• Tag pouvais

    Résultats pour la recherche du tag pouvais :
  • Si seulement je pouvais me persuader de la beauté du renoncement, comme je serais, à tout jamais, douloureusement heureux ! Fernando Pessoa

    Lire la suite...

  • ...écriture, en me disant tout ce que vous voulez me dire, tout ce que je suis pour vous, tout ce que vous êtes pour moi, tout ce que nous sommes, de sorte que si un jour je ne pouvais plus prendre de bain, je pourrais lire cette lettre et ce sera l'eau bien-aimée. Jonathan...

    Lire la suite...

  • Si seulement je pouvais me persuader de la beauté du renoncement, comme je serais, à tout jamais, douloureusement heureux ! Fernando Pessoa

    Lire la suite...

  • ...e me surpris dans la glace et je me vis sourire. Je ne m’empêchai pas de sourire, je ne pouvais pas. A nouveau, je le savais, j’étais seule. J’eus envie de me dire ce mot à moi-même. Seule. Seule. Mais enfin, quoi ? J’étais une femme qui avait aimé un homme....

    Lire la suite...

  • Si seulement je pouvais me persuader de la beauté du renoncement, comme je serais, à tout jamais, douloureusement heureux ! Fernando Pessoa

    Lire la suite...

  • d’ici je pouvais m’oublier de vivre je ne m’écoutais plus avancer je pouvais transférer, transposer, je pouvais quitter mon peu d’existence le peu de réalité qu’il me restait encore à admirer noyer mon existence m’en remettre à la lumière Pierre Cressant * quartier...

    Lire la suite...

  • ...ce papa compliqué, et il marchait comme marchent les hommes, sur ses deux pieds. Il se retournait et je pouvais le reconnaître, comme un père reconnaît ses enfants. Reconnaître non seulement sa démarche, mais aussi, et dans un même mouvement de tendresse, reconnaître son visage, ses...

    Lire la suite...

  •     Si je pouvais m'abandonner     comme tu t'abandonnes     Si tu pouvais me caresser     comme je te caresse     Si …     Mais que serions nous     sans nos imperfections ?     Abdellatif Laâbi

    Lire la suite...

  • ...Et je ne suis pas un bourreau de travail. Donc, je suis partie avec cette solitude intense et vide. Je ne pouvais pas manger. Je ne pouvais pas dormir. Puis, un jour, j'ai commencé à faire des recherches sur les chiens qui sont bons pour le chagrin et la dépression. Et le mot "caniche" m'est...

    Lire la suite...

  • elle est devenue une partie de ma vie en lisant ma poésie Je pouvais le voir dans la manière dont elle me regardait Je n'ai pas eu à demander pourquoi nous avions ce genre de communication Cela dépasse la vitesse de la lumière tout ce qu'il fallait savoir était là dans ce regard...

    Lire la suite...