• Tag qu’on

    Résultats pour la recherche du tag qu’on :
  • ...racines, qui attachent un homme à la terre où sont nés et morts ses aïeux, qui l’attachent à ce qu’on pense et à ce qu’on mange, aux usages comme aux nourritures, aux locutions locales, aux intonations des paysans, aux odeurs du sol, des villages et de l’air lui-même....

    Lire la suite...

  • ...compte que ces félins-là avaient une mauvaise réputation usurpée. (Topito) 8. Les cochons ... Ce qu’on leur reproche : D’être dégueulasses. Ce qu’on leur reproche vraiment : De se rouler dans leur merde. La réalité : Il y a peu d’animaux aussi intelligents, sociables...

    Lire la suite...

  • ...qui donne le la de la campagne présidentielle naissante… Christian Vanneste On peut penser ce qu’on veut de Zemmour, le constat s’impose : c’est lui qui donne le la de la campagne présidentielle naissante, qui concentre sur lui l’actualité, en dicte les thèmes essentiels. C’est lui,...

    Lire la suite...

  • ...compte que ces félins-là avaient une mauvaise réputation usurpée. (Topito) 4. Les loups ... Ce qu’on leur reproche : De bouffer les brebis. Ce qu’on leur reproche vraiment : De faire flipper (et de pas vouloir avoir de câlins comme les chiens). La réalité : Les loups sont...

    Lire la suite...

  • ...s’est rendu compte que ces félins-là avaient une mauvaise réputation usurpée. 1. Les hyènes ... Ce qu’on leur reproche : D’être des bêtes dégueulasses qui se nourrissent de cadavres et qui ont l’air ultra agressives, moqueuses et dangereuses. Ce qu’on leur reproche...

    Lire la suite...

  • ...Une vie, ce sont des milliers, des millions de pages à remplir ; ce sont tous les insectes qu’on a rencontrés ou écrasés, tous les brins d’herbe qu’on a frôlés, toutes les tuiles et les ardoises des maisons qu’on a regardées, les tonnes de nourriture qu’on a...

    Lire la suite...

  • En Aveyron, on sait vivre. Déjà parce qu’on y mange bien mais aussi parce qu’on sait depuis toujours y profiter d’une nature omniprésente avec laquelle on a vite su cohabiter. Les multiples petits villages, photogéniques à souhait, que l’on croise quand on voyage dans le département...

    Lire la suite...

  • En Aveyron, on sait vivre. Déjà parce qu’on y mange bien mais aussi parce qu’on sait depuis toujours y profiter d’une nature omniprésente avec laquelle on a vite su cohabiter. Les multiples petits villages, photogéniques à souhait, que l’on croise quand on voyage dans le département...

    Lire la suite...

  • En Aveyron, on sait vivre. Déjà parce qu’on y mange bien mais aussi parce qu’on sait depuis toujours y profiter d’une nature omniprésente avec laquelle on a vite su cohabiter. Les multiples petits villages, photogéniques à souhait, que l’on croise quand on voyage dans le département...

    Lire la suite...

  • En Aveyron, on sait vivre. Déjà parce qu’on y mange bien mais aussi parce qu’on sait depuis toujours y profiter d’une nature omniprésente avec laquelle on a vite su cohabiter. Les multiples petits villages, photogéniques à souhait, que l’on croise quand on voyage dans le département...

    Lire la suite...