• Un reste de poésie ...

    Un reste de poésie ...


    les jeunes italiens,
    de séjour à Paris,
    ont ceci de différent
    avec leurs jeunes homologues européens,
    est qu’ils sont les seuls à prendre en photo
    lorsque l’occasion leur est donnée,
    les moineaux sautillant sur l'herbe fraîche ;
    sans doute ont-ils appris l'histoire de Saint François,
    alors sensibles pour toujours à ses créatures
    dont ils savent repérer les lieux sacrés avant tous les autres
    Pierre Cressant


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :