• Tag l’arbre

    Résultats pour la recherche du tag l’arbre :
  • l’arbre n’a pas peur des formes qui déforment, l’arbre tente des voies presque toujours nouvelles pour tendre vers le vide, tester la lumière, pour se confronter à ses assauts ; et de ce combat permanent il y a comme des sculptures de bois qui se profilent, silhouettes...

    Lire la suite...

  • ...cygne où la blancheur glissante anticipe la clarté du silence, mon regard ébloui ; au dessus l’arbre tend a devenir plus fragile en sa branche qui s’amenuise, comme pour souligner le passage ; légère fêlure dans le bouclier de lumière, l’instant déjà est passé Pierre...

    Lire la suite...

  • l’arbre n’a pas peur des formes qui déforment, l’arbre tente des voies presque toujours nouvelles pour tendre vers le vide, tester la lumière, pour se confronter à ses assauts ; et de ce combat permanent il y a comme des sculptures de bois qui se profilent, silhouettes...

    Lire la suite...

  • le printemps se dévoile au regard par petites touches de couleur parmi les arbres - l’arbre qui avant de recevoir les feuilles nombreuses est pourvu de simples petites touches aux nuances de vert, de blancs ou bien de rose ; le printemps débute toujours par cette variété de...

    Lire la suite...

  • Je sais que, la nuit, je peux sortir de mon lit, retrouver l’arbre, l’enlacer, avoir ma joue griffée par son écorce. Je peux le faire jusqu’à ma mort. L’arbre ne me répudiera pas. J’ai confiance en son indifférence. Violette Leduc

    Lire la suite...

  • ...pourquoi ils font de grosses réserves de flotte en hiver pour supporter les périodes de sécheresse en été. Si toutefois l’arbre a trop soif et manque d’accès à l’eau il va émettre des ultrasons qui se perçoivent par des vibrations qui circulent à l’intérieur de l’arbre....

    Lire la suite...

  • L’arbre n’est point semence, puis tige, puis tronc flexible, puis bois mort. Il ne faut point le diviser pour le connaître. L’arbre, c’est cette puissance qui lentement épouse le ciel. Ainsi de toi, mon petit d’homme. Dieu te fait naître, te fait grandir, te remplit...

    Lire la suite...

  • Je t’aime. Tu es l’arbre peuplier tes yeux ont bu toute l’eau où trempent tes pieds. Tu es miel liquide et l’odeur prune des bougies que l’on respire jusqu’au délire dans l’obscur des soirs sans lune. Tu es l’eau l’arbre la lumière. Ma main te spatialise....

    Lire la suite...

  • Un chant flotta comme une écume La branche tremblait sous l’oiseau Et l’arbre, d’écume en écho, Transmit le poème de plume Mais vers le ciel renouvelé Quand l’oiseau se fut envolé Jusqu’à l’indigo de l’aurore Pour les belles et pour les blés Une branche tremblait...

    Lire la suite...

  • ...même vent ne balance jamais deux fois la même branche de cerisier. Les oiseaux gazouillent dans l’arbre : des ailes qui veulent voler. La porte est fermée : il faut la forcer. C’est toi que je veux : que la vie soit belle comme toi, amicale et pleine d’amour… Je sais qu’il...

    Lire la suite...