• Une dictature qui ne dit pas son nom ...

    L’État d’urgence en passe de devenir permanent

    Par Julien Salingue

    Un énième projet de loi « anti-terroriste  » sera en discussion à la fin du mois à l’Assemblée. Et comme prévu, un nouveau pas risque d’être franchi dans les atteintes aux libertés individuelles et collectives, avec l’instauration d’un état d’exception permanent.

     « Moi je considère que rien ne menace ma liberté si ça permet de lutter efficacement contre le terrorisme. » Ainsi s’exprimait, le 27 août dernier, le porte-parole du gouvernement Benjamin Castaner, invité à commenter le nouveau projet de loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme  ». Ce texte a été soumis à la discussion à l’Assemblée le 25 septembre, avant son adoption prévue à la fin du mois. Et le moins que l’on puisse dire est que les inquiétudes que nous pouvions avoir ont été confirmées non seulement par les propos de Castaner, mais aussi par le contenu du texte lui-même.
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35751

     

    Une dictature qui ne dit pas son nom ...


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :