• Sauve qui peut ...

    C'est vrai, comme dit le Préfet de Paris, "nous ne sommes pas du même camp" ...

    La série américaine apocalyptique est très tendance et il faut bien avouer que, par exemple, "The walking dead" ou les morts renaissent à la vie sous forme de zombies qui ne songent qu'à bouffer les vivants est magnifiquement fait, mais c'est de la pure fiction.

    Hier soir, je me lance dans une série française, Canal+, le titre ? "L'effondrement", ça veut tout dire, c'est ce qui nous attend dans toute sa simplicité : plus de pétrole, plus d'électricité, plus d'ordinateur, les centrales atomiques ne peuvent plus être refroidies donc .... tchernobyl à fond ... Tous ceux du "camp" du préfet se sont tirés sur des îles où ils avaient eu le temps de préparer leur survie, dans les boites ordinaires, l'encadrement s'est barré le premier, les citadins vident les hypers, s'entretuent pour une boite de haricots. C'est effrayant parce que chaque épisode est différent mais sidérant d'horreur "normale" ...

    En fait, pendant la guerre, beaucoup de gens vivaient de leur jardin et de leurs petits élevages, poules et lapins, ce qui manquait, on prenait un vélo, on allait à la campagne et on faisait du "marché noir" ... mais il y avait peu de monde. Imaginez des mégapoles comme Paris, Marseille ou Lyon sans approvisionnement ?

    Ca fait froid dans le dos. Est-ce innocent ? une série parmi tant d'autres ou est-ce pour nous faire peur : "Tenez-vous tranquilles ou voyez ce qui vous attend" ...

    L'autre jour les journalistes parlant du climat, expliquaient que les grandes fortunes avaient déjà acheté qui dans les pays nordiques, qui en Nouvelle Zélande, des propriétés où ils seront loin du camps des peuples ...
    https://www.humanite.fr/nouvelle-zelande-la-ou-fleurissent-les-bunkers-de-milliardaires-670945

     

    Sauve qui peut ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :