• Tant de fois ...

    Tant de fois ...


    Qu’il t’en aura coûté de t’habituer à moi,
    à mon âme seule et sauvage,
    à mon nom qui les fait tous fuir.

    Tant de fois,
    nous baisant les yeux,
    nous avons vu brûler l’étoile
    et se détordre sur nos têtes
    les éventails tournants des crépuscules.
    (…)

    Je veux faire de toi
    ce que fait le printemps avec les cerisiers.
    Pablo Neruda


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :