• Tout changement, mal géré, peut faire peur ...

    La peur et le mépris

    Par Gérard Charollois

     

    Est-ce pour oublier ce qui les tuera que les humains développent des peurs irrationnelles : peur du ciel et de la forêt, des étrangers et des casseurs, des rouges et des noirs, des sangliers et des chauves-souris, de la nuit et des ondes, de la science et de la nature. Ces phobies puériles aident-elles à ignorer un temps Alzheimer, Parkinson, glioblastome, carcinome et AVC.

     

    La droite instrumentalisera la xénophobie et la peur des désordres. Des écologistes, dont je ne suis pas sur ce point, joueront de la technophobie. Les religions ont de tout temps inculqué la peur d’une culpabilité universelle. Parfois, ces superstitions, crédulités et terreurs infondées susciteront l’hilarité, mais plus souvent encore, une navrante contemplation des limites de l’esprit humain. Si les phobies et croyances farfelues ne déterminaient pas des comportements agressifs en retour, elles ne seraient que de plaisantes déraisons. La peur enfante bien souvent la haine. Comment affranchir l’humain de ces peurs irrationnelles, sources de rejets, d’angoisses, occasions de manipulations par les forces sociales sans scrupule qui utilisent ces ignorances pour conduire le troupeau de leurs victimes ?

    Non, la forêt n’est pas un coupe-gorge. Non, les sangliers, animaux d’une exceptionnelle intelligence, n’agressent pas les grands-mères. Non, les chauves-souris ne s’accrochent pas aux cheveux des femmes, les chouettes n’annoncent pas la mort et toute innovation ne représente pas un péril. Ces craintes irrationnelles constituent le paravent des crimes insondables de l’humain. Ce sont elles qui génèrent le camp de concentration, le bombardement des villes, les élevages industriels de poules et de porcs. Jamais un humain usant paisiblement de sa raison n’admettrait de soumettre des êtres sensibles, humains ou animaux, à la torture et à l’exploitation. Le mépris d’autrui n’existerait pas sans cet irrationnel qui dégrade cet autrui en menace, en marchandise, en souffre-douleurs.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40993

     

    Tout changement, mal géré, peut faire peur ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :