• Un peu de poésie dans ce monde de brutes ...

    La tirade du traître Macron

    Publié le 14 décembre 2020 - par

    France, l’unique objet de mon ressentiment !
    France, de qui j’aimerais immoler les enfants !
    France, qui m’a vu naître, et que mon cœur abhorre !
    France enfin que je hais par tout ce qu’elle honore !
    Puissent tous ses voisins ensemble conjurés
    Saper ses fondements encore mal assurés !
    Et si ce n’est assez de cette Europe hardie,
    Que l’Orient contre elle à l’Occident s’allie ;
    Que cent peuples unis des bouts de l’univers
    Passent pour la détruire et les monts et les mers !
    Qu’elle-même sur soi renverse ses murailles,
    Et de ses propres mains déchire ses entrailles ;
    Que le courroux du ciel allumé par mes vœux
    Fasse pleuvoir sur elle un déluge de feux !
    Puissé-je de mes yeux y voir tomber ce foudre,
    Voir ses maisons en cendre, et ses lauriers en poudre,
    Voir le dernier Français à son dernier soupir,
    Moi seul en être cause, et mourir de plaisir…

    Corneille, pardonne-moi mais la douleur rend fou…

    Bernard Campan

    Un peu de poésie dans ce monde de brutes ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :