il invente la «novlangue», un langage dont le but est l’anéantissement de la pensée, la destruction de l'individu devenu anonyme, l'asservissement du peuple.

    Violences policières ...

    Grand classique de l’extrême gauche et des médias de propagande ; la mise en scène des "violences policières" sert à justifier tous les débordements violents, notamment contre les Gilets Jaunes. A noter que pour les médias, les participants aux Manif Pour Tous n’étaient, par contre, jamais victimes de violences policières.

     

    Novlangue ...


    votre commentaire
  • Il y avait à l'origine sept merveilles du monde antique mais maintenant il n'en reste qu'une. Heureusement, il existe de très bonnes répliques à travers le monde ou d'autres objets basés sur les originaux afin que nous puissions réellement avoir un aperçu réel de ce à quoi la plupart d'entre eux auraient ressemblé. En regardant ces images, il devient certainement clair pourquoi elles étaient considérées comme les grandes merveilles du monde. Parce que la liste originale était de sept merveilles, j'en ai ajouté trois autres - une de Rome, une qui était à l'origine sur la liste mais qui a été supprimée, et une d'Ethiopie (qui est toujours debout).

    Le Colisée ...
    70/80 AD - Présent

    Sur la photo, voici à quoi aurait ressemblé le grand Colisée de Rome avant qu'il ne soit endommagé en 1349 par un grand tremblement de terre. Il a ensuite été utilisé par les ordres religieux, les familles comme logement et même comme cimetière. Ses pierres ont été pillées au cours des siècles et utilisées dans d'autres bâtiments.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Colis%C3%A9e

     

    Les merveilles du monde ...


    votre commentaire
  • Si vous avez la chance de pouvoir passer du temps avec votre grand-mère - passée ou présente - vous conviendrez probablement qu'ils sont assez spéciaux. La plupart des grands-mères sont pleines d'amour, de gentillesse, de sagesse et de plaisir! Le photographe japonais YASUTO montre son admiration pour sa grand-mère en capturant sa personnalité douce et ludique dans une série de photographies réconfortantes.

    YASUTO a partagé la belle série sur Twitter , où il explique la raison de son projet. Il révèle qu'il regrette de ne pas avoir photographié son grand-père avant sa mort, alors il voulait capturer sa grand-mère à ce stade de sa vie. De la pose parmi des hortensias aux couleurs pastel à la pose sous des arbres d'automne dorés, la collection d'images a été prise tout au long de l'année et capture les célèbres saisons colorées du Japon.
    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://mymodernmet.com/japanese-photographer-grandmother-portraits-yasuto/&prev=search

     

    Une grand-mère au milieu des fleurs ...


    votre commentaire
  • Rockwell Kent (21 juin 1882 – 13 mars 1971) est un auteur, artiste et illustrateur américain né à Tarrytown, dans l'État de New York.
    https://www.wikiart.org/fr/rockwell-kent

     

    Le monde de Rockwell ...


    votre commentaire
  • Nous sommes une civilisation chrétienne et nous devons le rester, même si la religion n'a plus rien à voir là-dedans.

    Nous devons empêcher par tous les moyens le communautarisme.

    Dans ce domaine, il n’est plus de neutralité possible. On ne peut être neutre par rapport à une civilisation. La question qui se pose se résume finalement à celle-ci : voulons-nous garder notre modèle de civilisation hérité du christianisme ou sommes-nous prêts, au nom d’une laïcité mal comprise, plaçant toutes les religions sur un pied d’égalité, à accepter que notre civilisation soit mise en concurrence avec d’autres, dans un relativisme qui considère comme équivalents tous les modèles culturels ?

     

    Notre civilisation n’est pas à vendre sur l’autel de la laïcité. Car si on applique une conception intégrale (intégriste ?) de la laïcité, que subsiste-t-il de notre héritage ? Veut-on supprimer tous les tableaux religieux du Louvre, tous les noms de village consacrés à un saint, toutes les mentions religieuses de l’histoire de notre pays ? Veut-on créer la civilisation du vide qui deviendrait bien vite le vide de la civilisation ?

    Si l’État est laïc, la France est chrétienne, disait le général de Gaulle.
    Et la neutralité religieuse ne devrait jamais conduire à l’effacement de notre civilisation au profit du multiculturalisme.
    https://www.valeursactuelles.com/politique/pour-lutter-contre-le-communautarisme-45254

     

    Nous pouvons sans cesse tourner autour du pot :

     

     


    votre commentaire
  • Macron ne cédera pas, Il doit dégager !

     

    par Croa (son site)

    Le texte qui suit m'a été suggéré par des amis Gilets Jaunes. Ça fait plus d'un an que ces gens se battent pour sortir de l'inacceptable sort fait aux citoyens français et pour que soit accordé un minimum de démocratie. Les revendications portées étaient assez disparates mais l'ensemble s'est pratiquement fusionné en une principale : Le Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC). Le pouvoir en place représenté par Monsieur Emmanuel Macron n'a répondu que par la violence de sa police et de ses juges à ces légitimes revendications. Ce texte pose le bilan de l'autorité d'un seul homme, Emmanuel Macron, et de ce qui reste à en attendre.

    Bilan d'une année vaine

    Macron ne cédera rien parce qu’il n’est pas là pour régner. Il n’est même pas là pour être réélu et encore moins pour faire une carrière politique. Il se fout de tout ça, et donc il se fout de ce qu’on pense ou dit de lui, de sa cote de popularité, de son avenir politique, il se fout de tout ça. Macron est un condottiere mandaté par des commanditaires pour détricoter et privatiser tout ce qui est collectif et solidaire en France. Et sa récompense ne sera pas d’être réélu ou de prendre place dans le paysage politique français, sa récompense sera d’aller siéger dans tous les conseils d’administration des sociétés  qu’il aura privatisées pour ses commanditaires. Ce n’est rien d’autre qu’un homme de main au profil idéal de froid larbin narcissique, le psychopathe qui tombait bien pour ses exigeants commanditaires. Car Macron obéit à des ordres et a agi en deux temps : en pourrissant l’État français de l’intérieur sous un Hollande complètement manipulé, et en prenant ensuite prétexte de ce pourrissement pour mener à bien son pillage en règle de l’état. Voilà pourquoi il se moque de tous ces scandales à répétition le concernant et concernant son gouvernement. Voilà pourquoi nous avons un gouvernement de combat composé sans vergogne à moitié de millionnaires, voilà pourquoi il garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministresse de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc. Voilà pourquoi il met sans honte un voyou à la tête de la police et autorise à cette police des comportements de scélérats. Voilà surtout pourquoi il ne cède et ne cédera devant aucune grève. Parce qu’il s’en fout. Il se fout de vous, il se fout du pays, il se fout de la misère et de la pauvreté, il se fout des éborgnés et des amputés par sa police. Il s’en fout qu'on laisse crever des gens aux Urgences de l'hôpital par manque de personnel. Il s'en fout que les procès soient bâclés. Il s'en fout des services publics. Il détricotera tout jusqu’au bout sans écouter personne, sans état d’âme, et ne pense qu’à la fortune personnelle que chaque action contre le bien public lui garantit. Et il partira en laissant un pays épuisé et exsangue, trop sonné pour se défendre contre le plus violent des systèmes de finance ultralibérale qu’on puisse imaginer. Il laissera tomber tout le monde. Le pays comme ceux qu’il aura manipulés pour en faire ses pires factotums et qui, seuls, devront affronter la vengeance populaire.
    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/macron-ne-cedera-pas-il-doit-221427

     

    Foutez-moi tout ce monde sordide et politicard dehors ...

     

     

     


    votre commentaire
  • Mais le printemps est là pourtant :
    iris, jonquilles ...
    Il me semble que d'habitude ce sont les muscaris qui ouvrent le bal ?
    Le monde est fou !!
    Belle journée !
    Parler de "démocratie autoritaire" au regard de l'état Macron,
    c'est aussi con que de le taxer de "dictature débonnaire".
    Alain Chauvet

    Beaucoup de vent encore ce matin et un ciel à giboulées ...


    votre commentaire
  • Il fallait éviter les averses glacées ...
    Par contre le soleil était très chaleureux ...
    Bidule en a bien profité !
    Bonne soirée !
    Comment peut-on espérer (mais je crois comprendre qu'on n'y aspire plus)
    faire aimer Racine et Marivaux à des adolescents
    qui de toute leur vie ne voient que des choses laides,

    des villes laides, des quartiers affreux,
    et ne sont conduits à aucun moment à soupçonner la beauté du monde,
    sa noblesse, sa grandeur ?

    Renaud Camus

    Nous avons eu un temps de Mars ...

     


    votre commentaire
  • Moi j'attends ...


    J'espère que tu ne m'attends pas,
    que tu danses, et fais tout danser autour de toi.
    J'espère que tu ne m'attends pas,
    mais que tu viens vers moi,
    et qu'en chemin tu fais des bouquets,
    chantes des chansons et rêves en plein soleil.
    J'espère que tu ne m'attends pas
    mais viendras frapper à ma porte,
    à mon présent, à mon demain et à mon cœur.
    Tout à l'heure.
    jacques dor


    votre commentaire