• Tag l’on

    Résultats pour la recherche du tag l’on :
  • Le pire, voyez-vous,.., c’est le moment où l’on n’est plus porté par la colère ou déchiré par la pitié. C’est quand on est tranquille ou lucide. Parce que là, on voit qu’il n’y a rien à faire. Joseph Kessel

    Lire la suite...

  • ...France est en train de devenir un pays où il ne fait pas bon vivre, car on peut y mourir alors que l’on est en pleine santé ! Ce n’est pas que l’on meure dans un accident de voiture ou en tombant d’une échelle : non ! L’on meurt par rencontre ! Et cette rencontre a souvent le même...

    Lire la suite...

  • ...mûrit, Terrasses où les vendanges sont rudes, Terrasses où le soleil flamboie, Terrasses où l’on reçoit ses amis, Terrasses où les femmes se bronzent, Terrasses où la sieste est privilège, Terrasses où je commande un café, Terrasses où la parole est d’argent,...

    Lire la suite...

  • ...contraire, voit augmenter les dépressions et les risques suicidaires parce qu’elle souligne que l’on peut, que l’on doit se passer de ceux qui sont inutiles. Or, la crise actuelle redouble l’éviction : d’abord, elle établit une distance sociale, ce terme révélateur qui indique...

    Lire la suite...

  • ...nommer l’ennemi: l’islamisme. Pour la gagner, il nous faut aussi défendre nos valeurs, savoir qui l’on est. C’est l’histoire d’un peuple ignorant tout des fondements moraux qui l’ont vu grandir. Il en jouit mais il ne sait les défendre. Pire encore, il en a oublié les noms. C’est...

    Lire la suite...

  • ...française parlée au 18èmesiècle et à la tradition monarchique de la France. Pour d’autres, on peut être Français si l’on est né ou que l’on décide de vivre sur le territoire de la France, sans autre critère. C’est le droit du sol dans son acception ultime. Tous les autres aspects...

    Lire la suite...

  • c'est notre âme seule qui sait que chaque jour est unique, qu'aucun n’est pareil ; nos sentiments eux les confondent (pour le meilleur lorsque l’on cherche à éterniser le temps ou bien le pire lorsque l’on est piégé dans l’effet de monotonie) Pierre Cressant

    Lire la suite...

  • Ronfle, coquillage, Où l’on entend tout le bruit de la mer, Vague par vague, Où l’on entend marcher les petits crabes, Où l’on entend mugir le vent amer. Ronfle, coquillage ! Ah ! Je revois tous les bateaux de bois, Les voiles blanches Claires comme un matin de beau...

    Lire la suite...

  • c'est notre âme seule qui sait que chaque jour est unique, qu'aucun n’est pareil ; nos sentiments eux les confondent (pour le meilleur lorsque l’on cherche à éterniser le temps ou bien le pire lorsque l’on est piégé dans l’effet de monotonie) Pierre Cressant

    Lire la suite...

  • Toi, belle ville bretonne Qui jadis fit la gloire de la Bretagne Que ressens-tu lorsque l’on s’acharne sur toi ? Ton cœur pourra-t-il supporter cela ? Tes artères obstruées ne t’alimentent plus Seuls les habitants te traversent Toi belle ville qui fit honneur aux Namnètes Quel...

    Lire la suite...