• Sans emploi ...

    Sans emploi ...


    Cette impatience
    elle est pour toi
    la nuit, je t’enchaîne dans mes rêves
    le jour, fièvre douce amère.
    Une pluie éparse
    freine la marche par les rues
    me courbe le dos.
    Pain et sardines à une heure tardive
    les yeux rivés de nuit au falot de l’hôtel
    j’endure mieux ainsi
    ton éloignement
    Luciano Erba


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :