• Vie consumée ...

    Vie consumée ...


    Leur vie n’avait été qu’une espèce de danse incessante
    sur une corde tendue,
    qui ne débouchait sur rien :
    une fringale vide,
    un désir nu,
    sans limites et sans appuis.
    Ils se sentaient épuisés.
    Ils partaient pour s’enterrer,
    pour oublier,
    pour s’apaiser.
    Georges Perec


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :